Dix endroits gratuits à visiter au Japon   無料観光スポット

Date de publication :
L'observatoire de la mairie de Tokyo

L'observatoire de la mairie de Tokyo

Le marché de Tsukiji, ouvert pour encore quelques semaines.

Le marché de Tsukiji, ouvert pour encore quelques semaines.

La zone industrielle Keihin près de Tokyo.

La zone industrielle Keihin près de Tokyo.

Le temple Sekizan Zen-in près de Kyoto.

Le temple Sekizan Zen-in près de Kyoto.

Umeda Sky Building

Les deux tours de l'Umeda Sky Building reliées en leurs sommets par une plate-forme

Le Japon sans bourse délier

Au Japon, les grands temples bouddhiques et les lieux touristiques sont le plus souvent payants. Voici une liste d’endroits sympas à visiter gratuitement.

Pour visiter le Japon avec un petit budget, vous pouvez bien sûr arpenter les rues et parcs des villes, admirer des merveilles d’architecture ancienne ou ultra-moderne, observer les habitants, visiter les sanctuaires shinto et certains temples bouddhiques, assister à l’une des multiples fêtes traditionnelles (matsuri) qui animent villes et villages, plonger dans l’univers de la culture otaku, entre autres, sans rien dépenser. Voici donc une liste d’endroits sympathiques à visiter gratuitement au Japon.

Tokyo

  • Tôkyô Metropolitan Government Building.

Prendre de la hauteur à Tokyo signifie bien souvent se délester de quelques billets. Pour jouir d’une vue imprenable sur la capitale et ses alentours sans débourser un yen, rendez-vous à l’observatoire gratuit du bâtiment du siège du gouvernement métropolitain de Tokyo (souvent nommé « Mairie de Tokyo ») perché au 45ème étage, à 202 mètres du sol. Profitez-en également pour admirer cette merveille architecturale réalisée par le célèbre architecte japonais Kenzo Tange.

  • Le Daibutsu (Grand Bouddha) du temple Joren-ji

Eh oui ! Peu de gens le savent, mais Tokyo, tout comme Kamakura et Nara, a son grand Bouddha. Ce dernier est nettement moins célèbre mais il mesure tout de même 13 mètres de haut et pèse quelque 22 tonnes. Coulé dans du bronze en 1977, il n’a certes pas la patine de ses illustres compères de Nara et Kamakura, mais il a la noble tâche de veiller sur les habitants des alentours. En outre, le temple Joren-ji est situé dans un quartier résidentiel et verdoyant, loin du tumulte de la capitale.

Adresse : Itabashi, Akatsuka 5-28, Tokyo

Ouvert de 8h00 à 16h00 

Gare Shimoakatsuka sur la ligne the Tōbu Tōjō  ou Akatsuka sur la ligne de métro Yūrakuchō

  • Le musée du sumo

A ne pas manquer si vous êtes amateur du sport national japonais. Ce musée sert également de centre de recherche sur l’histoire du sumo. Vous y apprendrez tout sur ce sport japonais et pourrez y admirer de splendides Nishiki-e (estampes de brocart). Les expositions changent tous les six mois.

Adresse : Kokugikan 1F:1-3-28 Yokoami, Sumida-ku, Tokyo

Ouvert de 10h00 à 16h30

  • Le marché aux poissons de Tsukiji

Le célèbre marché aux poissons installé dans l’arrondissement de Chuô depuis 1935,  devrait déménager dans des bâtiments tout neufs.  Bien que la date (début novembre 2016) de son déménagement ait été reportée, on ne saurait trop vous conseiller d’aller y faire un tour avant qu’il ne soit trop tard.

Aux alentours de Tokyo

  • La zone industrielle de Kawasaki

Un site pour les photographes, les amateurs de visites insolites, de paysages urbains et d’illuminations. A la nuit tombée, lorsque les usines s’illuminent  de mille feux et crachent des nuages de fumée qui s’élèvent vers le ciel, l’endroit  revêt une allure fantasmagorique.

La zone est desservie par la ligne Tsurumi mais comme elle est dispersée sur plusieurs îles, il vous faudra peut-être prendre  un bus pour atteindre certains endroits.

  • Omiya bonsaï village

Comme son nom l’indique, cet endroit ravira les amateurs de bonsaïs. Pas moins d’une demi-douzaine de pépinières ouvertes au public sont installées depuis 1925 sur ce site de la ville d’Omiya dans la préfecture de Saitama.

Le petit musée est payant (300 yens) mais pas les pépinières.

A 5 minutes de la gare Omiya Koen,  accessible depuis la gare JR Omiya sur la ligne d'Utsunomiya

Les pépinières sont ouvertes entre 9:00 to 17:00 et fermées le jeudi.

Kyoto

On ne présente plus l’ancienne capitale impériale, parsemée de temples et sanctuaires, de parcs et jardins tous plus magnifiques les uns que les autres. Cependant, la visite des temples bouddhiques et des sites historiques, dont l’entrée est souvent payante, peut sérieusement entamer votre budget pour voyager pas cher au Japon. Voici quelques endroits que vous pourrez découvrir sans avoir à ouvrir votre porte-monnaie.  

  • La forêt des kimonos

 Non loin de la célèbre forêt de bambous  d’ Arashiyama, se trouve désormais (depuis Juillet 2013) la « forêt des kimonos ». Environ 600 poteaux de deux mètres de hauts recouverts de tissus de kimonos  teintés selon la tradition Yuzen, bordent les voies de la gare d’Arashiyama. Equipés de diodes internes, ils s’illuminent à la tombée du jour pour offrir un spectacle féérique.

  Adresse: gare de Randen Arashiyama, Hannari-Hokkori Square

  Illuminé de 16h00 à 21 heures

· Le temple  Sekizan Zen-in 

Ce charmant temple bouddhiste appartenant à la secte Tendai a été fondé en 888. Il est célèbre pour ses feuillages d’automne mais beaucoup moins fréquenté que les grands temples de Kyoto. Une adresse à découvrir.

Adresse:18 Kaikonbo-cho, Shugakuin, Sakyo-ku, Kyoto

Ouvert de 09h00 à 16h:30

A 20 minutes de marche depuis la gare  Shugakuin de la ligne Eizan Electric Railway

Osaka

  • Umeda Sky Building

Si vous vous rendez dans la troisième plus grande ville du Japon, ne manquez pas l'Umeda Sky Building, l'un des plus hauts gratte-ciel de la ville. L’accès au trente-cinquième étage est gratuit et en quelques secondes, vous vous trouverez suspendu entre deux tours, au dessus du vide, pour une vue imprenable sur la ville et peut-être aussi beaucoup de frayeur !

  • Le parc quasi-national de  Minoh (ou Minoo)

Un havre de verdure à seulement une demi-heure de la métropole. Situé dans une vallée boisée, qui flamboie à l’automne, le parc abrite une cascade de 33 mètres de hauteur que l’on atteint par un agréable chemin parsemé de petits temples et de bâtiments traditionnels.

Prendre la ligne Hankyu Takarazuka à la gare d’Umeda (Osaka) et changer à la gare d’Ishibashi pour la ligne Hankyu Minoo jusqu’à la gare de Minoo.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs