Randonner au Japon   ハイキングする

Date de publication :
Le pont Kappabashi de Kamikochi ouvre la voie à l'ascension des hauts sommets

Le pont Kappabashi de Kamikochi ouvre la voie à l'ascension des hauts sommets.

Le Mont Yarigatake se reflète dans les eaux cristallines des lacs de montagne

Le Mont Yarigatake se reflète dans les eaux cristallines des lacs de montagne.

Par temps clair, le sommet du mont Takao offre une vue imprenable sur Tokyo et le Mont Fuji

Par temps clair, le sommet du mont Takao offre une vue imprenable sur Tokyo et le Mont Fuji.

Les statues pieuses jalonnent le O-Henro, chemin de pèlerinage de l’île de Shikoku

Les statues pieuses jalonnent le O-Henro, chemin de pèlerinage de l’île de Shikoku.

Des pèlerins du O-Henro près du temple Iwayaji à Matsuyama.

Des pèlerins du O-Henro près du temple Iwayaji à Matsuyama.

Les chemins autour des temples de Kumano dans la péninsule de Kii sont aussi reconnus comme des excellents chemins de randonnée, leur nom japonais est Kumano Kodo.

Les chemins autour des temples de Kumano dans la péninsule de Kii sont aussi reconnus comme des excellents chemins de randonnée. Leur nom japonais est Kumano Kodo.

Voies sacrées

Avec près de 75% de son territoire occupé par des montagnes ou des volcans, le Japon est une destination idéale pour les amateurs de randonnées. Que ce soit pour de véritables trekking ou une marche d'une journée, les randonneurs de tout niveau trouveront le spot idéal pour se délecter des grands espaces et de la beauté de la nature japonaise.

La randonnée au Japon est une véritable institution. Entre montagnes, lacs et volcans, le pays dévoile son charme sauvage aux détours des chemins. 

Alpes sportives

Les Alpes japonaises, chaîne montagneuse s'étendant du nord au sud de l'île d'Honshu, recèlent d'innombrables circuits de marche. Aux côtés des petits sentiers, c'est ici que les marcheurs expérimentés s'adonnent aux joies de la randonnée, du trekking au Japon et même de l'alpinisme. Les sommets très réputés des monts Yarigatake et Hotakadake culminent chacun à plus de 3 100 mètres d'altitude. Point de départ de leur ascension : la ville de Kamikochi et son célèbre pont suspendu le Kappabashi. Cette ville peut aussi constituer un point de départ intéressant pour des marches à la journée.

Mais si vous prévoyez l'ascension du Yarigatake ou d'un autre sommet, une journée de marche ne saurait venir à bout de ces mastodontes. Choisissez plutôt de passer la nuit dans un yama-goya, un refuge de montagne japonais. Le confort et les services varient en fonction des gîtes et de leur altitude. Il est conseillé d'arriver entre 15h et 16h pour des raisons d'organisation et de sécurité. La plupart de ces hébergements propose le couvert mais vous pouvez également apporter votre propre repas. 

Autre option : le camping. Avec plus de 3 000 sites de campement à travers le Japon, il n'est pas rare d'en croiser un en chemin. À noter, le camping sauvage au Japon est interdit dans les parcs nationaux et dans d'autres endroits publiques. Avant de vous lancer à l'assaut des plus hauts sommets, assurez-vous d'être suffisamment préparés et équipés et informez-vous des conditions climatiques avant votre départ.  

Les randonnées plaisirs

Souvent à quelques heures des plus grandes villes japonaises, des coins de nature préservée s'offrent aux visiteurs, le temps d'une marche entre randonnée et promenade sportive. Bien balisés et entretenus, les sentiers vous mènent facilement à un point de vue ou à un lieu remarquable. Question restauration, vous trouverez des magasins ou restaurants avant votre départ et parfois même en chemin !

Quelques idées de randonnée autour de Kyoto :

  • Le complexe sacré de Fushimi Inari propose une belle marche à flanc de montagne offrant une vue imprenable sur la ville en contrebas ;
  • Le chemin de randonnée de Kurama mène au sanctuaire Osugi-Gongen à travers une forêt de pins gigantesques ;
  • Après avoir traversé la célèbre bambouseraie d'Arashiyama, rien ne vous empêche de prolonger votre excursion le long des chemins de campagne.

Randonnées autour de Tokyo :

  • La conquête du Mont Takao  vous récompensera d'une vue remarquable sur la ville de Tokyo ;
  • La nature sauvage de Nikko permet l'ascension du mont Hangetsuyama ;
  • La région des 5 lacs, le Fujigoko, et ses chemins de randonnée avec vue sur le mont Fuji.

À la frontière du sacré

De nombreux chemins de pèlerinage couvrent le territoire japonais. Le plus populaire : le O-henro, le pèlerinage des 88 temples sur Shikoku. Comptez 30 à 60 jours de marche pour accomplir cet exploit qui est souvent comparé au pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. Le voyage débute au temple Ryozen-ji à l'est et fait le tour de l'île jusqu'au temple Okubo-ji, dans la préfecture de Kagawa. Il n'est pas rare aujourd'hui que les pèlerins entreprennent une partie de ce parcours en bus ou en train réduisant fortement le temps de trajet.

Toujours à l’affût de sites inédits ? Explorez les quelques trente parcs nationaux du Japon, et vous trouverez certainement chaussure à votre pied ! 


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs