Le Shinkansen Tokaido   東海道新幹線

Date de publication :
Admirez le Mont Fuji depuis le Shinkansen

Admirez le Mont Fuji depuis le Shinkansen

La première étape de la route de Tokaiido, le pont de Nihonbashi, peint par Hiroshige

La première étape de la route de Tokaiido, le pont de Nihonbashi, peint par Hiroshige

Les JR Pass permettent de prendre le fameux shinkansen, ici sur la ligne Tokaido

Les JR Pass permettent de prendre le fameux shinkansen, ici sur la ligne Tokaido

Nozomi et Hikari sont deux des trois types de Shinkansen. Le Hikari est valable avec le JR Pass

Nozomi et Hikari sont deux des trois types de Shinkansen. Le Hikari est valable avec le JR Pass

Profitez du voyage en Shinkansen pour manger un ekiben !

Profitez du voyage en Shinkansen pour manger un ekiben !

La première ligne à grande vitesse au monde

Le Shinkansen Nozomi a fêté en 2017 ses 25 ans. Retour sur ce train mythique japonais et sur la plus ancienne ligne à grande vitesse du monde.

Dès l’époque Edo (1603-1868), bien avant l'apparition du train à grande vitesse Shinkansen, la liaison Tokyo-Kyoto est déjà très empruntée par les voyageurs qui franchissent à pied le chemin séparant les deux villes : le Tokaido. La croissance économique d’après guerre nécessite de trouver une solution pour permettre une liaison rapide. La ligne existante est électrifiée en 1956. Huit ans plus tard, en 1964, la ligne de Shinkansen est inaugurée. C'est la première ligne à grande vitesse au monde (la première LGV de France date de bien plus tard : 1981).

Trois dessertes

Aujourd’hui trois types de dessertes relient Tokyo à Kyoto et Osaka : le Shinkansen Nozomi (のぞみ, "espoir" en japonais), le Shinkansen Hikari (ひかり, "lumière") et le Shinkansen Kodama (こだま, "écho"). Le premier est le plus rapide et ne dessert que six gares : Tokyo, Shinagawa, Shin-Yokohama, Nagoya, Kyoto et Shin-Osaka. Il permet de relier Tokyo à Kyoto en 2h20 et Osaka (gare de Shin-osaka) en moins de 2h30. Le deuxième fait quelques arrêts en plus. Quant au dernier, il dessert toutes les gares.

Lire aussi : Le train, guide pratique

Alors que les trains Hikari et Kodama datent du lancement de la ligne, du temps où les chemins de fers japonais étaient encore nationalisés, le shinkansen Nozomi lui a été introduit en 1992 par les compagnies JR Central et JR West après la privatisation de la compagnie Japan Railways.

De la série 300 à la série N700S

À l’époque, le service était assuré par un Shinkansen de la série 300. Il circulait à une vitesse de 270 km/h. L’année d’après, quelques trains furent prolongés jusqu’à Hakata, la gare de Fukuoka.

Aujourd’hui, les trains qui circulent sur la ligne Tokaido sont de la série 700 A. Ils sont moins coûteux et accélèrent plus vite. Ils sont facilement reconnaissables avec un nez très profilé ! Ce n’est pas fini : un nouveau matériel est à l’étude, la série N700S qui sera mise en service en 2020.

Un trajet très agréable

Installé dans le sens du trajet, le voyage est très agréable. Trois voitures de première classe (Green Car) sont disponibles. En gare de départ, en cas de petit creux, laissez-vous tenter par un “bento” ou “ekiben” typiquement japonais.  Si le temps le permet, il sera possible d’apercevoir le mont Fuji à droite dans le sens Tokyo Kyoto.

Seul regret pour les visiteurs étrangers, le Nozomi n’est pas accessible avec le Japan Rail Pass mais le train Hikari reste une très bonne alternative.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs