Où admirer les fleurs de cerisier cet hiver ?

Date de publication :
Particulièrement apprécié, le jardin de Shinjuku attire les japonais, les touristes et les photographes pendant toute la fleuraison des cerisiers.

Particulièrement apprécié, le jardin de Shinjuku attire les japonais, les touristes et les photographes pendant toute la fleuraison des cerisiers.

Admirer les cerisiers en hiver

Cerisiers et feuilles d'érable

5 endroits où admirer les cerisiers en hiver au Japon

Fleurs emblématiques du printemps au Japon, les fleurs de cerisier viennent chaque année teinter de rose les paysages de l’archipel lorsque les beaux jours reviennent. Mais saviez-vous qu’il était aussi possible de les admirer au début de l’hiver, en plein pendant la saison des koyo (le rougissement des feuilles) ? En effet, il existe plusieurs variétés de cerisiers : celles qui fleurissent au printemps autour des mois de mars et d’avril, et celles appelées fuyuzakura qui voient leurs fleurs éclore une deuxième fois entre octobre et décembre. A l’approche de la saison des koyo, nous vous présentons cette année 5 paysages insolites, où le rouge des érables vient se mêler au rose délicat des sakura.

Le parc Jomine en automne

Le parc Jomine en automne

1. Le parc Jomine (préfecture de Saitama)

C’est assez tôt qu’il faut aller au parc Jomine de Saitama si vous désirez admirer ses 600 cerisiers d’hiver puisque ces derniers commencent à fleurir dès le mois d’octobre ! 

Également très réputé pour ses momiji (fleurs d’érable), le parc offre alors un joli jeu de couleur à la mi-novembre lorsque les érables et les cerisiers sont en pleine floraison. Il est même illuminé chaque hiver pour l’occasion jusqu’à 20h, pour permettre aux visiteurs nocturnes d’admirer sous un nouvel angle la rencontre fortuite entre ces deux variétés de fleurs, toutes deux très appréciées des Japonais.

Adresse : 955, Shimoaguhara, Kamikawa-machi Kodama-gun, Saitama, 367-0311
Itinéraire : à deux heures de voiture de la gare de Tokyo (lignes Yamanote, Marunouchi, Chuo, Tokaido)

2. Shinjuku-Gyoen (ville de Tokyo)

Situé au cœur de la capitale japonaise, Shinjuku Gyoen est l’un des rares parcs de Tokyo à accueillir des tales de cerisier à la fin de l’année. Il faut dire aussi que le parc n’est pas en reste de ce côté-là, puisqu’il accueille non seulement une première variété de sakura dès le mois d’octobre (les Jugatsuzakura), mais également une deuxième au mois de novembre (les Himalayazakura) !

Adresse : 11 Naitomachi, Shinjuku City, Tokyo 160-0014
Horaires : de 09h à 18h, tous les jours de la semaine
Itinéraire : à deux pas de la gare Shinjuku-Gyoenmae (ligne Marunouchi)


3. Le parc Sakurayama (préfecture de Gunma)

Avec plus de 7 000 cerisiers en fleur en hiver, on peut dire que le parc Sakurayama porte bien son nom. Tout aussi agréable au printemps qu’en hiver, il est l’un des spots les plus courus du pays en matière de fuyuzakura, et attire ainsi chaque année de nombreux visiteurs grâce à son jardin traditionnel qui offre de somptueux paysages lorsque les cerisiers éclosent ! Notamment une fois que le soleil se couche, puisque le parc s’illumine tous les ans de mi-novembre à mi-décembre pour sublimer les pétales à la lumière de la lune.

Le parc Sakurayama

Le parc Sakurayama

Le parc Sakurayama

Le parc Sakurayama

Adresse : 2166-1 Sanbagawa, Fujioka, Gunma 370-1405
Itinéraire : à 40 minutes de bus de la gare Shimmachi (ligne JR Takasaki), arrêt Onishi Post Office. Puis à 15 minutes en taxi depuis l’arrêt de bus.

Le parc Obara Fureai, entre sakura et momiji

Le parc Obara Fureai, entre sakura et momiji

4. Le parc Obara Fureai (Aichi)

Situé à une heure de train de Toyotashi (une des villes qui accueille la coupe du monde de rugby en automne 2019), le parc Obara Fureai régale chaque hiver les yeux de ses visiteurs. 

Et pour cause, plus 10 000 fuyuzakura viennent tenir compagnie aux feuilles d’érable dès la mi-novembre ! Pour l’occasion, ce petit parc de la préfecture d’Aichi voit les choses en grand. Et on y trouve alors aussi bien des stands de nourriture et de boissons, que quelques spectacles de musique !

Adresse : Obara-cho area, Toyota-shi, Aichi-ken
Itinéraire : à une heure de bus de la gare Toyotashi (lignes Toyota, Mikawa), arrêt Obara Okusa.

5. Le temple Jikko-in (Kyoto)

Au nord de Kyoto, dans le petit village de Ohara, le jardin traditionnel du temple Jikko-in voit fleurir chaque novembre une dizaine de cerisiers.

Réputé dans tout le Japon pour être le berceau de la musique Tendai-shômyô (qu’on dit être à la base de la musique traditionnelle japonaise), le temple Jikko-in est donc l’endroit parfait pour venir admirer les fleurs de cerisier en hiver près de l’ancienne capitale. Notamment lorsque les momiji sont aussi de sortie, et qu’ils offrent un joli mélange de couleur au bord de l’eau claire de l’étang du jardin.

Adresse : 187 Ōharashōrininchō, Sakyō-ku, Kyoto, 601-1241
Horaires : de 09h à 16h30 tous les jours de la semaine
Itinéraire : à une heure de bus de l’arrêt Kawaramachi Sanjo bus stop (Kyoto), arrêt Ohara bus.

L'automne au temple Jikko-in

L'automne au temple Jikko-in

L'automne au temple Jikko-in

L'automne au temple Jikko-in

L'automne au temple Jikko-in

L'automne au temple Jikko-in

Intéressé par les cerisiers d’hiver ? N’hésitez pas à vous munir du Japan Rail Pass pour voyager facilement dans tout le Japon à la découverte des fuyuzakura !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs