5 endroits où voir des daims au Japon   鹿に出会える5スポット

Date de publication :
Un magnifique daim à Nara.

Un magnifique daim à Nara.

Des daims dans la lumière du matin à Nara.

Des daims dans la lumière du matin à Nara.

Quelques daims, un matin à Nara.

Quelques daims, un matin à Nara.

La parc de Nara

Daims couchés dans le parc de Nara.

Un des petits daims de Miyajima.

Un des petits daims de Miyajima.

Les daims de Miyajima.

Les daims de Miyajima.

Nara Koen

Un daim dans le paysage automnal de Nara.

Rencontre avec les messagers des dieux

Dans la religion shintô certains animaux sont considérés comme des messagers divins. Et le daim en fait partie ! Partez donc à leur rencontre.

Les daims au Japon sont une institution : animaux sacrés, parfois classés trésors nationaux... Voici une liste de cinq endroits où les admirer !

Kashima-jingû

Tout a commencé au sanctuaire Kashima dans la préfecture d’Ibaraki. Sa date de fondation reste inconnue mais il est considéré comme très ancien car il apparaissait déjà dans des documents historiques datant d'avant le VIIIe siècle. Selon la mythologie japonaise, la grande kami (déesse) Amaterasu aurait envoyé un messager sous la forme d’un daim à Takemikazuchi, au kamide cette région pour lui faire porter quelque message. 

Depuis lors, ce sanctuaire est appelé le temple Kashima (l’île des daims) et les daims sont des animaux sacrés au Japon. Aujourd’hui une vingtaine de daims vivent dans ce temple. Vous pouvez même les nourrir en achetant des carottes.

Accès : 10 mn à pied de la gare JR de Kashima-jingû. Depuis la gare de JR Tokyo, prendre la ligne Sôbu Kaisoku jusqu’à Chiba et changer pour la ligne Narita et descendre à la gare de Sawara, puis prendre la ligne Kashima pour arriver à la gare de Kashima-jingû. 2h 30 depuis Tokyo.

Le parc de Nara

C’est sans doute le plus connu au Japon. Ce parc comprend les temples Tôdai-ji, Kôfuku-ji, Kasuga-taisha et le musée national de Nara. 

À l’époque de Nara (710- 794), lors de la fondation du Kasuga-taisha en 768, il fut demandé au kami Takemikazuchi pour rendre visite au nouveau temple de venir depuis le Kashima-jingû, ce qu’il fit sur le dos d’un daim blanc. Il devint alors l’un des quatre kami du Kasuga-taisha et les daims des pensionnaires à part entière du parc de Nara. Ils sont même aujourd'hui considérés comme des trésors nationaux ! 

1300 daims vivent dans ce parc et sont très amicaux. Des galettes spéciales pour les daims (fabriquée avec le son du riz et de la farine) sont vendues un peu partout dans le parc, il ne faut donner rien d'autre à manger aux daims ! 

Chaque année en octobre a lieu un événement traditionnel qui est celui de couper les grands bois des mâles pendant la période de rut afin d’éviter d’éventuels incidents entre eux ainsi qu’avec les visiteurs, une impressionnante cérémonie à laquelle il est intéressant d'assister.

Accès : Depuis la gare de Kintetsu Nara 5mn à pied ou de la gare de JR Nara, 20mn à pied.

Mishima-taisha

C’est le temple shintô attaché à Minamoto no Yoritomo qui protège toute la péninsule d’Izu. Il est connu pour son arbre sacré, l’olivier odorant de 1200 ans d’âge ! En 1919, des daims du Kasuga-taisha ont été donnés comme offrande au Mishima-taisha dans la préfecture de Shizuoka. Une dizaine de daims sont protégés dans un enclos.

Accès : depuis la gare de shinkansen Mishima, 7mn à pied.

Le mont Kinka

Nous sommes sur une petite île sacrée de la préfecture de Miyagi au nord-est du Japon sur l’océan Pacifique, à 700 m de la péninsule d’Oshika. Voici l’un des trois grands lieux de pèlerinage de Tôhoku avec les trois monts de Dewa (Yamagata) et le mont Osore (Aomori). 

Après avoir subi des dégâts considérables après la catastrophe de mars 2011, ce temple, situé dans un parc national, fait partie du projet de reconstruction du Sanriku. Ici aussi les daims sont des messagers des kami : actuellement 450 daims vivent librement dans la nature. Ici aussi la cérémonie de la coupe de leurs bois a lieu devant le public au mois d’octobre.

Accès : Depuis la gare shinkansen de Sendai, prendre la ligne senseki jusqu’au terminus Ishinomaki. Puis le bus miyakô jusqu’au port d’Ayukawa. 20 mn de bateau (AR 2500 円 horaires à consulter)

Miyajima

L’île de Miyajima est dans la préfecture d’Hiroshima. Là aussi 500 daims se promènent librement. Dans cette région déjà il y avait des daims sauvages avant que Miyajima ne soit devenue une île sacrée (et habitée) il y a 6000 ans. Pendant longtemps, ils vécurent que dans la montagne mais à la suite du développement du tourisme, les daims sont descendus vers la côte où on les trouve toujours aujourd’hui. Depuis 2008, il est interdit de nourrir les daims car cela perturbe leur équilibre alimentaire, ils s’habituent trop aux humains et à notre nourriture. Un projet de faire retourner les daims vers leur état sauvage dans la montagne est à l’étude pour l’avenir.

Accès : Depuis la gare de JR Hiroshima, prendre la ligne Sanyô honsen jusqu’à Miyajimaguchi, puis 10mn de bateau.

Fragiles messagers

Les daims vivent avec les humains au quotidien, ils se sont habitués à eux et eux à nous. Malheureusement, certains problèmes se posent à cause de l'afflux des touristes dans certains lieux comme Nara. 

Les daims sont victimes de problèmes nutritionnels (dont ils peuvent mourir) car Ils mangent tous les restes des humains même dans les poubelles jusqu’à ingurgiter des emballages plastiques. Il ne faut donc pas les laisser traîner et encore moins les jeter par terre. 

De septembre à novembre, lors de la période du rut, les mâles sont souvent agressifs. De mai à juillet, c’est la naissance des petits et les femelles ne sont pas toujours aimables. Les daims restent des animaux sauvages qu'il faut éviter d'approcher pendant ces périodes et traiter avec le plus grand respect tout au long de l'année. Les japonais coexistent avec les animaux depuis des siècles. Respectez ces indications pour que les humains et les animaux puissent toujours vivre en harmonie.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Article de qualité

De nationalité Franco-japonaise (père Français et mère Japonaise), j'ai vécu au Japon jusqu'à mes 10/11 ans à Hiroshima. Nous allions souvent sur l'île de MIYAJIMA (située non loin d'Hiroshima). Sûr cette île se trouve la porte d'un temple Shinetoïste (l'entrée de l'île est accessible en bateau, la porte du Temple Shinetoïste ainsi que temple est construit entièrement sur pilotis afin de respecter la Mer considérée comme sacrée par les Japonais.) Sûr cette île les daims (considérés comment sacrés !!!) affluent en abondance. La plupart des daims ne sont pas farouches et se laissent même caresser. Cependant, ils doivent et se nourrir des ressources présentes sur l'île. Ainsi, il est nécessaire de respecter leur ressources de nourriture en ne cueillant aucune espèce végétale sur l'île et en ne donnant pas de la nourriture non spécifique aux daims. Connaissant les 2 autres Sites mentions dans l'article, je peux