Découverte de Takao, journée complète

Un grand bol d’air le long de la rivière Kiyotaki


L'avis de Vivre le Japon

Découvrez un trésor classé au patrimoine mondial encore préservé des foules touristiques, à proximité de Kyoto. Un bol d’air pur le long d’un torrent aux eaux cristallines, au milieu d’une nature intacte et sauvage .

Le + de votre Travel Angel

Nicolas pratique la marche en montagne et en forêt depuis son plus jeune âge. Vivre à Kyoto lui permet d’attraper son sac à dos aussi souvent qu’il le veut et de rejoindre la pleine nature en moins d’une heure pour explorer de nouveaux itinéraires toujours plus surprenants.

Description

En quittant Kyoto la route devient rapidement sinueuse et les grands cryptomères qui la bordent s’accrochent sur les versants abrupts et projettent vers la lumière leurs longs fûts rectilignes. Les maisons se font rares, Kyoto, à notre insu, a changé de statut. La ville bruyante aux 2 millions d’habitants est devenue un village de montagne en quelques minutes seulement.

Le bus nous dépose sur un petit parking duquel démarre un escalier moussu. Très vite l’ombre des grands arbres forme une voute impénétrable loin au dessus de nos têtes et confère au lieu l’aura mystique que son fondateur, le célèbre moine Myoe, précisément recherchait.

Nous arrivons ensuite au Kozan-ji. Des nombreux bâtiments qui furent construits ici peu après l’an 1200, seul a survécu le Sekisui-in : « la pierre et l’eau ». Tout en sobriété. Nous sommes à l’ère Kamakura (1185-1333). Les guerriers sont les maîtres du pays désormais. C’est également au creux de ces montagnes et dans ce temple que furent conçus ces longs rouleaux dessinés appelés « chôjû giga ».

Mettant en scène sous les traits d’animaux une satire de la vie des moines à cette époque, ils sont considérés par certains grands noms de l’animation japonaise comme les premiers manga.

La balade continue le long de la rivière bordée d’érables où, sur le vert de l’eau pure et des forêts, tranche le vermillon du petit pont arqué menant au deuxième temple. De nombreuses et charmantes petites auberges permettent de se restaurer et d’observer le courant assis sur des tatamis au pied des marches menant au troisième temple, le Jingo-ji.

Ce dernier est perché sur un plateau dominant le cours du torrent et les nombreux édifices dispersés sous les frondaisons donnent à l’ensemble un aspect vaste et serein. Passée la dernière cabane, la nature sauvage nous entoure. Les cascades et les bassins aux étranges reflets vert-bleutés qui se succèdent alors invitent à la baignade dès les premières fortes chaleurs et il n’est pas rare de croiser un groupe d’étudiants sympathiques en train de faire griller un poisson sur une langue de sable...

Après une heure et demie de marche environ, la Kiyotaki se jette dans le large cours de la rivière Hozu, légèrement en amont de la petite gare du train touristique qui nous ramènera vers Arashiyama.

Pour ceux qu’une dernière montée n’effraie pas, une variante est possible afin de rejoindre la ville à pied par Adashino et sa magnifique rue commerçante bordée de très belles maisons dont certaines encore couvertes de chaume.

À la fin de cette belle journée, les plus vaillants pourront flâner sous les vertes ogives de la grande bambouseraie ou s’asseoir pour méditer devant le remarquable jardin zen du Tenryu-ji.

Durée totale de la journée : environ 7 heures .
Temps de marche : environ 4 heures.
Niveau randonnée : Facile.

Le prix affiché n'est pas un prix par personne mais le prix pour une visite pour 4 personnes. Comptez 2 000 yen (env. 15 euros) en plus par participant supplémentaire à partir de 4 personnes. Notez également que les entrées des temples (700 et 600 yen ; 5 et 4.50€), ainsi que les transports (520 et 620 yen ; 4 et 4.50€) sont à votre charge.

Découvrez notre article sur Takao

Comment venir

Votre Travel Angel vous contactera pour vous indiquer le point de rendez-vous.
Il y a un supplément pour toute personne au-delà de 4. Les enfants sont considérés comme des personnes à part entière.
Balade déconseillée pour les enfants de moins de 6 ans.

Les derniers avis

Jean and Daniele
nov. 2018

Nous avons eu pour accompagnateur Nicolas Le Bacquer les 13 et 16 novembre

pour faire la ballade du Takao et la sortie à Ohara;nous voulions vous dire que

nous l'avions particulierement apprecié ;outre ses qualités humaines, il nous a

fait partager sa connaissance du Japon contemporain mais aussi l'histoire de ce

pays;tres disponible, il nous a beaucoup apporté d'informations sur le boudhisme

et sur les temples que nous visitions mais aussi sur les plantes et les arbres etc...

la richesse de sa personne a apporté un plus à notre voyage et nous en garderons

un excellent souvenir




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.