Ascension du mont Fuji : les règles de bonne conduite

Date de publication :
L'ombre du mont Fuji sur les nuages

L'ombre du mont Fuji sur les nuages

Sur le toit du Japon

Sur le toit du Japon

Le soleil découvre une roche rouge et une blanche neige

Le soleil découvre une roche rouge et une blanche neige

Respecter l’environnement et l’histoire du volcan

Jusqu’en 2013, le mont Fuji s’est longtemps vu refuser l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment pour la quantité de déchets qui polluaient ses flancs. Gravir le volcan sacré requiert en effet quelques règles de bonne conduite.

En place pour assister au spectacle

En place pour assister au spectacle

  • Garder ses déchets sur soi

C’est une règle de bon sens mais qu’il est bon de rappeler : veillez à ne jeter aucun déchet lors de votre ascension. Le vent est parfois fort et l’on peut laisser échapper sans le vouloir des sachets plastiques ou autres emballages. Faites bien attention à laisser les flancs du volcan aussi propres que vous les avez trouvés. Au niveau des septième et huitième stations, les refuges sont munis de poubelles où vous pourrez jeter vos déchets.


  • Ne pas ramasser de pierres

Rapporter une pierre du volcan sacré en souvenir : tentant, non ? Imaginez que les quelque 285 000 randonneurs (chiffre de 2017) fassent la même chose chaque année… Résistez donc à la tentation et veillez aussi à ne pas déplacer de pierres lors de votre ascension.

Les roches volcaniques de la montagne

Les roches volcaniques de la montagne

  • Ne pas cueillir de plantes

De la même façon, les amateurs de la faune et de la flore du mont Fuji doivent se retenir de prélever toute plante, fleur ou même insecte.


  • Ne pas emmener d’animal de compagnie

Les animaux, qui risqueraient de se blesser aux pattes sur les graviers et roches volcaniques, sont interdits au mont Fuji.


  • Ne pas sortir des sentiers balisés

L’ascension du mont Fuji peut se faire via l’un des quatre parcours balisés. Ne sortez pas de ces itinéraires délimités. Il en va de votre sécurité comme du respect de l’environnement du volcan.

Torii de la 7è station

Torii de la 7è station

  • Ne pas inscrire de gravures sur les pierres

C’est là aussi du bon sens. Ne soyez pas ces touristes qui gravent leur nom sur les pierres du volcan et laissent une piètre image d’eux-mêmes à la postérité.


  • Ne pas camper sur le volcan

Il n’y a pas de campement sur les flancs du mont Fuji. Le volcan n’est pas fait pour y planter une tente ou pour y faire un feu. Pour passer la nuit, réservez un refuge entre les septième et huitième stations.


  • Respecter le calme des refuges

Si vous comptez passer la nuit dans l’un des refuges du mont Fuji afin de contempler le lever du soleil le lendemain, respectez le calme à la nuit tombée : téléphone en mode silencieux, conversation à voix basse, etc.

Refuge à la 8è station

Refuge à la 8è station

Le refuge

Le refuge

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs