La mer intérieure de Seto   瀬戸内海

Date de publication :

Vue sur la mer de Seto à travers le grand pont de Seto

La route des anges à Shodoshima

La route des anges à Shodoshima

Les illuminations de nuit sur le pont Akashi Kaikyo.

Les illuminations de nuit sur le pont Akashi Kaikyo.

Les tourbillons de Naruto

Les tourbillons de Naruto

Une mer ouverte

La mer intérieure de Seto est un morceau de l'océan Pacifique capturé entre les îles de Honshû, Shikoku et Kyûshû, donnant accès à quelques unes des plus grandes villes du pays. Elle a depuis les temps antiques servit d'espace de communication et de commerce, que ce soit entre les Japonais ou dans leurs relations avec la Chine ou la Corée.

Une géographie centrale

La mer intérieure de Seto s'étend sur 23 203 kilomètres entre le sud de Honshu, le nord de Shikoku et la pointe nord-est de l'île de Kyushu, avec une profondeur moyenne de 38 mètres. 

On y retrouve près de 3 000 îles, pour la plupart des îlots inoccupés surplombés de pins, ainsi que quelques grandes îles comme Shôdoshima ou Awajishima

Vue de la mer de Seto par satellite

Un peu plus du quart de la population japonaise (~35 millions de personnes) vit sur les 7 000 kilomètres de côte de cette mer, où l'on retrouve quelques unes des villes les plus importantes du Japon telles qu'Osaka, Kobe, Hiroshima, Matsuyama ou Kitakyushu. Des côtes connectées entre elles par des ponts immenses :

La mer intérieure de Seto dans l'histoire japonaise

La mer intérieure de Seto est depuis l'antiquité un lieu de passage pour les Japonais, étant au centre des premières régions d'importance du pays (la péninsule de Kii, l'ancien royaume du Yamatai, la région de Nara-Kyoto...). Le trafic intense, on estime qu'au XVème siècle, il y était similaire à celui mené par la ligue hanséatique de la mer Baltique, attirait la convoitise des seigneurs locaux, qui possédaient leur flotte privée de navire s'apparentant pour beaucoup à de la piraterie.

Genpei_kassen_2

Scène de la guerre de Genpei (1180-1185). Kano Motonobu, (1476-1569), période Muromachi (1336 et 1573)

La mer fut aussi le théâtre de plusieurs batailles décisives de la guerre de Genpei entre les clans Taira et Minamoto, notamment la dernière bataille de Dan-no-Ura (1185), qui permit à Minamoto no Yorimoto de devenir le premier shogun de l'époque Kamakura (1192 - 1333). À l'époque ultérieure d'Edo (1603 - 1868), la mer de Seto était un des nœuds commerciaux les plus importants du Japon, faisant d'Osaka le cœur économique du pays, et préparant la forte industrialisation de la région à l'époque moderne.


Une grande richesse touristique

La mer intérieure de Seto est une région qui possède un patrimoine très riche. S'il est difficile de produire une liste exhaustive, on peut pour autant faire une recension des endroits les plus iconiques :

Le torii du sanctuaire d'Itsukushima à Miyajima, vu de nuit

Le torii du sanctuaire d'Itsukushima à Miyajima, vu de nuit

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs