Yukata et jinbei : s'habiller pour l'été   浴衣と甚平

Date de publication :

Le yukata, la tenue japonaise qu’il faut avoir

Depuis plusieurs années, on voit de nombreuses Japonaises mais aussi des Japonais et des étranger.ères de tous pays déambuler en été dans les villes nipponnes vêtus de yukata. Auparavant réservée aux fêtes estivales, cette tenue est devenue un ‘must-have’. Voici tout ce que vous devez savoir sur le yukata et le jinbei.

Qu’est-ce qu’un yukata ?

Yukata se traduit littéralement par "vêtement de bain". En effet, le yukata était à l'origine un peignoir de bain ! Né à l’époque Heian (794-1185) et nommé alors yukatabira, c’était un peignoir de coton ou de lin que l’on revêtait en sortant du  bain pour se sécher. Il a gardé cette fonction dans les auberges traditionnelles, Ryokan,  et même dans les hôtels modernes où il sert aussi bien de peignoir que de pyjama. Dans les villes thermales, il n’est pas rare de voir les visiteurs déambuler dans les rues avec le yukata de leur hôtel. Il est encore plus commun de les voir vêtus de cette tenue pour aller prendre leur petit-déjeuner et même leur dîner ! Cependant, certains établissements interdisent le port du yukata dans leurs restaurants, rappelant à leur clientèle la fonction première de ce vêtement léger et son aspect un peu négligé!


Une version plus sophistiquée de celle du yukata d'origine

L’autre version du yukata, fait d’un coton un peu plus épais et aux motifs plus élaborés, associé à un obi pour les femmes, se porte en été, notamment pour les festivals et les feux d’artifice. Plus léger que le kimono traditionnel, il est aussi beaucoup plus pratique et beaucoup moins onéreux. Et contrairement au kimono, il peut être porté par les hommes. 

Ce vêtement est aussi plus facile à enfiler puisque le lourd et complexe obi (ceinture) des kimonos laisse la place à un obi léger, fermé par un simple nœud. Certains obi ont  déjà un nœud tout fait.

La coupe du yukata est similaire à celle du kimono : cinq pièces rectangulaires assemblées entre elles. Ce sont donc les motifs ou la teinture qui lui apportent son originalité.  De nos jours, la plupart de ces vêtements ont des motifs industriels et sont faits de couleurs vives, surtout les modèles destinés aux petites et jeunes filles, qui affichent des dessins floraux ou de saison : bouquets de feux d’artifice, libellules, poissons rouges…


Comment mettre un yukata ?

Le yukata se porte par dessus un sous-vêtement, type maillot de corps ou t-shirt.  Une fois le yukata enfilé, enroulez d'abord le côté droit autour de votre hanche gauche. Puis enroulez le côté gauche sur le droit. Cela est important : c’est toujours  le pan gauche du kimono qui doit fermer sur le droit (parce que l'on revêt  le corps des défunts d'un yukata blanc dont les pans sont croisés de manière inverse)En maintenant le yukata fermé, enroulez la ceinture autour de vous deux à trois fois et faites un nœud. Assurez-vous que les pans soient à la bonne hauteur : il faut que le bas du vêtement arrive au niveau des chevilles et soit de même longueur des deux côtés.

Pour les femmes, si  vous avez un obi, placez-le par dessus la ceinture qui doit être attachée au niveau de la taille. Les hommes, eux doivent attacher la ceinture au niveau des hanches. Ils peuvent  porter le nœud à l'avant ou le faire passer à l'arrière.

Le yukata se porte généralement avec des geta, des socques en bois, mais il n’est pas rare de voir des personnes chaussées de tongs ! Les jeunes filles complètent cette tenue avec un kinchaku, joli petit sac souvent fait d’osier et de tissu.


Où trouver un yukata au Japon ?

Le yukata se trouve dans tous les grands magasins et désormais, la plupart des marques de prêt-à-porter, comme Uniqlo, lancent leurs collections. Elles souhaitent ainsi attirer la clientèle étrangère qui voudrait s’offrir un joli souvenir sans débourser la somme faramineuse d’un vrai kimono, de toute façon trop difficile à enfiler. Comptez entre 4 000 (32€) et 7 000 (60€) yen pour un joli yukata.

N'hésitez pas à farfouiller dans les boutiques de vêtements d'occasion (certaines sont spécialisées dans le recyclage des kimonos, yukata et obi) ou dans les marchés aux puces.

Vu l’engouement pour cette tenue, nombreuses sont les villes où ont fleuri des boutiques de location. On y loue un yukata et tous les accessoires à la journée, parfois pour la soirée aussi (lors de festivals) et on aide les client.es à s’habiller. Une bien jolie manière de découvrir le Japon.

Voici un article sur les endroits où Louer un yukata à Kyoto où vous pourrez agrémenter cette activité par une Promenade Nocturne.

Et pour poursuivre votre aventure japonaise, pourquoi ne pas louer une maison traditionnelle dans l’ancienne capitale impériale du Japon : maisons de locations à Kyoto.

À Kamakura aussi, il est possible de louer des yukata  pour visiter la ville et ses célèbres temples.


L'habit deux pièces Jinbei

Le jinbei est beaucoup moins connu que le yukata. Il s’agit d’un vêtement d’intérieur porté principalement  par les hommes fait de deux pièces en coton, qui se porte lui aussi en été. Ce vêtement est constitué d'un pantalon court et d’une veste à manches courtes assortis, parfois d'un ensemble veste, pantalon long et short, eux aussi assortis, le tout en coton ou en chanvre.

 La veste, qui a la même coupe qu’un kimono, se ferme sur le côté par deux nœuds, l’un intérieur et l’autre extérieur. Les manches courtes sont séparées du reste de la veste par une couture très lâche qui sert d’aération. Le jinbei est en général de couleur sobre, souvent bleu indigo avec des rayures.

Des modèles féminins existent également. Le jinbei féminin est plus coloré et comporte des motifs souvent semblables à ceux des yukata.

C’est un vêtement voué à la relaxation : on le porte à la maison, comme vêtement d’intérieur ou pyjama, mais certains Japonais le garde pour sortir dans leur quartier ou lorsqu’ils se rendent à un matsuri

Porté aussi par les enfants, c’est un vêtement extrêmement confortable et agréable à porter. On trouve des versions pour les bébés qui constituent de jolis et légers cadeaux à rapporter. 

Les modèles adultes pourront aussi vous servir de pyjama si vous décidez d'en rapporter dans vos valises. Les visiteurs en trouveront en été dans les grands magasins ou parfois dans des magasins de souvenirs japonais, entre 2 000 (16€) et 10 000 (80€) yen selon la qualité.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs