Utsukushii Mura : l'association des plus beaux villages du Japon   日本で最も美しい村

Date de publication :
Les rizières du village de Ojiro

Les rizières du village de Ojiro

Biei Aoi ike, l'étang bleu

L'étang bleu de Biei "Biei Aoi ike" à Hokkaido

Le tofu aux légumes de Shiba

Le tofu aux légumes de Shiba

Champs de fleurs de Biei, "Shikisai no oka" à Hokkaido

Champs de fleurs de Biei, "Shikisai no oka" (Hokkaido)

Les rizières du village d'Ojiro en été

Les rizières du village d'Ojiro en été

Cuisine au feu de bois dans le village de Ogawa

Cuisine au feu de bois dans le village de Ogawa

Les bourgades japonaises à l'honneur

Vous préparez un nouveau voyage au Japon, mais vous souhaitez évoluer hors des sentiers battus ? L'association Utsukushii Mura vous aidera à faire votre choix parmi les 63 plus beaux villages du Japon labellisés à ce jour.

L'association Utsukushii Mura, "Les Plus beaux villages du Japon", créée en 2005 à Biei au Japon, est née d'une réaction à la réforme visant à la fusion des petites communes. 

Critères de sélection

Comme son homologue français, elle vise à protéger le patrimoine rural du Japon, afin que les traditions perdurent et soient diffusées à un public élargi. Si à sa création l'association ne comptait que 7 villages, aujourd'hui ils sont plus de 60 à animer le réseau. 

Pour prétendre à ce titre, le village ne doit pas excéder 10 000 habitants. Il doit se distinguer par son paysage bâtit et naturel ou par la vivacité de son activité culturelle et artisanale. Mais ces critères seuls ne sauraient suffirent : l'engagement des habitants est également pris en compte. 

Lire : 5 villages japonais à visiter

Ce label n'est donc pas un simple produit marketing, car il s'attache à mettre en valeur et souligner l'investissement des villageois dans la préservation et le développement de leur patrimoine rural. Le titre de "Plus beau village de France" se mérite et s'entretient également. En effet, tous les cinq ans, les villages labellisés sont passés au crible pour convenir s'ils peuvent rester ou non dans le réseau.

Objectifs ambitieux

De par ces critères strictes à fort potentiel, l'association souhaite ainsi favoriser l'autonomie économique de ces territoires ruraux. Cela passe notamment par le renforcement du tourisme et des séjours longue durée. En tirant avantage de leur singularité, les villages labellisés développent ainsi les revenus liés au tourisme. 

Lire aussi : Le village de Motoyama

Afin de satisfaire les nouveaux visiteurs, les efforts se concentrent ensuite sur l'offre de logements et de restauration qui s'appuieront sur les ressources naturelles et agricoles locales. Cette ligne de conduite favorise les circuits-courts et s'inscrit dans une démarche souhaitée de développement durable. Le processus contribue, dans son ensemble, à la création d'emplois visant à réduire l'exode rural constaté depuis quelques années.

À lire : Le village de Kyogoku

Le Japon authentique

Pour le visiteur, le "label" Utsukushii Mura est un gage de qualité. Il pourra alors découvrir le Japon de l'intérieur, discret et authentique. Ce Japon des traditions préservées et valorisées par des habitants consciencieux et investis. 

Une occasion de sortir des sentiers battus pour découvrir une nouvelle facette de ce pays surprenant. Chacune des quatre îles principales détenant plus d'un village de ce type, le plus difficile sera de faire votre choix. Pour vous aider, en voici un aperçu :

Pour commencer, pourquoi ne pas visiter le premier village décrété "Plus beaux villages du Japon" en 2005 ? Biei, situé sur l'île d'Hokkaidô, est réputé pour ses paysages surprenants, recherchés notamment pour le tournage de films ou de publicités.

Toujours à Hokkaidô, ce village n'est autre que le repaire des tanchô, les  grues japonaises. Elles évoluent ici en toute liberté dans les plaines marécageuses, à la recherche de nourriture pour passer les longs mois d'hiver en toute tranquillité.  

Direction le sud, à Ojiro sur l'île de Honshu. Ce petit village de moins de 3 000 âmes est surnommé le "wagyû furusato", le village natal du bœuf japonais. Ici, ces animaux sont chéris par les habitants comme s'il s'agissait de leurs propres enfants.  

Sur l'île de Kyushu, ce bourg vit dans un écrin de nature dense et préservée. Au milieu des 1 700 hectares de forêt humide, les habitants du village s'attachent à vivre en harmonie avec leur environnement en développant notamment une agriculture biologique et le travail du bois.

Pour découvrir tous les villages distingués comme "plus beaux villages du Japon", rendez-vous sur le site officiel de l'association Utsukushii Mura. Nul doute que l'un d'entre eux figurera sur la feuille de route de votre prochain voyage.  

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs