Evitez la foule   喧騒から離れ

Date de publication :
Torii du Meiji Jingu

Le matin au Meiji Jingu.

Foule sur les quais japonais

Quai de shinkansen, bondé de monde lors des semaines de congés au Japon

Biche dans une forêt japonaise

Une rencontre inattendue loin des sentiers battus.

Plat typique japonais

Plat typiquement japonais d'un restaurant méconnu.

Daisetsuzan

Plaine enneigée du Daisetsuzan.

Balade vélo au Japon

Une balade à vélo, loin de la foule.

Nos 5 conseils 

Ces derniers temps, avec les longues files d’attente, la foule et les guichets noirs de monde, voyager peut s’avérer stressant. Faites de votre séjour une expérience sereine en suivant nos conseils et astuces pour éviter la foule.

1.  Bien choisir ses horaires

Voyager en train, et plus particulièrement en Shinkansen, reste une expérience à vivre lors de votre séjour au Japon. Cependant, vous avez sans doute déjà vu les « pousseurs » japonais sur les quais de la gare avec leurs gants immaculés : ils font tout leur possible pour remplir au maximum les trains de voyageurs pressés.

Avec un minimum de planification, vous serez en mesure d’éviter les heures de forte affluence. Mais si vous souhaitez prendre un Shinkansen, pas de panique ! Il n’y a généralement pas d’ « heure de rush » et vous serez toujours en mesure de trouver des places assises.

De plus, prenez garde à vérifier dans votre calendrier que vos journées de voyage ne tombent pas sur des jours fériés. La Golden Week de fin avril à début mai, le Nouvel An sont les principales périodes pendant lesquelles les Japonais retournent auprès de leur famille ou dans leur village natal, si bien que les tickets des Shinkansen sont déjà tous vendus et que les quais sont envahis.

2.  Plus tôt couché, plus tôt à l'aventure 

Un des avantages du décalage horaire auquel on ne pense pas forcément, c’est qu’il est certes fatiguant, mais il permet de se lever aux aurores le lendemain de votre arrivée.

Profitez alors d’un matin calme et tranquille pour vous promener dans le voisinage, pendant que les touristes dorment encore et que les commerçants préparent leur échoppe.

Dès 9 heures, les temples et sanctuaires ouvrent leurs portes au public : soyez les premiers à entrer et ainsi éviter un bain de foule désagréable.

3.  Dîner loin des files d’attente 

L’idée répandue selon laquelle une file d’attente reste témoin de la renommée d’une cuisine est certainement vraie.

Cependant, elle ne s’applique pas à tous les bons restaurants ! Soyez attentifs et, bien entendu, n’allez pas manger dans un lieu complètement vide, mais élargissez votre champ de recherche aux lieux qui ne sont pas mentionnés dans les guides.

Les expatriés locaux écrivent souvent des articles sur leurs blogs concernant leurs lieux de prédilection et les commerçants anglophones seront ravis de partager avec vous leurs connaissances du quartier et des bonnes tables.

4.  Découvrir des terres méconnues

Le Japon est un beau pays. L’agitation et l’étalement urbain de la mégapole tokyoïte ainsi que le charme typique des rues de Kyoto valent le détour, mais il ne faut pas oublier les montagnes de l’Archipel, les spectaculaires paysages marins et les villes à plus petite échelle.

Inutile de prendre un guide privé pour visiter Hokkaido et ainsi vous confronter à la foule qui eux aussi iront dans les sources chaudes de Sounkyo, à Obihiro et à Furano, en passant par les vastes plaines fleuries et les paysages enneigés.

5.  Privilégier des activités annexes

Vous ne pouvez passer à côté des festivals japonais, mais choisissez-en un plus petit et moins connu par les touristes.

Par exemple, le modeste festival Tatebayashi Koinobori dans la préfecture de Gunma, où des milliers d’étendards en forme de carpe pendent aux cerisiers de façon nonchalante en se laissant bercer par le vent.

Une autre option pour échapper à la cohue consiste simplement à profiter du beau temps. Nous vous conseillons une balade à vélo dans le village historique de Asuka dans la préfecture de Nara.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs