Les musées ferroviaires les plus intéressants du Japon   日本の鉄道博物館

Date de publication :
Le Paleo Express de Chichibu

Le Paleo Express de Chichibu

Un train Tôbu 500 'Revaty' à Minami-Kuruhashi

Un train Tôbu 500 'Revaty' à Minami-Kuruhashi

Ceux qui les aiment prendront ces trains...

Depuis quelques années, les musées ferroviaires fleurissent à travers le Japon, pour combler les nombreux fans du genre. Les plus grands musées se trouvent à Tokyo, Kyoto et Nagoya, mais il existe de jolis petits établissements exposants de beaux trains dans toutes les régions.

Le musée ferroviaire d'Ômiya

Le musée ferroviaire d'Ômiya

  • Le Railway Museum d’Omiya (préfecture de Saitama)

C’est le plus grand de tous les musées ferroviaires, inauguré en 2007 par la JR East, année anniversaire des 20 ans de la création de cette compagnie. De très belles locomotives y sont exposées, dont la toute première ayant circulé au Japon en 1872.

En juillet 2018, une nouvelle zone d’exposition ouvrira pour montrer encore plus de beaux matériels et mettre l’accent sur des thèmes forts du chemin de fer japonais : le travail, l’histoire et l’avenir.

  • Le Kyoto Railway Museum (Kyoto)

Inauguré en 2016 par la JR West, ce musée est construit sur un espace auparavant dédié aux seules locomotives à vapeur, le Umekoji museum, un ancien dépôt. Aujourd’hui, à côté de ces antiques et impressionnantes machines, s’exposent des shinkansen ayant fait l’histoire de la grande vitesse au Japon. En tout, ce sont 53 trains qui s’offrent aux regards des visiteurs.

À lire : Le musée ferroviaire de Kyoto

Matériels exposés au musée ferroviaire de Kyôto

Matériels exposés au musée ferroviaire de Kyôto

  • Le Nagoya SC Maglev & Railway Park (préfecture d’Aichi)

Entre les deux premiers, la JR Tokai a ouvert à Nagoya son grand musée en 2011. Là, c’est le Maglev qui est mis à l’honneur, avec son record de vitesse à 603 km/h. Rien que pour lui, ce musée vaut le détour. Vous y retrouverez aussi beaucoup de matériels qui ont fait l’histoire du rail, dont la ligne Tokaido, par trains classiques ou par shinkansen.

Maglev MLX-001 & Shinkansen 300X, musée ferroviaire de Nagoya

Maglev MLX-001 & Shinkansen 300X, musée ferroviaire de Nagoya

Kyûshû Railway History Museum

Kyûshû Railway History Museum

Musée ferroviaire de la JR Shikoku à Iyo-Saijô

Musée ferroviaire de la JR Shikoku à Iyo-Saijô

  • Le Kyushu Railway History Museum (préfecture de Fukuoka)

Plus petit que les trois premiers, il n’est pas moins intéressant, au contraire, car placé juste à côté de Mojiko, magnifique et historique gare en bois de la JR Kyushu, qui a elle seule vaut la visite. Vous y arriverez nécessairement en train. Le musée, ouvert en 2003, dans un grand bâtiment en brique de 1891, vous présente quelques belles pièces, de la vapeur aux automotrices modernes, ainsi qu’un grand circuit de modélisme.

  • Le Railway History Park de Saijo (préfecture de Ehime)

Situé à côté de la gare de Iyo-Saijo, la JR Shikoku a choisi de présenter l’histoire du rail sur cette île isolée jusqu’en 1988 et d’exposer quelques matériels historiques, dont un shinkansen 0 de 1976 et l’unique exemplaire de locomotive DF 50, qui peut encore circuler à l’occasion. Récemment y est arrivé le très spécial Free Gage Train GCT01-201, ayant la particularité d’avoir des essieux à écartement variable, qui a réalisé une campagne de tests sur les voies de Shikoku avant de finir dans ce musée.

Tokyo Metro 01 de 1927, exposé au Tokyo Metro museum.

Tokyo Metro 01 de 1927, exposé au Tokyo Metro museum.

  • Le Tokyo Metro Museum (Tokyo)

Ce musée vous raconte toute l’histoire du métro au Japon et surtout dans la ville de Tokyo, depuis ses débuts en 1927. Vous pouvez voir le tout premier métro de la série 01, qui a inauguré la ligne Ginza à l’époque, ainsi que d’autres matériels historiques de différentes lignes.

Vous vous amuserez sur un simulateur de conduite, apprendrez comment se construit une ligne de métro, tout concernant la sécurité, les services et les hommes.

  • Le Tobu Museum (Tokyo)

La compagnie Tobu, avec ses 463 kilomètres de lignes, est l’une des lignes privées les plus importantes du Japon. Déjà active en 1899, avec la portion entre Kita-Senju et Kuki, elle se devait d’avoir son propre musée ferroviaire pour présenter son histoire et quelques trains emblématiques. Parmi ceux-ci, le Tobu série 1720 au design si imposant, que l’on peut apprécier dès la sortie de la gare d’accès de Higashi-Mukojima, sur la ligne Tobu Sky Tree.

Tôbu série 1720 exposé devant le Tôbu Railway Museum

L'impressionnant Tôbu série 1720 exposé devant le Tôbu Railway Museum

  • Le Village Culturel ferroviaire du Col d’Usui (préfecture de Gunma)

L’ouverture du Nagano Shinkansen, en 1997, laissa abandonné une partie de la ligne classique Shinetsu. La gare de Yokokawa, devenue nouveau terminus, en profita pour devenir un musée rassemblant toutes les machines qui auparavant agissaient sur les rampes très dures du col d’Usui. Vous pouvez aussi découvrir les anciens ouvrages d’art, tel ce pont en brique de la fin du XIXème siècle. Un grand musée en plein air, dans la montagne, aussi revigorant qu’instructif.

Musée ferroviaire en plein air du col d'Usui

Musée ferroviaire en plein air du col d'Usui

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs