Ryokan, connaître les us et coutumes   旅館のマナー

Date de publication :
L'intérieur d'un ryokan au Japon.

L'intérieur d'un ryokan au Japon

Bain extérieur sous la neige

Un bain extérieur (rotemburo) sous la neige (Tsurunoyu Onsen).

Un ryokan au Japon.

Un ryokan au Japon.

Un kaiseki ryôri, repas composé de multiples petits plats, souvent confectionnés à partir des ingrédients locaux.

Un kaiseki ryôri, repas composé de multiples petits plats, souvent confectionnés à partir des ingrédients locaux

Pour se détendre, certains ryokan proposent des divertissements variés.

Pour se détendre, certains ryokan proposent des divertissements variés.

Les futons des ryokan.

Les futons des ryokan

Dans les ryokan, les bains ne sont pas mixes mais alternent souvent. Attention à ne pas vous tromper!

Dans les ryokan, les bains ne sont pas mixes mais alternent souvent. Attention à ne pas vous tromper!

Les règles de la sérénité

Votre voyage au Japon ne serait pas complet sans un séjour dans un ryokan, ces auberges typiquement japonaises dont l'origine remonte à l'époque d'Edo (1603-1868) !

À l'origine, les auberges traditionnelles japonaises, ryokanhébergeaient les voyageurs de passage. Elles offrent désormais une plongée dans l'esthétique et l'esprit japonais... Suivez de près l'étiquette de ces lieux.

L'arrivée au ryokan

À l'origine, les auberges traditionnelles japonaises, ryokan, hébergeaient les voyageurs de passage. La première impression à l'arrivée dans une auberge traditionnelle ryokan est décisive. Le vestibule fait ainsi l'objet d'un soin tout particulier au regard de l'aménagement intérieur. Prenez le temps de contempler la décoration ainsi que les divers objets d'art exposés.

Lire : Les maisons traditionnelles japonaises

En entrant dans un ryokan, l'usage consiste à enlever ses chaussures pour revêtir les chaussons préparés à votre attention. Vous serez parfois accueillis avec un thé avec une petite friandise. On vous pourvoira également d'un yukata (kimono de coton léger) et, lors des saisons froides, d'un haori (gilet à mettre par dessus le yukata). Ne cherchez cependant pas de lit dans votre chambre, vous dormirez évidemment sur un futon !

Prendre un bain dans une auberge traditionnelle du Japon

L'usage veut que l'on revête le yukata et que l'on prenne un bain rapide avant de dîner. Ce n'est en rien une obligation, mais ce vêtement pourra être porté pendant tout votre séjour : pour aller au bain, pendant les repas, pendant les moments de détente, etc. Dans les villes thermales, certains clients se promènent même dans les rues vêtus de cette tenue.

Au moment de prendre le bain, attention à ne pas vous tromper : les bains ne sont pas mixtes ! Toutefois, les zones réservées selon les sexes alternent parfois d'un jour sur l'autre, pour que tous puissent profiter des différents bains du ryokan. Avant d'entrer dans le bain, il faut se laver aux douches se trouvant à l'entrée.

Lire aussi Onsen, petit guide des bonnes manières

De nombreux ryokan possèdent des bains en extérieur appelés rôtenburo : le must de l'expérience onsen, surtout en hiver... Des petits bains que l'on peut utiliser de manière privée (kashikiri) peuvent également être réservés à l'accueil de certains établissements. Votre hôte vous expliquera tout cela à votre arrivée. Très peu de ryokan disposent de salles de bains privatives. Ne vous offusquez donc pas de partager les bains avec la clientèle dans le plus simple appareil.

Les repas au sein d'un ryokan

Le dîner se prend généralement assez tôt, entre 18h et 19h. En fonction des ryokan, les repas sont servis dans les chambres ou dans l'espace de restauration. Vous aurez droit à de la cuisine kaiseki, composée de multiples petits plats, souvent confectionnés à partir d'ingrédients locaux de saison. L'alcool n'étant pas compris dans le prix du repas, il sera rajouté à votre note à la fin de votre séjour.

Pendant que vous mangez, les employés en profitent souvent pour aller étendre vos futons dans vos chambres. La soirée commence alors calmement, propice à un second bain, au clair de lune. Le lendemain, le petit déjeuner est servi de la même manière que le dîner. Attention, il est rare que les ryokan proposent des toasts et du café. Préparez-vous à un repas composé de riz, de poisson, de soupe miso et de légumes dès le matin.

À lire : Le petit-déjeuner japonais

Séjourner dans un ryokan : les autres divertissements

Que faire entre les bains et les repas ? Si le séjour a lieu dans une ville thermale et touristique, les activités ne manqueront pas. La ville disposera sans doute de plusieurs sites naturels ou historiques, ainsi que d'autres sources chaudes. Les ryokan de grande taille offrent souvent au sein de leur établissement des divertissements variés pour se relaxer et passer le temps : chaises à massage, karaoké, jeux vidéo, tables de ping pong, etc.

Un séjour apaisant vous attend donc, sans risque de vous ennuyer non plus. Prendre du temps et se détendre sont les maîtres mots d'une expérience en auberge traditionnelle japonaise.

Où trouver des ryokan ?

Les ryokan se trouvent principalement dans les villes thermales. Souvent isolés des centres urbains ils proposent alors un onsen, une source thermale, pour un moment de détente inégalable. Bien sûr, les grandes villes possèdent aussi des ryokan, qui disposent également de bains sans toutefois puiser leur eau directement dans une source. Les auberges urbaines ressemblent alors plus à des hôtels traditionnels. Assez luxueux, un séjour coûte entre 15.000 et 25.000 yens, incluant en règle générale le dîner et le petit déjeuner.

Depuis Tokyo, plusieurs ryokan sont facilement accessibles, notamment dans les villes de Kusatsu, Ikaho, Kinugawa ou Shiba. Beaucoup d'établissements se concentrent dans la région de Hakone ou dans la péninsule d'Izu.

Au départ de Kyoto, vous pourrez les trouver à Shirahama, Ohara, Kurama, Kinosaki ou Arima... Ces quelques noms ne sont qu'un échantillon d'une liste bien plus longue, l'archipel comptant plusieurs milliers d'établissements de ce type.

Pour aller plus loin

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs