Les meilleurs endroits de l'archipel pour observer la lune   日本の月を観察する

Date de publication :
Le Tsukimi, ou contemplation de la Lune, est une coutume japonaise pratiquée fin septembre, début octobre

Comme le hanami (contemplation des fleurs), le tsukimi, ou contemplation de la Lune, est une ancienne coutume japonaise

hiroshige-lune-ishiyama

"Lune d'automne à Ishiyama". Estampe d'Hiroshige (vers 1834). Série des Huit vues d'Omi

lune-enoshima-kawase

"Lune à Enoshima". Estampe d'Hasui Kawase (1934)

Au clair de la lune

Le 24 septembre 2018, c'était le tsukimi, jour de contemplation de la lune et de la célébration de la mi-automne. Pour cette occasion, il nous semblait tout à fait opportun de vous signaler les meilleurs endroits de l'archipel où vous pourrez profiter de l'astre lunaire à loisir. Sites naturels, temples et sanctuaires, observatoires des grandes villes… les possibilités ne manquent pas. Mais s’il ne fallait en retenir que cinq, ce serait ceux-là.

Fujisawa (préfecture de Kanagawa)

Depuis la plage de Kugenuma, à proximité immédiate d'Enoshima, la lune et la montagne sacrée de l'archipel vous offrent un spectacle incroyable ; une scène grandiose que l'on surnomme « la perle du mont Fuji ». Les jours de pleine lune, l'astre lunaire semble se poser délicatement sur le sommet du mont Fuji telle une scintillante perle précieuse à l'abri dans son confortable écrin. Vous pouvez également contempler la lune depuis l'Enoshima Sea Candle, la tour d'observation du jardin Samuel Cocking.

Voir : Les meilleures vues sur le mont Fuji

perle-fuji

La "perle du Mont Fuji"

La réputation d'Enoshima pour observer la lune n'est pas récente. Hasui Kawase, grand maître de l'estampe shin-hanga, immortalisait la vue dans son estampe « La lune à Enoshima » en 1934. La lune, la presqu’île d'Enoshima et le mont Fuji : une combinaison gagnante à coup sûr !

  • Plage de Kugenuma, Fujisawa, Préfecture de Kanagawa 251-0037, Japon
    Site officiel

lune-matsushima

La baie de Matsushima

Matsushima (préfecture de Miyagi)

Au nord-est de Sendai, le paysage offert par les quelques 260 îlots de Matsushima est connu depuis le début de l'époque d'Edo (1603-1868) comme l'un des trois plus beaux paysages de l'archipel. Cette gloire centenaire, Matsushima ou « l'île aux pins » la doit à l'érudit Shunsai Hayashi qui réalise ce classement dans son ouvrage Nihonkoku Jisekikou. Une fois la nuit tombée, l'astre lunaire laisse ses reflets d'or dans les eaux de la baie et magnifie les pins dans un somptueux théâtre d'ombres. Au XVIIè siècle, le poète Matsuo Basho a d'ailleurs fait un long périple pour apprécier Matsushima sous cette lumière spectrale.  Alors qu'il rédige de très nombreux haikus tout au long de son voyage, Basho ne laisse aucun poème à propos de cet extraordinaire spectacle. La légende raconte qu'il était tellement submergé par la beauté de la scène que les mots lui manquèrent ; le rendant incapable d'écrire le moindre vers. La lune ascendante de Matsushima offre donc littéralement une vue à couper le souffle !

  • Baie de Matsushima, Préfecture de Miyagi 981-0213, Japon
    Site officiel

Le château de Gifu (préfecture de Gifu)

Perché au sommet du mont Kinka, le château de Gifu domine toute la ville. Au dernier niveau de la forteresse, l'observatoire panoramique révèle une vue à 360° vous permettant même d'apprécier jusqu'à la plaine de Nobi et la ville de Nagoya par temps clair. Durant les mois de septembre et octobre, le château reste ouvert en soirée les week-ends et jours fériés permettant aux visiteurs de profiter des lumières de la ville. Néanmoins, il ne s'agit pas là de la seule façon de profiter d'une vue magique.

lune-chateau-gifu

Pleine lune derrière le château de Gifu

En effet, lorsque la lune fait son apparition derrière la forteresse, les lieux se contemplent d'en bas. Avec la pleine lune en toile de fond, le château de Gifu se dessine finement dans l'obscurité. Ambiance mystique garantie !

ishiyamadera-lune

Ishiyama dera sous la lune

Le temple Ishiyama-dera (préfecture de Shiga)

En surplomb du lac Biwa, à Otsu, le temple Ishiyama-dera est célèbre auprès des amateurs de littérature japonaise pour être l'endroit où Dame Murasaki Shikibu commença à écrire le Genji Monogatari. Une nuit, en 1004, l'auteure qui séjourne dans ce temple de la secte Shingon fondé en 749 trouve l'inspiration en contemplant le reflet de la lune ronde et blonde dans les eaux du lac Biwa. Cette lune invraisemblable de beauté au-dessus du temple Ishiyama-dera serait donc à l'origine du roman japonais le plus célèbre.

Des siècles plus tard, les artistes ukiyo-e succombent eux-aussi à son charme. En 1834, Hiroshige dépeint la « Lune d'automne à Ishiyama » dans sa série des Huit vues d'Omi. Et vous, trouverez-vous l'inspiration en levant les yeux au ciel ?

La Villa Saito (préfecture de Niigata)

Quelques jours par an, la Villa Saito reste ouverte en soirée ; une occasion unique d'apprécier le jardin traditionnel éclairé par la lune et la douce lumière des bougies. L'ancienne résidence d'été de la riche famille Saito, construite entre 1917 et 1920, et son luxuriant écrin de verdure ont été pensés comme un ensemble indissociable l'un de l'autre. Goûtez à cette harmonie parfaite depuis la maison de thé de la villa où s'apprécie comme nulle part ailleurs le lever de la lune sur le jardin.


lune-villa-saito

Profitez de la Villa Saito sous la lune

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs