Partir au Japon hors saison   日本でオフシーズンに旅行する

Date de publication :
Pavillon d'or

Le Pavillon d'or sous la neige.

Les pruniers en fleurs devant le temple Daigo-ji, à Kyoto

Les pruniers en fleurs devant le temple Daigo-ji, à Kyoto

Vue sur le Mont Fuji

En hiver, la vue sur le Mont Fuji est particulièrement dégagée.

Motomiya

Les illuminations lors du festival Motomiya à Fushimi Inari

Le feu d'artifice du Tokyo Bay Fireworks derrière le Rainbow Bridge.

Le feu d'artifice du Tokyo Bay Fireworks derrière le Rainbow Bridge.

Le Japon autrement

Pour profiter d'un Japon différent, avec de nombreux avantages, partir découvrir l'archipel nippon hors saison peut être une excellente idée.

Les hautes saisons touristiques du Japon concernent surtout les périodes du hanami (cerisier en fleurs) et du kôyô (feuilles d'érables rouges), se tenant respectivement de début mars à mi-mai, et de début octobre à fin novembre. Ainsi les basses saisons japonaises seront les deux mois d'été, mais surtout les mois de décembre, janvier et février. L'hiver est ainsi sans aucun doute la période touristique la plus creuse de l'année.

Alors quels sont tous les avantages à partir hors saison ?

Des prix avantageux

Un argument de poids ! En période creuse, tous les prix seront moins élevés. Cela concerne surtout les deux plus gros postes de dépenses de votre voyage, à savoir les billets d'avion et l'hébergement sur place. Avec des tarifs bien plus abordables, cela peut être par exemple l'occasion de s'offrir un ryokan (auberge traditionnelle) en profitant d'un repas sur place, ce qui aurait été éventuellement impossible en haute saison. De plus, en réservant en avance, vous vous assurez de belles économies.

Notre dossier : Voyager au Japon moins cher

Seul au monde

Cela parait peut-être négligeable de prime abord, mais en voyageant en période creuse, vous éviterez les foules. Il est en effet peu agréable de se promener à Nikko, au pied du mont Fuji ou à Gion au milieu de hordes de touristes... En janvier ou février, vous pourrez visiter les lieux touristiques les plus fréquentés en toute tranquillité et prendre des clichés parfaits. Il y aura également moins de files d'attentes aux musées et entrées de temples. Rendez-vous service et épargnez vos nerfs !

Profiter de moments uniques en hiver

En janvier et février, vous pourrez visiter le Japon d'une autre manière. Les paysages sont magnifiques et changent de visage, se laissant parfois même découvrir sous la neige, ce qui ajoute un côté magique au tableau. De plus, la météo reste agréable durant les hivers japonais, qui sont plutôt secs et ensoleillés.

Un événement moins connu que le hanami peut en outre rendre unique votre voyage hivernal : la floraison des ume, les pruniers japonais. Ces derniers fleurissent dès le mois de février à Tokyo et dans le Kansai (région de Kyoto et Osaka), et parent les parcs et temples de leurs fleurs rose intense.

Pour aller plus loin :

L'hiver est aussi la meilleure période pour admirer le mont Fuji, qui arbore alors beaucoup de neige en son sommet, et se débarrasse de ses nuages. C'est aussi le moment idéal pour profiter des onsen, tout particulièrement extérieurs (les rotenburo). Quoi de mieux que de profiter de l'eau chaude au milieu des vapeurs ou de la neige ? 

Voir : Onsen avec vue sur le mont Fuji

L'hiver peut aussi être l'occasion de s'essayer au ski, ainsi que de découvrir Hokkaido, notamment au moment de l'impressionnant Festival de la neige de Sapporo.

Et en été ?

De son côté, l'été réserve aussi de belles surprises, parfois méconnues ! Certes, la chaleur des étés japonais n'est pas pour tout le monde. Cependant, le Japon dispose de belles plages pour se rafraichir, ainsi cette saison peut être l'occasion de s'essayer à la farniente, voire de profiter des plages paradisiaques de l'archipel d'Okinawa.

Lire : Partir au Japon en été

En outre, l'été est la période des matsuri, ces fêtes traditionnelles annuelles. A Kyoto tout spécialement, les rues s'animent le soir, et certains événements sont à ne pas manquer, à l'image du Gion Matsuri et ses défilés de chars, ou encore le festival Motomiya à Fushimi Inari, où temples et chemins de torii sont parés de milliers de lanternes rouges... Enfin, juillet et août sont en outre l'époque des feux d'artifice (hanabi), dont les Japonais rafolent !

Pour aller plus loin : 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs