Power Spot   パワースポット

Date de publication :
Le temple Sensôji

Le temple Sensôji à Tokyo

Le sanctuaire d'Izumo-Taisha

Le sanctuaire d'Izumo-Taisha

Nikko Tôshô-Gû

Nikko Tôshô-Gû à Tochigi

Temple Narita-san

Temple Narita-san à Chiba

Temple Kumano-kodô

Temple Kumano-kodô

Aux sources de l'énergie positive

Depuis quelques années, un phénomène est apparu au Japon, les ‘power spots’. Ce sont des lieux où certaines personnes se sentent bien, ressentent l’énergie positive provenant de la nature et ont une expérience spirituelle. Ces endroits spécifiques peuvent être en pleine nature, mais plus souvent sur un site religieux, un lieux sacré pour augmenter l’impression de purification de l’esprit. 

Tout ceci est en réalité bien normal dans un pays où, dans la tradition shinto (polythéiste et animiste), l’homme doit vivre en harmonie avec la nature et les dieux qui habitent chacun de ses recoins.

À lire : Le shintoïsme

Il est donc devenu à la mode de se rendre sur ces ‘power spots’, comme l’indique une enquête menée par Medicare Life en 2017 auprès de 1 000 femmes. Les résultats indiquent que près de 40% d’entre elles vont sur ces lieux pour se changer les idées et se vider la tête.

Voici donc une liste de ces ‘power spots’ qui connaissent l’engouement :

  • Ise-Jingu (préfecture de Mie) - Sanctuaire

Le grand sanctuaire d’Ise, le plus important du Japon, est un lieu sacré depuis plus de 2 000 ans. Il est composé de Naiku et Geku, les deux sites principaux qui forment un ensemble de 125 bâtiments entourés par une forêt et la rivière Isuzu. Le Naiku est dédiée à Amaterasu, la déesse du soleil, ancêtre de la famille impériale. Il est compréhensible que ce lieu soit mythique pour les Japonais et source d’énergies très profondes.

Voir : 5 lieux issus de légendes japonaises

Le grand torii marque l'entrée dans le sanctuaire d'Ise, le site shintô le plus sacré du Japon.

Le grand torii marque l'entrée dans le sanctuaire d'Ise, le site shintô le plus sacré du Japon.

Izumo-taisha

Izumo-taisha

  • Izumo-Taisha (préfecture de Shimane) - Sanctuaire

Le sanctuaire d’Izumo est cité depuis la nuit des temps dans les légendes mythologiques japonaises. Chaque mois d’octobre, suivant le calendrier lunaire, tous les kami (dieux) du Japon se réunissent à Izumo. La très grande force qui en résulte attire alors les Japonais en quête de spiritualité intense. À Izumo, tout est à une échelle plus importante qu’ailleurs, comme les énormes shimenawa (corde tressée) qui ornent les bâtiments du temple.

  • Senso-ji (Tokyo) - Temple

Le Senso-ji est un grand temple bouddhiste à Asakusa. Ce temple en plein coeur de la capitale est le symbole de la culture d’Edo car déjà très populaire depuis cette époque. Aujourd’hui, les habitants du quartier s’y rendent toujours avec ferveur, touchés par le grand coeur de la Kannon, déesse du temple.

  • Itsukushima-jinja (préfecture d'Hiroshima) - Sanctuaire

Extrêmement célèbre grâce à son grand torii rouge flottant sur les eaux de la baie d’Hiroshima, sur l’île sacré d’Itsukushima ; c’est l’une des trois merveilles du JaponCe sanctuaire sur l’eau appelle à la contemplation autant qu’à la purification de l’esprit grâce au pouvoir de l’eau. N’ayez pas peur de sortir des sentiers battus par ces chemins qui arpentent les collines pour apprécier les lieux par des points de vue en hauteur, loin des foules mais près du coeur.

Découvrir : Le sanctuaire d'Itsukushima

Le sanctuaire Itsukushima à Miyajima, près de Hiroshima

Le sanctuaire Itsukushima à Miyajima, près de Hiroshima

Le sanctuaire Meiji-jingu à Tokyo

Le sanctuaire Meiji-jingu à Tokyo

  • Meiji-jingu (Tokyo) - Sanctuaire

Le grand sanctuaire de Meiji-jingu, à deux pas du quartier populaire d'Harajuku, est dédié à l’Empereur et son épouse. Souhaité par le peuple japonais pour la famille impériale, il fut fondé en 1920. 10 000 arbres furent plantés dans l’espoir de voir se développer une forêt en plein coeur de la ville pour 150 ans plus tard.  Après 100 ans l’effet est déjà fabuleux, vous voilà plongé(e) dans un havre de paix et de verdure qui apaise immédiatement l’esprit du plus stressé des citadins.

  • Yakushima (préfecture de Kagoshima) - Forêt 

Loin de tout, à 60 km de la ville de Kagoshima, vous êtes sur une île constituée à 90% de forêt et couverte de mousse à cause du climat chaud et humide une grande partie de l’année. Des arbres remarquables s’y dressent, cyprès du Japon millénaires, et même plus de 2 000 ans d’âge pour plusieurs spécimens. Pour prendre toute l’énergie vitale de la nature, Yakushima est idéale, et pour marcher des heures sur des sentiers de forêt afin de rencontrer ces arbres sacrés.

Chemin à Yakushima

Chemin à Yakushima

  • Nikko Tosho-gu (préfecture de Tochigi) - Sanctuaire

Le Tosho-gu a été édifié en 1617 pour honorer la mémoire du grand shogun Tokugawa Ieyasu, dans les montagnes au nord d'Edo, point stratégique pour protéger la ville. Ce lieu est choisi d’après le feng-shui et la cosmologie ésotérique traditionnelle onmyôdô, lui assurant un fort pouvoir bénéfique et la protection durant 260 ans. De nos jours encore, les Japonais viennent pour profiter de cette force et se revitaliser.

Tsurugaoka Hachimangu

Le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gû semble comme encastré dans la colline.

  • Tsurugaoka Hachiman-gu (préfecture de Kanagawa) - Sanctuaire

Ce sanctuaire shinto de Kamakura est dédié à Minamoto no Yoritomo, le fondateur du shogunat de Kamakura en 1192. La disposition des bâtiments de ce temple impressionne, avec cet escalier monumental marquant l’axe de la ville même jusqu’à l’océan. En mars 2010, le ginkgo millénaire a été abattu par une violente bourrasque de vent. Un mois après, une nouvelle pousse se faisait jour et symbolisait alors la renaissance et la vitalité.

  • Narita-san (préfecture de Chiba) - Temple

À quelques encablures de l’aéroport international de Narita s’élève depuis des siècles le temple bouddhiste Narita-san. Il est protégé par Fudo Myoo, une divinité ésotérique chargée de combattre les forces du mal qui nous hantent. Pour bénéficier de ce pouvoir de protection et s’en assurer tous les bienfaits, un temps de prière Ogoma Kitô est assuré toutes les heures à partir de 6h du matin, tous les jours. N’importe qui peut assister à ce moment solennel au temple.

Narita-san

Narita-san

  • Kumano Kodô (préfecture de Mie) - Pèlerinage

Des chemins de pèlerinage mènent vers Kumano Sanzan (les trois grands sanctuaires de Kumano) qui se situe dans la péninsule de Kii. La route lie les préfectures de Mie, Nara, Wakayama et Osaka. Sur ce chemin emprunté depuis l’époque Heian (794-1192), le pèlerin actuel marche dans les pas de milliers de personnes avant lui, puisant sa force de cette multitude pour se ressourcer et aller de l’avant.

Pour aller plus loin : 5 pèlerinages à faire au Japon

Sur les chemins de Kumano kodo

Sur les chemins de Kumano kodo

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs