Les plus beaux jardins zen du Japon   枯山水

Date de publication :
Jardin zen

Un jardin zen

Jardin zen

Le jardin du Ryoanji

Jardin zen

Le jardin sec du Kongobuji

Quels sont les plus beaux jardins secs à visiter au Japon ?

Le jardin zen est une des images d'Epinal du Japon : ces jardins secs, composés de sable, de rochers, de mousse, sont présents dans de nombreux temples zen du pays. On vous explique leurs origines et leur signification, mais aussi où voir les plus beaux jardins secs de l'archipel.

En France, ce que nous appelons "jardin zen" par métonymie, se nomme en fait "jardin sec" ("karesansui"). Ce type de jardin est nommé "sec" car n'abritant pas d'eau, et très rarement des plantes. Ils sont généralement constitués de sable, de graviers, de roches, éventuellement de la mousse et quelques arbustes à feuilles persistantes.

Le jardin sec est une représentation symbolique du monde, de l'ordre établi et de la nature. Il vise à éliminer, conformément aux principes du zen, tout superflu, et présente donc un fort caractère abstrait. Il est toujours de taille modeste, et vide de toutes couleurs, dans un noir et blanc épuré, qui renvoie à la peinture monochrome de la période Song. En l'absence d'eau, celle-ci est figurée par le sable ou le gravier, grâce à des motifs de vagues ou d'ondes réalisées au râteau. C'est aux moines de s'occuper de l'entretien du jardin zen.

La création des jardins secs remonte au XVème siècle, au sein des temples et monastères zen. L'un des jardins sec les plus emblématiques, dont le créateur reste cependant inconnu, est celui du temple Ryoan-ji à Kyoto.

Lors d'un séjour au Japon, la visite de temples et de jardins sont des incontournables. Il est rare de voir des jardins zen en France : profitez de vos vacances pour découvrir les plus beaux jardins secs nippons. Voici notre sélections des plus beaux jardins secs, dans la majorité se trouve dans la région du Kansai.

Le jardin sec du Ryoan-ji à Kyoto

Le jardin du Ryoan-ji est considéré comme un des plus beaux et des plus classiques du pays. Faisant un peu moins de 200 m2, il est composé de 15 pierres réparties dans le sable. D'où que se tienne le spectateur, il est impossible de voir simultanément plus de 12 ou 13 pierres. Les interprétations sont cependant nombreuses et incertaines concernant la symbolique précise de ce jardin. Il est classé au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Adresse : 13 Goryoshita-machi, Ryôanji, Ukyo-ku, Kyoto
Horaires : De mars à novembre : de 8h à 17h. De décembre à février : de 8h30 à 16h30

Jardin zen

Le jardin du Ryoanji

Jardin zen

Le jardin sec du Kongobuji

Le jardin sec du Kongobu-ji au Mont Koya

Ce jardin - appelé jardin Banryutei - n'est pas moins que le plus grand jardin sec du pays : il s'étend sur plus de 2000 m2 carré et met en scène avec élégance 140 pierres. Même s'il s'agit d'un jardin moderne (il fut créé en 1984), le spectacle n'en est pas moins éclatant. Les pierres représentent des dragons émergeant des nuages, protecteur du temple Kongobu-ji.

Adresse : 132 Koyasan, Koya, Ito District, 648-0294 Wakayama
Horaires : De mai à octobre : de 8h30 à 17h. De novembre à avril : de 8h30 à 16h30.

Le jardin sec du Ginkaku-ji à Kyoto

Le Ginkaku-ji (ou "pavillon d'argent") est un incontournable de Kyoto. Si cela est grandement dû à son magnifique pavillon, son beau jardin sec, composé de sable, participe aussi à sa renommée. Sa caractéristique ? Le talus de sable représentant le Mont Fuji, une rareté pour un jardin zen. Autre spécificité, le jardin ne fut pas conçu pour des moines, mais dans un but purement esthétique pour le shogun Ashikaga Yoshimasa qui avait fait du pavillon un lieu de retraite lors de sa construction en 1482.

Adresse : 2 Ginkakujicho, Sakyo-ku, 606-8402 Kyoto
Horaires : De mars à novembre : 8h30 - 17h. De décembre à février : 9h - 16h30

Daisen-in

La "cascade" du Daisen-in

Daisen-in

La "rivière" du Daisen-in

Daisen-in

La "mer intermédiaire" du Daisen-in

Daisen-in

Jardin de pierre du Daisen-in

Les jardins du Daisen-in à Kyoto

606-8402Classé Trésor National du Japon, le Daisen-in possède un magnifique jardin de pierre, datant de la fin de la période Muromachi (1336 - 1576), époque où l'élaboration des jardins secs est à son apogée. Ce jardin de pierre est divisé en quatre parties

Les interprétations de la symbolique du jardin diffèrent selon les spécialistes, la plus courante étant que chaque zone illustre un thème : la cascade représente le début de la vie, la rivière illustre les étapes et les épreuves de l'existence humaine, puis la mer intermédiaire, et enfin l'océan, marquant la sérénité de la vieillesse.

Adresse : 54-1 Murasakino Daitokujicho, Kita Ward, 603-8231 Kyoto
Horaires : Ouvert de 9h à 17h, jusqu’à 16h30 de décembre à février

Le jardin du Komyozenji à Fukuoka

Si ce jardin est aussi connu (en dehors de sa beauté), c'est qu'il constitue le seul exemple de jardin sec de toute l'île de Kyushu, la majorité des jardins zen étant concentrés dans le Kansai. Le jardin est organisé en deux parties, une à l'avant et une à l'arrière du temple. Des arbres y sont subtilement placés, ce qui est rare et donne un aspect différent à ce jardin sudiste.

Adresse : 2 Chome-16-1 Saifu, Dazaifu, 818-0117 Fukuoka 
Horaires : De 9h30 à 16h30

Jardin zen

Jardin sec du Komyozenji

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs