Gastronomie estivale   夏の料理

Date de publication :
kakigôri

Kakigôri, la glace pilée japonaise, ici au thé vert

zaru soba

Plateau de zaru soba, les nouilles de soba froides

Ayu

Des truites Ayu grillées, lors d'un festival d'été

Umeshu

Umeshu, l'alcool de prune

Hyayakko, le tofu frais

Hyayakko, le tofu frais

Tokoroten, les nouilles à base de gelée d'agar-agar

Tokoroten, les nouilles à base de gelée d'agar-agar

Anmitsu, le dessert japonais

Anmitsu, le dessert japonais

Suika, la pastèque, mets raffraîchissant de l'été

Suika, la pastèque, mets rafraîchissant de l'été

Recettes d'été

L'été japonais est chaud. Très chaud ! Si à l'intérieur les nombreuses climatisations offrent un moment de répit, à l'extérieur, difficile de trouver un coin d'ombre. Heureusement, quelques douceurs peuvent apporter une touche de fraîcheur à votre séjour.

Découvrez notre sélection des plats japonais rafraîchissants à déguster en été :

  • Les pastèques

Plus qu'un simple rafraîchissement, les pastèques sont un élément indissociable de l'été japonais. Sur les plages nippones, on assiste régulièrement à des suika wari, littéralement "le fractionnement de la pastèque". Ce rituel familial consiste à frapper la pastèque, les yeux bandés, avec une batte de baseball, jusqu'à ce que celle-ci se brise et puisse ainsi être dégustée.

Mais l'engouement pour le fruit ne s’arrête pas là. Depuis quelques années, des producteurs s'évertuent à modifier les formes des pastèques (carrés, coeurs, pyramides...) pour les rendre plus pratiques à transporter, ou tout simplement plus originales. Mais leurs prix sont souvent beaucoup plus élevés que celui de la traditionnelle forme arrondie.

  • Les kakigôri

Quoi de plus agréable qu'une glace sous un soleil de plomb? Variantes des granités, les kakigôri sont des coupelles de glace pilée semblable à de la neige fraîchement tombée, recouvertes du sirop de votre choix. Parmi les saveurs les plus populaires on trouve cerise, myrtille, citron, thé vert, melon...

Autrefois dessert réservé à l'élite japonaise, les kakigôri sont devenus un produit populaire et bon marché que l'on peut désormais fabriquer chez soi. A Kyoto, la pâtisserie Gion Koishi est réputée pour ses savoureuses coupes de glace pilée.

  • Les nouilles froides

Plat phare de l'été, les nouilles froides soba, ou zaru soba, servies seules ou avec des tempura de légumes (légumes frits) constituent un repas frais et léger très apprécié des Japonais. Ces nouilles de sarrasin se trempent dans un bouillon, froid lui aussi, à base d'eau, de sauce soja, de mirin (sorte de saké doux) et de dashi (bouillon de poisson en poudre ou liquide).  

Autre plat typique de l'été, les sômen sont des nouilles blanches très fines. Dégustées avec une sauce soja, mélangée avec des  condiments (negi, gingembre râpé, wasabi ou sésame) ou bien en salade comme dans la région du Kansai, la particularité de l'été serait les nagashi-sômen. Les nagashi-sômen sont à attraper du bout des baguettes alors qu'elles défilent sous vos yeux sur un toboggan aquatique fait de bambous. 

Le hiyashi chûka est aussi un plat populaire de la saison : composé de nouilles de râmen froides, surmontées d'omelette, carottes, concombres, jambon ou volaille et est servi avec une sauce tare, au goût vinaigré.

  • La truite ayu

Début juin commence la saison des ayu grillés. Ces poissons d'eau douce à la texture légère et subtilement sucrée comptent parmi les mets les plus populaires des festivals d'été.

Traditionnellement, les ayu sont cuits à la broche pour obtenir une forme rappelant le périple du poisson lorsqu'il remonte la rivière à contre-courant. A l'instar de la carpe, il représente pour les Japonais la persévérance et le courage.

Chaque année au mois de juin, on entame la fabrication de l'umeshu, un alcool japonais à base de prune, de saké et de sucre. Une préparation qui nécessite un an de macération ! 

Réputé pour son pouvoir revigorant, l'umeshu est un remède efficace contre les coups de fatigue liés aux fortes chaleurs ! Servie avec un glaçon ou coupée à l'eau fraîche, cette boisson est l'apéritif idéal à déguster sur les kawayuka de Kyoto, ces terrasses installées au début de l'été le long de la rivière Kamogawa.

  • Le hyayakko

Le hyayakko est un plat de tofu glacé, servi avec diverses garnitures. Le choix des accompagnements varie selon les goûts, le hyayakko pouvant être servi avec des feuilles de shiso (perilla frutescens) du yuzu (agrume japonais), du daikon (radis japonais), du gingembre, des tranches d'okra, de la pâte de prune ou encore avec de la moutarde. N'oubliez pas la sauce soja !

  • Le tokoroten

Le tokoroten se présente sous forme de nouilles, produites grâce à de la gelée d'agar-agar (extrait d'algues). Rafraîchissant, riche en fibres, le tokoroten est largement composé d'eau. Arrosé d'une sauce sucrée ou salée, le goût dépend de la région : au vinaigre à Kyoto, au sucre brun à Osaka, ou encore au piment, sésame et sauce soja.

Accompagnés d'une bière fraîche, ces haricots de soja verts sont aussi un mets populaire en été. Idéal à emmener avec soi lors des pique-niques ou à déguster devant les feux d'artifices !

  • L'anmitsu

L'anmitsu est un dessert composé de cubes de gelée d'agar-agar, de pâte de haricot rouges azuki, de fruits, de boules de mochi, le tout arrosé de sirop de sucre noir, kuromitsu. Des variantes existent, notamment avec de la crème glacée, cream anmitsu.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs