Quatre types d'établissements où trouver des sources chaudes au Japon

Date de publication :
Bain japonais en extérieur (rotenburo)

Bain japonais en extérieur (rotenburo)

Quatre façons de profiter des onsen !

Quand on évoque les onsen, on pense tout de suite aux ryokan, ces auberges traditionnelles qui offrent la possibilité de goûter aux plaisirs du bain japonais en passant une nuit dans une chambre en tatami. Pourtant, ces hébergements de standing ne sont pas les seuls endroits pourvus de sources chaudes sur l'archipel. Et il existe en réalité d'autres types d'établissements où vous pourrez profiter des sources thermales. Afin de varier les plaisirs, Vivre Le Japon vous en présente aujourd'hui quelques-uns.

Un onsen en extérieur

Le plus souvent, les ryokan disposent d'un rôtenburo, un onsen en extérieur

Les futons des ryokan.

Les futons des ryokan

Un ryokan situé à Ginzan Onsen

Les ryokan, le nec plus ultra des hébergements traditionnels

Très prisés des voyageurs étrangers comme japonais, les ryokan offrent une expérience dépaysante à tous ceux qui viennent s'y reposer.

Sol en tatami, portes en papier de riz, futon en guise de lit, ces auberges japonaises proposent ce qu'il y a de plus raffiné en matière d'hébergement traditionnel. Un raffinement qui ne saurait alors être complet sans les onsen, puisque le rituel du bain fait partie des bonnes mœurs depuis le VIIe siècle.

C'est pourquoi, la plupart des ryokan sont aujourd'hui munis de leurs propres sources chaudes, de grands bains généralement non-mixtes, auxquels on peut accéder gratuitement jusqu'à minuit.

Dans les établissements de renom, certaines chambres ont également leurs propres bains privés.

Coût moyen par personne : entre 12 000 et 30 000 yens la nuit (de 96,50 à 241 euros), dîner et petit-déjeuner inclus.

Les minshuku, les chambres d’hôtes à moindre coût

Les minshuku sont des chambres d’hôtes traditionnelles. On y est reçu par le propriétaire qui nous fournit le gîte et le couvert, et les chambres arborent généralement un style japonais semblable à celui des ryokan. La particularité ici ? Les repas sont pris à heure fixe dans la salle à manger avec l'ensemble des invités de la maison d'hôtes.

Rester la nuit dans une maison paysanne ou minshuku ne signifie pas dormir à la dure.

Rester la nuit dans une maison paysanne ou minshuku ne signifie pas dormir à la dure.

Bien que la plupart des minshuku ne soient pas équipés de onsen, certains établissements ont réussi à avoir leur propre source thermale. Un petit plus qui saura alors ravir les amateurs de bains les plus économes, puisque les tarifs appliqués par les maisons d’hôtes japonaises sont nettement en dessous de ceux affichés dans les auberges traditionnelles.

Coût moyen par personne : entre 5 000 et 12 000 yens la nuit (de 40 à 96,50 euros), dîner et petit-déjeuner inclus.

Les villages onsen, les sources chaudes à la journée

Prenant la forme d'une trentaine de maisons aménagées pour leurs habitants temporaires, les villages onsen sont une véritable institution dans les régions montagneuses du Japon. Avec leurs ryokan, leurs restaurants et leurs dizaines de bains publics, ces espaces de détentes sont un incontournable pour tous les amoureux des sources chaudes. On s'y promène généralement en yutaka, et on y passe la journée à profiter de tous les aménagements thermaux que le domaine offre.

À noter également qu'il n'est pas obligatoire d'y dormir !

En effet, de nombreux villages onsen comme le Kurokawa Onsen de Kumamoto par exemple, proposent des pass à la journée pour venir profiter des sources. Ces derniers sont valides 24h et donnent accès à une petite partie des bains pour 1 200 yens seulement (9,64 euros).

Coût moyen par personne : moins de 1 500 yens (12 euros) le pass à la journée, entre 9 000 et 25 000 yens la nuit (de 72 à 200 euros), dîner et petit-déjeuner inclus selon les ryokan.

Kurokawa onsen

Kurokawa onsen

Un des bains du Kurokawa Onsen

Un des bains du Kurokawa Onsen

Bain extérieur (rotenburo) à Kurokawa onsen (Kumamoto)

Bain extérieur (rotenburo) à Kurokawa onsen (Kumamoto)

Les hôtels onsen, les hébergements économiques

Contrairement aux ryokan, les hôtels onsen ne misent pas sur une ambiance japonisante pour attirer leur clientèle. Bien au contraire !

Avec une grande partie de leurs chambres à l'occidentale, des repas sous la forme de buffet, et une multitude d'activités annexes comme des séances de massages, des cours de tennis, et même des heures de mah-jong et de karaoke, ces grands complexes hôteliers sont très similaires à nos centres de thalasso européens. Des centres dont le clou du spectacle reste les sources chaudes, puisque ces hôtels disposent de plusieurs bains publics intérieurs comme extérieurs.

Un hôtel Onsen avec bain privé à Ohito

Un hôtel Onsen avec bain privé à Ohito

Hotel onsen avec vue sur le Mont Fuji

Hotel onsen avec vue sur le Mont Fuji

Le Kinugawa Kanaya de Nikko

Le Kinugawa Kanaya comme beaucoup d’établissements de Nikkô mêle le ryokan traditionnel et l'hôtel moderne.

Déçu(e) ? Ne le soyez pas !

Bien que la plupart des chambres soient aménagée à l'occidentale, une petite partie des hébergements reste décorée à la Japonaise. Des hébergements qui figurent alors parmi les plus populaires de ces établissements, puisque ces derniers sont généralement dotés d'un bain privé.

Amoureux des onsen profitez-en, la nuit y est en moyenne moins chère que dans un ryokan.

Coût moyen par personne : entre 8 000 et 18 000 yens la nuit (de 64 à 144 euros), dîner et petit-déjeuner inclus.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs