Les 5 règles d'un hanami réussi   お花見をしましょう

Date de publication :
Le ohanami est un moment privilégié de calendrier japonais.

Le ohanami est un moment privilégié de calendrier japonais.

Le hanami est la période idéale au Japon pour se détendre et se relaxer.

Le hanami est la période idéale au Japon pour se détendre et se relaxer.

Les pique-niques du hanami sont très vivants et animés ; il n’est donc pas inhabituel qu’il y ait énormément de nourritures et de boissons.

Les pique-niques du hanami sont très vivants et animés ; il n’est donc pas inhabituel qu’il y ait énormément de nourritures et de boissons.

Le tapis de pétales de cerisiers (sakura) après la floraison.

Le tapis de pétales de cerisiers (sakura) après la floraison.

Les cerisiers du Japon, symbole du Soleil Levant.

Les cerisiers du Japon, symbole du Soleil Levant.

Faites hanami-ami

Une bâche bleue, une glacière pleine de bières, un parc et des cerisiers : quelques astuces pour réussir son hanami, et se relaxer sous les sakura.

1. Le lieu idéal

Vous pouvez vous placer où vous le souhaitez, mais si vous choisissez un lieu très fréquenté, prévoyez de vous y rendre très tôt. Les meilleurs endroits sont souvent déjà pris dès le matin même, parfois dès la vieille au soir ! L’idéal est de demander à un ami de prendre votre bâche bleue et de réclamer l’espace souhaité, bien avant le début de la fête, si ça ne le dérange pas d’être au calme, à méditer sous les cerisiers en fleurs. Quant à savoir où aller, il est préférable de demander des conseils aux habitants de la région – chacun a son avis - ou alors gardez les yeux ouverts lors de vos pérégrinations en ville.

2. L’équipement

Chaque session de contemplation des cerisiers en fleur nécessite une bâche sur laquelle s'asseoir. Habituellement bleue, ces larges bâches euvent être achetées dans n’importe quelle supérette, supermarché et magasins de proximité. Au moment où vous vous apprêtez à étaler votre bâche et à préparer votre hanami, regardez autour de vous et chercher des pierres ou des objets lourds à placer sur la bâche pour éviter qu’elle ne s’envole à cause du vent. Le plus important : ne pas oublier les sacs plastiques pour y mettre ses déchets, afin d’être certain de ne rien laisser derrière vous, lorsque vous avez terminé.

3. A boire et à manger

Les pique-niques du hanami sont très vivants et animés ; il n’est donc pas inhabituel qu’il y ait énormément de nourritures et de boissons. Si vous souhaitez vivre un hanami plus traditionnel, apportez quelques bouteilles de sake (que l’on appelle là-bas nihon-shu), et un bentô. Vous trouverez les meilleurs d’entre eux dans les sous-sols des grands magasins.
Pour le dessert, essayez les dango : des boulettes sucrées sur un cure-dents. Bien entendu, vous êtes libre d’apporter ce que vous souhaitez et si vous vous joignez à un groupe de Japonais, ne soyez pas surpris de trouver des chips et de la bière.

4. Attention

Le hanami est la période idéale au Japon pour se détendre et se relaxer. Il peut être très élaboré ou aussi simple que vous le souhaitez ; et puis, si vous n’avez pas le temps de planifier une grande fête, siroter une tasse de thé en contemplant la superbe vue des cerisiers en fleur peut être considéré comme votre hanami personnel.
Tout dépend de l’endroit que vous avez choisi, mais la faune locale composée de faucons, de corbeaux, d’écureuils et de biches, n’est pas vraiment timorée et peut même s’avérer agressive. Gardez un œil sur votre nourriture et nettoyer les restes rapidement. Les parcs et les rivières sont des lieux très populaires lors du hanami et pour d’autres activités. Chaque lieu possède des règles spécifiques : certains interdisent les barbecues et d’autres bannissent même l’alcool ! Soyez attentifs à tous les signaux des alentours et renseignez-vous sur Internet, avant d’y aller.

5. A prévoir

Alors que beaucoup de lieux publiques mettront des toilettes à disposition, certains ne fourniront pas de papier hygiénique : prévoyez le nécessaire avant d’y aller. Certains magasins de proximité sont même heureux de laisser à disposition gratuitement leurs propres toilettes ; il n’y a aucune obligation d’acheter quoique ce soit pour les utiliser.

La coutume japonaise d’enlever ses chaussures s’applique aussi sur votre propre bâche afin de la garder propre, donc faîtes attention !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs