5 conseils pour voyager pas cher au Japon lorsqu'on est étudiant(e)   格安旅行のヒント

Date de publication :
shibuya

Le carrefour de Shibuya, à Tokyo

Les voyages forment la jeunesse

Être étudiant signifie bien souvent avoir un budget limité lors de ses escapades ou grands voyages. Le Japon étant un pays réputé cher, voici 5 conseils à destination des étudiants pour voyager et découvrir le pays du soleil levant à petit prix !

Préparer son voyage en avance

Avant tout, il est important de bien préparer son voyage en amont et assez en avance. Comme les vacances estudiantines sont fixes, vous pouvez réserver aisément votre billet d’avion en avance (Air France propose d’ailleurs des tarifs avantageux aux 12-24 ans). 

Dans le même esprit, puisque vous avez le choix entre différentes périodes de vacances, il est conseillé de ne pas partir en haute saison au Japon, dans le but d’obtenir des tarifs avantageux, à la fois pour les billets d’avion et les hébergements. Les mois à privilégier pour un voyage pas cher ? Le mois de septembre, où il fait encore bon, ou encore janvier et février, les moins chers.

À découvrir : Choisir son vol avec Vivre le Japon

Un avion au-dessus de l'île d'Ôshima, près de Tokyo

Un avion au-dessus de l'île d'Ôshima, près de Tokyo

Limiter le coût des transports

Au Japon, les transports constituent un poste de dépense conséquent si l’on n’y fait pas attention. Si le réseau est très développé et particulièrement efficace, le tarif des billets, surtout dans le métro, sont souvent calculés à la distance, ce qui peut vite faire augmenter la facture.

Premier conseil : essayez de rester sur des lignes de métro gérées par un même opérateur, et utilisez le site Hyperdia, la référence en la matière, pour calculer le coût de votre trajet. Pour économiser encore plus, les étudiants qui ont le temps peuvent se tourner vers le réseau de bus, moins cher, ou encore louer un vélo, surtout à Kyoto.

De même, pour les longs trajets entre les différentes villes japonaises, le Shinkansen, bien que très pratique, a un coût. À la place, vous pouvez voyager en bus de nuit (nous vous conseillons la compagnie Willer Express), qui sont confortables et beaucoup plus abordables que le train. Si vous voulez tout de même prendre le train, optez pour le JR Pass.

willer

Une gare de bus de nuit Willer Express

Choisir un hébergement à bas coût

L’hébergement est l’autre dépense majeure d’un voyage. Heureusement, les solutions à bas coût ne manquent pas, surtout pour les jeunes. Dans les plus grandes villes telles que Tokyo, Kyoto ou Osaka, il existe une large offre d’auberges de jeunesse, de share house, ou encore d'hôtels capsules. Il est ainsi possible de se trouver un lit très bon marché (à moins de 20 €) dans un dortoir en auberge, ou bien dans une share house, sortes de grandes maisons partagées, très conseillée si vous restez au moins un mois. Enfin, les hôtels capsules, proposant des petits compartiments, ne manquent pas et peuvent dépanner à moindre coût.

À découvrir :

capsule hotel

L'hôtel capsule Tokyo Ginza Bay

Profiter des tarifs étudiants dans les musées

Au Japon aussi, il existe des tarifs préférentiels destinés aux étudiants, notamment dans les lieux culturels. Pour être sûr de pouvoir y prétendre, nous vous conseillons de demander la carte ISIC avant votre départ (pas d'âge limite, elle ne coûte que 15€). Cette carte donne en outre droit à des réductions chez des partenaires, listées sur le site de l’ISIC japonais.

Vous pourrez ainsi découvrir de nombreux musées à moindre coût, tels que le Musée National de Tokyo à 410 yen (3,15 €) ou encore l’excellent Musée Nezu à 1 000 yen (7,70 €). Le Musée national de Nara, le Musée d’Art occidental à Tokyo, mais aussi le Musée national de Kyoto proposent également des tarifs réduits très intéressants.

musée national

Musée National de Tokyo

Manger à petit prix

Il est tout à fait possible de bien manger au Japon pour quelques centaines de yen ! Si vous le pouvez, cuisinez vous-même, en achetant vos ingrédients dans les supermarchés, ou bien dans les 100 yen shop (où tous les articles sont à 100 yen, soit 0,77 €), qui vendent notamment des onigiri et autres repas rapides. Les konbini peuvent aussi dépanner, et proposent les cafés les moins chers en ville.

Voici enfin une astuce peu connue des touristes et pourtant très rentable : à la fin de journée, peu avant la fermeture, les supermarchés et konbini bradent les bento (plateaux repas), ce qui permet de manger pour parfois moins de 500 yen (3,85 €) !

À lire : Manger pas cher au Japon

konbini

Rayons d'un konbini

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs