Le Japon accessible aux handicapés   日本におけるバリアフリー

Date de publication :
Non-Step Bus

Non-Step Bus avec sa rampe d'accès à bord

Tamokuteki Toilet

Tamokuteki Toilet, adaptées aux personnes à mobilité réduite

Toilettes adaptées dans un train

Toilettes adaptées dans un train de la compagnie Tôbu

Low-Floor tram à Toyama

Low-Floor tram à Toyama

Accessible à tous

Depuis quelques années, le Japon a revu une grande partie de ses infrastructures publiques et de ses transports pour les adapter aux personnes à mobilité réduite. Ces changements sont réalisés autant pour que l’accessibilité soit plus aisée pour les personnes âgées qu’en vue d’accueillir des visiteurs du monde entier aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

La loi qui retire les barrières

Tout part d’une prise de conscience mondiale qui veut que tous les lieux publics se doivent d’être accessible à tous, personnes valides comme personnes à mobilité réduite. En 2008, le Ministère du territoire, des infrastructures et du tourisme fait entrer en vigueur la nouvelle loi "Barrier-free" en vue d’améliorer l’accessibilité au quotidien. Elle est censée agir pour la sécurité des personnes âgées, dont le nombre est en constante progression au Japon, mais aussi pour toute une catégorie de personnes atteintes d’une invalidité, temporaire ou permanente (aveugle, sourd, muet, handicapé en fauteuil, etc.).

Depuis quelques années, on perçoit grandement le changement à travers tout le Japon, dans les espaces publics, les gares, administrations... Les Jeux olympiques et paralympiques en préparation ajoutent une bonne dose d’aménagements nécessaires pour que chacun puisse venir et apprécier aisément toutes les épreuves. Nul doute que le pays sera la vitrine dans ce domaine, tant les moyens et toutes les énergies sont mis à contribution. Un autocollant bleu sera visible partout indiquant une parfaite accessibilité.

À lire : Les J.O. de 2020

Transports pour tous !

Dans le domaine des transports, un effort très important a été réalisé dans les grandes villes japonaises pour que chaque train, métro, tramway ou bus soit accessible.

Pour les trains, des guichets automatiques plus bas pour pouvoir soi-même acheter son titre de transport, avec des surfaces podotactiles (en langue japonaise uniquement), des guides audio pour les mal-voyants. Des portails automatiques plus larges situés à côté du bureau de l’agent en cas de besoin, et un tableau blanc pour qu’une personne muette puisse communiquer ses besoins par écrit.
Il est toujours possible de demander l’aide du personnel en gare pour que l’on vous aide à monter sur le quai ainsi qu’à bord du train. Une rampe est disposée pour vous faciliter la montée. En précisant votre gare de descente, le personnel vous attendra là-bas pour procéder à l’opération inverse.
Au sol, il y a partout des lignes jaunes faites de petites aspérités pour aider au cheminement les malvoyants, ainsi que des indications le plus souvent en LED.

Dans les shinkansen, il y a des emplacements prévus réservés aux personnes en fauteuil, tout devant dans une voiture, avec un système de sécurité pour le fixer et un couloir assez large. Il y a aussi le système Tamokuteki shitsu "la salle multi-usages", que l’on peut réserver sur les shinkansen Tôkaidô, qui consiste en une pièce spéciale qui est mise à disposition, en priorité aux personnes handicapés mais aussi pour les mamans souhaitant allaiter tranquillement leur bébé, ou encore en cas de malaise d’un voyageur. Seul le chef de bord a la clé et c’est donc à lui qu’il faut s’adresser en cas de besoin.

En ce qui concerne les bus, le système "Non-Step Bus" s’est largement développé, à tel point que tous les bus de la ville de Tokyo sont dorénavant facilement accessibles pour chacun et qu’il y a toujours une place réservée pour un fauteuil roulant.

Toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite

Toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite

Au grand coin

Le système des toilettes a été complètement revu à tous les niveaux et en tous lieux. Dans les gares, les trains, dans les grands magasins et supermarchés aussi, vous y trouverez des toilettes adaptées Tamokuteki Toilet avec ouverture et fermeture automatiques, beaucoup d’espace, un bouton d’appel en cas d’urgence (chute, malaise, etc.).

À noter que dans les grands magasins, il y a souvent la possibilité d’avoir recours à un fauteuil de prêt, voire aussi d’une poussette.

Au Japon, les lieux publics, restaurants, magasins et supermarchés sont interdits aux animaux domestiques, principalement pour des raisons d’hygiènes, sauf pour les chiens guides d’aveugles. Un autocollant bleu représentant un chien vous l’indiquera dès l’entrée.

Un concours est organisé chaque année par le Ministère du territoire, des infrastructures et du tourisme pour décerner le prix de l’accessibilité pour la qualité du travail effectué. Les derniers lauréats sont : la ville de Takayama, la compagnie Tokyo Metro, les centres commerciaux AEON ou encore la ville de Kurashiki.

La carte d’invalidité étrangère ne fait pas bénéficier du tarif réduit au Japon.

Les lignes pour les malvoyants sont omniprésentes dans les grandes villes et les gares

Les lignes pour les malvoyants sont omniprésentes dans les grandes villes et les gares

Des lieux totalement accessibles

Au temple Senso-ji à Asakusa, le sol est lisse et de grands espaces sont à disposition. Un ascenseur est disponible pour se rendre à l’intérieur du temple et vous y trouverez des toilettes multi-usages. La Tokyo Skytree, ouverte en 2012, propose un accès facile. Le parc d'Ueno a aménagé une promenade pour admirer les cerisiers en fleur ou simplement pour flâner tous les jours de l’année, avec en prime l’accès aux toilettes et à un café avec ascenseur.

À Kyoto, attention car les temples ont souvent des allées en graviers ce qui rend complexes les déplacements. Par contre, il existe les compagnies MK Taxi et Miyako Taxi qui ont à leur disposition des véhicules nommés "Taxi Universal Design" qui permettent de faire monter un fauteuil à bord pour vous rendre aisément jusqu’aux temples. Le temple Kiyomizu-dera a un parcours adapté aux personnes à mobilité réduite (renseignements sur le site officiel avec un plan interactif).

Voir aussi : Le temple Kiyomizu-dera

Le complexe de temples et sanctuaires du Kiyomizu-dera est accessible à tous

Le complexe de temples et sanctuaires du Kiyomizu-dera est accessible à tous

La plupart des restaurants au Japon sont accessibles, il vous suffit de le demander lors de la réservation.

Un dernier point important concerne l’accès dans un ryokan avec onsen, l’un des grands plaisirs des japonais. Ils voyagent fréquemment en famille, trois générations ensemble : enfants, parents et grands-parents. Il faut adapter les établissements à ces nouveaux usages. Le système Barrier-Free onsen s’est donc développé, avec accès à un onsen directement dans la chambre comme au Fuji Lake Hotel, au pied du mont Fuji, qui propose trois chambres Barrier-Free.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs