Les Jinrikisha   人力車

Date de publication :
Les premiers jinrikisha datent de la fin du 19ème siècle.

Les premiers jinrikisha datent de la fin du 19ème siècle.

Un Jinrikisha en action

Un Jinrikisha en action

Laissez-vous porter

Connaissez-vous les pousse-pousse japonais ? Appelés jinrikisha, ils sont les descendants de la chaise à porteurs.

Apparu à l’époque Meiji (1868 à 1912) comme un moyen de transport remplaçant le kago (la chaise à porteurs), le jinrikisha était plus rapide et moins cher que le cheval.

Il fut beaucoup utilisé jusqu’aux années 1920, puis remplacé par les tramways, trains et la voiture particulière.

Aujourd’hui c’est pour le plus grand plaisir des voyageurs et des japonais (qui le prennent surtout lorsqu'ils sont apprêtés en habits traditionnels) qu'ils reviennent à la mode. Ils permettent dans de nombreux lieux touristiques à travers le Japon de faire un petit parcours, d’un point de vue différent, plus en hauteur et à petite vitesse.

Beau gosse

Tiré par un homme, plus rarement une femme, c’est un « beau gosse », un « ikemen », qui vous transporte, musclé, bronzé, assez charmeur et toujours à votre service pour vous faire découvrir les trésors cachés du quartier qu’il connaît comme sa poche.

Il est comme un guide professionnel. Certains parlent anglais, n’hésitez pas à lui poser des questions, demander conseil ou une bonne adresse, un restaurant, la spécialité du coin, un artisan réputé.

Où en prendre ?
Vous en trouverez dans les villes touristiques traditionnelles comme Tokyo, le quartier d'Asakusa, Kyoto, Kamakura, Takayama, Kurashiki, Hakone…

Prix :
Pour 2 personnes, une balade de 15 à 20 minutes (1km à 1.5 km) de 3000円 à 4000円.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs