La montagne au Japon   日本の山

Date de publication :
Vue sur le Mont Fuji

En hiver, la vue sur le Mont Fuji est particulièrement dégagée.

Une des vues sur la montagne depuis le Mitake
Un skieur sur les pistes japonaises de Nagano.

Un skieur sur les pistes japonaises de Nagano.

La montagne au Japon : ski, randonnée et contemplation

Occupant plus de 70% du territoire, la montagne au Japon est omniprésente et rares sont les lieux depuis lesquels il est impossible de l’admirer. Longtemps considérées comme sacrées par les Japonais, les montagnes sont pour la plupart encore très bien conservées. Sports d’hiver, randonnées, camping... découvrez tout ce que les montagnes japonaises ont à vous offrir tout au long de l’année !

La montagne d'Hokkaido

La montagne d'Hokkaido

La montagne au Japon l’hiver

Pour avoir accueilli les Jeux Olympiques d’hiver de 1998 à Nagano, les montagnes japonaises sont incontestablement un site de choix pour les amateurs de sports d'hiver. Sur l’île de Honshu, difficile de ne pas citer le célèbre mont Fuji, ou bien les monts Hida, Kiso et Akaishi, qui forment la chaîne de montagnes connue sous le nom d’Alpes Japonaises.

Lire : Les Alpes Japonaises

En hiver, plus de 600 stations de ski ouvrent leurs portes et accueillent les amateurs de poudreuse. La pratique du ski au Japon étant moins populaire qu’en Occident, les tarifs restent généralement attractifs, et la fréquentation raisonnable. Voici quelques exemples de domaines :

  • Gala Uzawa (Niigata) : possède sa propre gare de shinkansen.
  • Nozawa (Nagano) : célèbre pour ses sources d’eau chaude, onsen.
  • Niseko (Hokkaido) : la plus grande station de ski de tout le Japon.

L'une des particularités des montagnes japonaises, et pas des moindres, est la présence de sources chaudes. Rien de tel après une longue journée de ski ou de raquettes, que de se relaxer dans un bain chaud, voire très chaud. L’eau des onsen peut contenir du souffre, du fer, et d’autres minéraux auxquels on prête des vertus thérapeutiquesEn plus de satisfaire les sportifs, les montagnes nippones offrent également de magnifiques paysages enneigés.

Lire : 5 onsen avec vue

La montagne au Japon l’été

En été, l’altitude des montagnes japonaises permet de trouver un peu de fraîcheur, tandis qu’en bas, la chaleur est souvent intense, voire étouffante dans certaines régions. Si les sources chaudes restent malgré la chaleur, très appréciées des voyageurs, les montagnes offrent tout un panel d’autres activités comme le trekking, les randonnées, la visite de volcans, l’escalade, le camping, etc.

Lire aussi : Les meilleures randonnées dans les Alpes japonaises

Trekking et randonnée au Japon

Il est bien difficile de parler de randonnées au Japon sans évoquer Kamikochi. Située dans le parc national de Chubu Sangaku, la vallée de Kamikochi figure parmi les plus belles du Japon. Ouverte aux visiteurs d’avril à novembre, la vallée regorge de parcours et permet ainsi de faire le bonheur des plus jeunes trekkers comme des plus expérimentés.

À lire : La vallée de Kamikôchi

L’été est également le moment de l’année le plus opportun pour entreprendre l’ascension du célèbre mont Fuji, les refuges et commodités n’étant en effet ouverts que deux mois dans l’année (de début juillet à fin août).

Voir : Ouverture de la saison de d'ascension du mont Fuji 

En dehors de ces deux très célèbres spots, des centaines d’autres monts vous offriront apaisement et émerveillement, en voici quelques exemples :

  • Le mont Takao à moins d’une heure de Tokyo
  • Le mont Koya, dans la préfecture de Wakayama
  • Le mont Yoshino, près de Nara
  • De nombreux spots à Hokkaido tels que le parc national d'Akan, le mont Usu, ou encore l’île Rishiri, à l’extrême nord du Japon.

Le camping

Pour se loger à petit prix ou simplement se mettre au vert, camper au Japon est une solution bien souvent oubliée des vacanciers. Pourtant, l’archipel dispose de plus de 2000 terrains de camping, gratuits et payants à travers tout le pays, qui permettent de profiter au mieux de la nature.

Les prestations et leur qualité varient d’un camping à l’autre. Les sites appartenant à des entreprises privées sont généralement mieux équipés que ceux gérés par les collectivités locales, il vous faudra donc choisir le lieu en fonction de vos besoins. Notez qu'au Japon, le camping sauvage est absolument interdit dans les parcs nationaux du pays.

Trekking, ski, camping, onsen, escalade, VTT, spéléologie… Au Japon les montagnes sont omniprésentes, et les activités qu’elles proposent été comme hiver n’ont finalement de limite que votre imagination, profitez-en !

Pour aller plus loin :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs