Faire du Wwoofing au Japon   WWOOF ジャパン

Date de publication :

Une aventure humaine

Vous souhaitez voyager au Japon pas cher et découvrir le quotidien de familles japonaises et la culture du pays ? Pourquoi ne pas essayer le Wwoofing, une alternative au circuit guidé ? 

Depuis les années 1970, le Wwoofing (World Wild Opportunities on Organic Farm) est devenu le moyen de s'immerger dans la culture locale d'un pays. Faire du Wwoofing au Japon est une manière alternative de voyager.

Un réseau étoffé

Le principe est simple : l'hôte, traditionnellement propriétaire de ferme biologique, accueille un ou plusieurs Wwoofer(s) au sein de son établissement. En échange du gîte et du couvert, le Wwoofer s'engage à donner de son temps et de son savoir-faire pour aider l'hôte dans son travail quotidien.

Si à l'origine le Wwoofing se caractérise essentiellement par un réseau de fermes écologiques, aujourd'hui il n'est pas rare de pouvoir rendre service à un restaurant biologique, une auberge ou à un établissement éducatif. Tous les projets se doivent d'être porteurs de sens et mettent en avant le caractère "responsable" inhérent à l'identité première du Wwoofing.

Le Wwoofing, mode d'emploi

Si vous êtes tenter par cette aventure, la première démarche consiste à s'inscrire sur le site WwoofJapan en remplissant le formulaire d'inscription. Toute personne de 16 ans ou plus peut devenir un Wwoofer (les personnes âgées de moins de 16 ans devront être accompagnées d'un adulte). Valable un an, l'inscription coûte 5 500 yen (45€). Elle est individuelle, ainsi, si vous souhaitez partir en famille ou entre amis, chacun d'entre vous devra procéder à sa propre inscription. Il est possible de faire du Wwoofing avec un enfant. Pour un enfant en bas âge (de 0 à 5 ans) aucun frais d'inscription supplémentaire n'est demandé. En revanche, si votre enfant est âgé de 6 à 15 ans, il faudra ajouter 2 750 yen (23€) au prix initial. Enfin, sachez que le Wwoofing ne nécessite aucun visa particulier : votre visa touristique conviendra à ce type de voyage.

Au quotidien

Une fois votre demande acceptée par Wwoof Japan, le moment est venu de choisir votre mission en parcourant le profil des différents hôtes. Vous pourrez affiner votre sélection en fonction de la région, des conditions d'hébergement, du travail à effectuer ou encore du type d'établissement souhaité. Les frais de transports vous conduisant à votre hôte restent à votre charge. En règle générale, il est demandé au Wwoofer de participer aux travaux à raison de six heures par jour et six jours par semaine. Ces règles peuvent être ajustées par l'hôte en fonction des besoins de l'instant. En échange de votre aide, l'hôte vous nourrit, vous loge et partage avec vous son savoir-faire. Pendant votre temps libre, vous pourrez profiter des charmes de la région en toute liberté.

Conseils

Il serait dommageable de penser que le Wwoofing est uniquement un moyen de voyager à prix réduit au Japon. En effet, il faut être conscient que cette expérience n'est pas de tout repos, le travail peut être difficile, éprouvant physiquement. Le Wwoofing est un état d'esprit et l'expérience n'est vraiment profitable que si vous partez avec l'envie de partager avec votre hôte et les autres Wwoofers. Vient ensuite le choix de l'expérience qui peut s'avérer complexe en raison du grand nombre de profil. Il est judicieux de définir vos critères de sélection en fonction du profil de l'hébergeur, du travail demandé ou de la situation géographique. Lire les commentaires des précédents Wwoofers peut s'avérer bénéfique tout en gardant une certaine distance, puisque chaque personne est unique.

En suivant certaines précautions, le Wwoofing peut transformer votre voyage en véritable aventure humaine. Découvrir des savoir-faire traditionnels, apprendre la langue japonaise ou encore partager des moments de convivialité autour de repas faits maison, voici ce qui attend le futur Wwoofer. À noter qu'il existe aujourd'hui d'autres organismes proposant ce type d'expérience, comme Workaway ou HelpX

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs