Budget à prévoir pour l'ascension du mont Fuji

Date de publication :
mont-fuji-nuages

Le Mont Fuji, montagne sacrée de l'archipel

Vue depuis le mont Fuji

Vue depuis le mont Fuji

L'ascension du mont Fuji se fait à la saison estivale

L'ascension du mont Fuji se fait à la saison estivale

Le prix de l'accomplissement

Une fois au sommet, le spectacle devant vos yeux sera une récompense à la hauteur de votre investissement physique et moral... Mais pas seulement ! Puisque tout a un coût, voici ce que vous devrez débourser pour réaliser l'ascension de la montagne sacrée la plus haute du Japon.

Se préparer

Imaginez-vous, en haut de cet incroyable volcan à 4h du matin, en train d'admirer le lever du Soleil... Que portez-vous ? Ce que l'on imagine moins, c'est le vent glacial qui souffle au sommet. Rangez les sandales et sortez l'anorak ! Il est inenvisageable de gravir le mont Fuji sans un équipement adapté. Le climat montagnard est capricieux, et vous ne voulez pas regretter de ne pas avoir mis un coupe-vent dans votre valise avant de monter dans l'avion. Ressortez les vieilles chaussures de randonnée du placard (des chaussures neuves risquent de vous faire très mal aux pieds). Vous serez obligé(e) d'acheter l'équipement qu'il vous manque afin d'entamer l'ascension dans les meilleures conditions.

Pour les motivé(e)s : 5 randonnées à faire au Japon

Lever du soleil au Mont Fuji

Attendre le lever du soleil, emmitouflé sur le bord de la montagne

Pour les plus téméraires habitués aux expéditions de ce genre qui ont tout prévu avant leur voyage, les frais seront moindres. Mais en plus des vêtements chauds et des bonnes chaussures, la lampe frontale est une nécessité si vous faites l'ascension de nuit ! Aussi, il peut être judicieux d'acheter des bâtons de marche, car le sentier est parfois accidenté. Enfin, l'équipement comprend également les provisions bien à l'abri dans votre sac à dos imperméable. Prévoyez deux litres d'eau car même si vous trouverez quelques points de ravitaillement sur le flanc de la montagne et au sommet, on n'est jamais trop prudent ! Pour les snacks, préférez des barres de céréales et autres casse-croûtes faciles à manger.

Juste avant votre aventure, pensez à retirer de l'argent et assurez-vous d'avoir de la petite monnaie. Comme dans beaucoup d'endroits au Japon, la carte bancaire n'est pas acceptée et il vaut mieux avoir des pièces de 100 yens au moment d'aller aux toilettes !

Voir aussi : Quand faire l'ascension du mon Fuji

Le trajet

Évidemment, le coût du trajet ne sera pas le même en fonction de la ville d'où vous partirez et du sentier que vous comptez emprunter pour l'ascension. Louer une voiture peut aussi s'avérer être une bonne solution pour ne pas dépendre des horaires de bus ou pour éviter de vous perdre en cherchant le terminal à Shinjuku !

Le sentier Yoshida, le plus arpenté, est également le mieux desservi. Comptez 5 400 yens (40€) pour un aller/retour de Tokyo jusqu'à la cinquième station en bus. Depuis Kyoto, le plus pratique reste de prendre un bus de nuit jusqu'à Kawaguchiko puis un second bus jusqu'au départ du sentier. Le parcours d'une dizaine d'heures vous coûtera 18 500 yens (140€).

Sur le sentier Yoshida

Sur le sentier Yoshida

Sur place

Tout d'abord, il faut décider si vous préférez gravir la montagne par vos propres moyens ou accompagné(e) d'un guide, car cela augmenterait considérablement le budget de l'excursion. Mais vous apprendrez plus de choses avec un professionnel et partirez sûrement plus serein(e).

Depuis 2013, une contribution de 1 000 yens (8€) est demandée aux grimpeurs par les préfectures de Yamanashi et Shizuoka afin d'aider à la conservation du site. Cependant, ce péage montagnard n'est pas obligatoire.

Refuge à la 8è station

Refuge à la 8è station

Dortoir d'un refuge

Dortoir d'un refuge

L'itinéraire le plus populaire consiste à grimper l'après-midi, dormir dans un refuge à la nuit tombée, puis finir l'ascension juste avant le lever du soleil (vers 4h). Pour cela, il vous faudra réserver une place dans un des nombreux refuges situés entre la 5è station et le sommet.

La courte nuit passée au milieu de nombreux autres alpinistes en herbe vous coûtera entre 5 000 et 9 000 yens (40-70€), avec en supplément le dîner et/ou petit déjeuner. Certains refuges proposent la réservation en ligne (et en anglais !), plus d'informations sur le site du JNTO.

Pour aller plus loin : 7 anecdotes sur le mont Fuji

Enfin, il ne faut pas oublier les extras ! Vous dégusterez bien un bol de ramen sur le toit du Japon ? Passerez-vous à côté de l'opportunité d'envoyer une carte postale du sommet de la montagne ? Vous achèterez sûrement des souvenirs dans les nombreuses boutiques installées au sommet, et de quoi vous ravitailler pour terminer l'expédition sans encombre.


Bilan : pour deux personnes au départ de Tokyo, sans compter l'équipement et sans faire appel à un guide, l'aventure vous coûtera environ 30 000 yens (230€) si vous dormez dans un refuge. Vous partirez le portefeuille léger et les jambes lourdes, mais avec des souvenirs gravés à jamais et des photos incroyables. 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs