Où voir des bonsaïs au Japon ?   盆栽

Date de publication :
Dans le jardin du musée d'Omiya, les bonsaïs rivalisent de beauté

Dans le jardin du musée d'Omiya, les bonsaïs rivalisent de beauté

Gros plan d'un bonsaï au Musée d'Omiya, à Tokyo

Gros plan d'un bonsaï au Musée d'Omiya, à Tokyo

L'entrée d'une pépinière à Omiya

L'entrée d'une pépinière à Omiya

L'un des nombreux bonsaï présenté dans le jardin Fujikawa Kouka-en à Osaka

L'un des nombreux bonsaï présenté dans le jardin Fujikawa Kouka-en à Osaka

Un bonsaï à Kinashi, Takamtsu

Un bonsaï à Kinashi, Takamtsu

Ce takemono est ici composé d'une composition florale et d'une calligraphie laissant penser au printemps.

Ce takemono est ici composé d'une composition florale et d'une calligraphie laissant penser au printemps.

Mon beau bonsaï

A aiguilles ou à feuilles, droit comme un "i" ou penché par le vent, le bonsaï, bien qu'originaire de Chine, est plus proche de la culture japonaise. Le Japon est la terre sacrée pour tous les professionnels de la taille. Alors, pourquoi ne pas profiter de votre voyage au Japon pour en contempler les plus beaux spécimens ? 

Pour admirer les plus beaux bonsaïs du Japon, plusieurs options s'offrent à vous. Entre musées, jardins, expositions ou pépinières, amateurs ou novices pourront se délecter de quelques chefs-d'œuvre du genre. La liste des différents lieux exposant des bonsaïs est longue, nous vous proposons donc ici une sélection d'adresses à parcourir lors de votre voyage thématique.

Musée et village d'Omiya, Tokyo

Un peu à l'écart du grand centre urbain de Tokyo se trouve le quartier d'Omiya. Mondialement connu par les amateurs de bonsaï, il renferme un musée et un parcours de pépiniéristes. 

Le musée, ouvert depuis 2010, initie le novice à la terminologie : variété, choix du contenant, style de taille, etc. Pour illustrer les propos, différents bonsaïs sont exposés tout le long du parcours et un jardin leur est consacré. A découvrir : le couloir mettant en scène une série de takemono : ces espaces typiques d'un intérieur japonais traditionnel, réservés à la disposition d'une composition végétale (ikebana, bonsaï) associée à une calligraphie ou une estampe. L'ensemble est changé en fonction des saisons. 

Le droit d'entrée au musée est plus que raisonnable. Pour 300 yen, cette visite permet une bonne initiation avant de parcourir le village. Le petit plus : la boutique, où vous pourrez acquérir pots, ciseaux, terreau et plants pour confectionner vous-même votre arbre miniature. A noter également qu'un atelier est proposé le troisième dimanche de chaque mois, pour 2500 yen. 

Après votre passage au musée, vous arpenterez les rues paisibles d'Omiya à la recherche des maîtres du bonsaï. Pas moins d'une douzaine de pépinières sont ouvertes au public. Privées, la plupart d'entre elles sont néanmoins ouvertes gratuitement au public. Seule exception : le jardin Seikou-en. Mais pour les amateurs, cette pépinière est un passage obligé, ne serait-ce que pour découvrir le Bonsaï Saika : un style mêlant fleurs, plantes et racines agencées librement. Certains propriétaires donnent des cours d'initiation mais attention, rare sont ceux qui parlent anglais.

Site internet : OmiyaBonsai

Musée : ouvert tlj. sauf jeudi, le 29 décembre et le 3 janvier. Accès : de la gare d'Ueno, prendre la ligne Keihin-Tôhoku et descendre à Omiya Koen.

Exposition Kokufu-ten, Tokyo

Toujours à Tokyo, l'exposition de bonsaïs Kokufuten-ten est l'une des plus attendues. Elle se déroule chaque année au mois de février au Tokyo Metropolitan Art Museum, situé dans le parc Ueno. Cette exposition est la plus ancienne du Japon, sa première édition date de 1934. Elle est organisée par la Nippon Bonsaï Association, une organisation visant la promotion du bonsaï à travers le pays mais aussi à l'étranger.

 Adresse : Tokyo Metropolitan Art Museum, 8-36 Uenokoen, Taito, Tokyo. 

Fujikawa Kouka-en, près d'Osaka

Maintenant direction le Kansai. Dans la banlieue d'Osaka, vous pourrez visiter le jardin de M. Fujikawa. Ouvert depuis 1950, cette pépinière est aujourd'hui la plus importante de la région. Le maître des lieux transmet son savoir-faire aux étudiants et apprentis du monde entier. Il est également possible de prendre des cours pour une semaine seulement.

Accès : prendre la ligne Hankyu Takarazuka depuis la gare de Hankyu Umeda jusqu’à la gare d’Ishibashi (environ 20 min). Puis à pieds jusqu'au jardin (environ 20 min). Adresse : 563-0043 Ikeda City, 3-19-13 Kanda. Tél : +81(0)72 752 9024.

Page facebook : Fujikawa Kouka-en

Le village Bonsaï de Kinashi, Takamatsu

Si votre voyage prévoit un passage sur l'île de Shikoku, prenez un moment pour visiter ce village de bonsaïs situé dans le quartier de Kinashi, à Takamatsu. La plupart des jardins sont accessibles depuis la gare de Kinashi. Ce lieu est réputé pour être le principal distributeur de plants de pins pour la culture du bonsaï. Ainsi, vous verrez peu d'arbres à feuilles caduques mais la centaine de pépinières accessibles au public ne manqueront pas d'impressionner le visiteur. A noter également que de nombreux marchés sont organisés et un festival du bonsaï se déroule chaque année à la fin du mois d'octobre au Centre de Bonsaï Ueki.

Accès : prendre un train depuis la gare principale de Takamatsu jusqu'à la gare de Kinashi. Site officiel : Kinashi Bonsai 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs