Les minka, chaumières du Japon   民家

Date de publication :
Les minka sont les maisons traditionnelles du Japon

Les minka sont les maisons traditionnelles du Japon

L’intérieur typique d’une minka était généralement composé d’une large entrée et d'un dôma, réservé à la préparation des plats.

L’intérieur typique d’une minka était généralement composé d’une large entrée et d'un dôma, réservé à la préparation des plats.

Loin de l'espace urbain, les minka respirent la tranquillité de la campagne du vieux Japon.

Loin de l'espace urbain, les minka respirent la tranquillité de la campagne du vieux Japon.

Vivez à l'ancienne !

N'avez-vous jamais rêvé d'expérimenter la vie japonaise d'autrefois ? Vivre dans une maison ouverte sur la nature, où le chant des cigales vous accompagne tout au long de votre journée, pour être relayé par celui des grenouilles à la nuit tombée ?

Les minka sont des maisons traditionnelles japonaises que l'on trouve à la campagne.

Qu'est-ce qu'une minka ?

Une minka, "maison du peuple", est une maison de campagne japonaise traditionnellement construite avec des matériaux simples comme le bambou, la terre et la paille. Autrefois habitée par les fermiers, les artisans et les commerçants, elle tend aujourd’hui à disparaître au profit de constructions plus modernes. 

Le Japon, conscient de la disparition d’un patrimoine rural au caractère régional très marqué, a entrepris une politique de préservation en réhabilitant certaines de ces résidences. Dans quelques cas, ce sont des villages entiers qui bénéficient de rénovations, tel que Shirakawa-go quand ils ne sont pas recréés comme à Hida-Takayama ou au Minka-en près de Tokyo.

Une tradition séculaire

Ces maisons en toit de chaume étaient idéalement adaptées à leur environnement et aux conditions climatiques selon leur région. À la fois belles et fonctionnelles, elles reflètent l'essence de l'architecture japonaise dont les styles, très reconnaissables, font la fierté des Japonais. Construites en matériaux locaux quasiment exclusivement d'origine végétale, parfois complétés d’argile, elles étaient réalisées sans clous. 

Lire : 5 villages japonais à visiter

L’intérieur typique d’une minka était généralement composé d’une large entrée où se déroulaient les tâches artisanales et agricoles et la préparation des plats (dôma) et d’un espace de vie surélevé en tatamis où se trouvait le foyer avec, pour les plus sophistiquées, des pièces modulables où l'on pratiquait la plupart des activités familiales.

Découvrez aussi : Les machiya, maisons des marchands japonais

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs