Voyage dans l'île de Hokkaido   北海道

Date de publication :
L'étang bleu de Biei

L'étang bleu de Biei à Hokkaido

Lac Akan

Lac Akan

Sapporo

Sapporo sur l'île de Hokkaido

La grande île sauvage aux paysages grandioses

Pour les Japonais, Hokkaido est synonyme de grands espaces et de nature sauvage. Un bout du monde où les températures peuvent atteindre moins 30 degrés en hiver à l’extrême nord de l’île mais qui voit fleurir la lavande et les tournesols en été. Montagnes, volcans,  plaines, lacs, rivières, marais, sources chaudes  et de magnifiques parcs nationaux  peuplés d’animaux sauvages attirent chaque année des milliers de visiteurs, notamment  en été où les températures sont plus fraiches que dans le reste du Japon, et en hiver pour les plaisirs de la neige.

La géographie de Hokkaido

Avec 83 456,58 km2, Hokkaido est la deuxième plus grande des quatre principales îles de l’Archipel mais la deuxième moins peuplée puisqu’elle ne compte qu’un peu plus de 5 millions d'habitants, dont une petite partie est formée par la minorité ethnique des Aïnous, les aborigènes du Japon. Elle est située au nord de l'île de Honshu dont elle est séparée par le détroit de Tsugaru. Elle est entourée par l’océan Pacifique à l’Est, la mer du Japon à l’Ouest et la mer d’Okhotsk au nord.

Hokkaido est à la fois une région et une préfecture à elle seule. Sapporo en est la ville principale.


L'histoire de Hokkaido

Les premiers et pendant longtemps les seuls habitants de Hokkaido étaient ceux de la minorité aïnoue. Ce n’est qu’au début de l'époque d'Edo (1603-1868) que Japonais et Aïnous entreprirent des échanges commerciaux et que quelques Japonais vinrent s’installer sur l’île. Mais en 1599, le shôgun Tokugawa y envoya le clan Matsumae et commença alors la colonisation de Hokkaido aux dépens de son peuple autochtone. 

À l’ère Meiji (1868-1912), afin de protéger la région des ambitions de la proche Russie, Hokkaido est placée sous l’autorité de l’empereur du Japon et Sapporo en devient la capitale tandis que l’île prend son nom actuel : Hokkaido, qui signifie "la voie de la mer du Nord". 


Les spécialités culinaires de Hokkaido

Entourée de trois mers différentes, il n’est pas étonnant que l’île soit célèbre pour ses poissons et fruits de mer, notamment son saumon sauvage et ses crabes. Les Japonais viennent de tout l’Archipel pour y déguster ses différentes variétés de crabes : le crabe araignée, le crabe des neiges et les tourteaux. Ses crevettes, oursins et seiches font également le délice des amateurs.

Bien que seulement 16 % des terres soient cultivées, Hokkaido est aussi réputée pour ses légumes (oignons, asperges), ses pommes de terre, son maïs, ses melons et ses produits laitiers.

L’une des spécialités de l’île est l’agneau et le mouton, très rarement consommés dans le reste du Japon. Le plat typique est appelé Genghis Khan. Il s’agit de fines tranches de mouton ou d’agneau grillées avec des légumes sur une plaque en fonte.

Enfin, la bière et le whisky fabriqués à Hokkaido sont renommés à travers tout l’Archipel et même au-delà. 

Tarabagani, le crabe d'Hokkaido

Tarabagani, le crabe d'Hokkaido

sashimi

Un sashimi de saumon

Les villes incontournables de Hokkaido

  • Sapporo - Cinquième métropole du Japon et "capitale" de l’île, Sapporo est une ville récente (fin du XIXème siècle), dynamique et animée. En hiver, elle attire de nombreux visiteurs grâce à sa proximité d’avec de nombreuses stations de ski et à son célèbre festival de la neige, Yuki matsuri.

  • Hakodate - C’est sans conteste la plus jolie ville de Hokkaido et aussi celle qui abrite le plus de monuments historiques. C’est aussi le port le plus important de l’île.

  • Otaru - A seulement 40 km de Sapporo, la ville  portuaire d’Otaru est une étape de charme et un passage obligé pour les amateurs de fruits de mer et de sushis.

Les lieux à visiter à Hokkaido

Hokkaido est renommé  pour ses parcs naturels et ses paysages sauvages de toute beauté dont voici les principaux :

  • Shiretoko - Lacs aux eaux cristallines, cascade d’eau chaude, animaux sauvages (attention aux ours !) et onsen enchantent les visiteurs.

  • Le cap Nosappu - Le point le plus à l'Est du Japon, avec des vues imprenables sur le Pacifique.

  • Le parc National Akan - Dominé par les monts sacrés des Aïnous O-Akan Dake et Me-Akan dake, ce parc naturel est lui aussi doté de splendides lacs et de sources chaudes.

  • Le lac Utonai - Un incontournable pour l’observation  des oiseaux.

  • Le Mont Apoi Classé géoparc  par l'UNICEF, l’endroit fait le bonheur des randonneurs.

  • La péninsule de Notsuke - Une immense bande de sable et de terre longue de 26 kilomètres qui borde l’océan Pacifique. Un endroit unique.

  • L'île Rebun - Le bout du monde. L'île Rebun est la dernière île septentrionale habitée du Japon. 

Les paysages du parc de Shiretoko.

Les paysages du parc de Shiretoko.

Un spot de randonnée en raquettes de la station Niseko

Un spot de randonnée en raquettes de la station Niseko

Le quartier thermal Jozankei

Que faire à Hokkaido?

Outre les visites et randonnées dans les sites et parcs nationaux cités ci-dessus, on peut profiter des sources thermales et /ou s’adonner aux plaisirs des sports d’hiver. Hokkaido est connu pour avoir la meilleure neige du Japon. Quoi de plus agréable de se tremper dans des bassins d’eau chaude naturelle après une journée de promenade au frais ou après avoir dévalé les pistes enneigées qui font la renommée des stations de ski de Hokkaido ?

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs