Expédition au mont Fuji
Depuis plus de 30 ans
Symbole emblématique du Japon, le mont Fuji se laisse admirer depuis divers points de vue tout au long de l’année. Mais quand vient l’été, les plus courageux peuvent s’attaquer aux pentes de ce volcan actif de 3 776 mètres.

Même si c’est une expérience accessible à tous, sous réserve d’une motivation à toute épreuve, l’ascension du mont Fuji ne s’improvise pas. Vous devrez partir prêt(e) à affronter des conditions extrêmes, car la montagne est capricieuse.Un proverbe japonais dit même : “Celui qui gravit le mont Fuji une fois est un sage, celui qui le fait deux fois est un fou”.


Chaque année, la saison d’ascension du mont Fuji dure de début juillet à début septembre. Les sentiers et refuges sont fermés durant le reste de l’année car les conditions climatiques ne permettent pas une montée sécurisée (même si personne ne viendra vous empêcher de grimper !). Cependant certains refuges restent ouverts jusqu’à la mi-septembre, ce qui peut être une bonne alternative pour échapper à la foule de près de 300 000 grimpeurs qui se lancent dans cette folle expédition chaque été. Essayez également d’éviter les week-ends et les périodes de congés et jours fériés nippons. Si vous n’avez pas la chance d’être au Japon durant la période d’ascension, vous pourrez tout de même vous rendre dans l’une des 5ème stations desservies par les transports en commun tout au long de l’année. Vous pouvez même y aller à pied !

À lire : Quand faire l'ascension du mont Fuji ?




Choisir son parcours


Pour l’ascension vous aurez le choix entre quatre sentiers différents pour atteindre le sommet, en fonction de vos capacités, de votre équipement et de l’expérience que vous désirez vivre.

Le parcours le plus fréquenté et le plus adapté aux débutants est le sentier Yoshida. Il démarre à 2 305 mètres d’altitude et est facilement accessible en bus depuis le centre Tokyo mais aussi de Nagoya. Vous y trouverez de nombreux refuges et points de ravitaillement durant l’ascension. Mais certains jours durant l’été, vous devez littéralement faire la queue pour atteindre le sommet tellement les apprentis alpinistes sont nombreux à se lancer dans l’aventure !

Si vous faites l’ascension en deux étapes afin d’admirer le lever du soleil, vous pourrez vous reposer quelques heures dans l’un des refuges installés aux septième et huitième stations. L’un des avantages de ce parcours est qu’il vous fait emprunter deux chemins totalement différents pour la montée et la descente.
Comptez maximum six heures pour atteindre le sommet et environ trois heures pour retourner à la 5ème station.



Savoir se préparer pour l’aventure


Veillez à emporter avec vous l’équipement nécessaire à l’ascension du mont Fuji. Ce n’est pas une promenade de santé que l’on peut faire en sandales, shorts et T-shirt ! Même si des courageux de tout âge parviennent au sommet sans trop de difficulté, le périple ne s’improvise pas. Vêtements, chaussures, provisions, lampe frontale, monnaie pour payer les toilettes… Il faut penser à tout !
Certains refuges prennent les réservations donc si vous avez peur de ne pas avoir de place pour dormir et que l’éventualité de passer la nuit dehors ne vous réjouit pas, pensez à vous organiser à l’avance.
Si vous n’êtes pas familier avec l’air de la montagne, sachez que des bouteilles d'oxygène sont disponibles aux différentes stations au cas où vous auriez des difficultés à respirer.

Le budget à prévoir pour l'ascension du mont Fuji

Respecter la montagne sacrée


Le mont Fuji fait partie du parc national Fuji-Hakone-Izu, ainsi la nature règne en maître et vous devrez faire attention de ne pas enfreindre certaines règles. Évidemment, interdiction de toucher aux animaux et aux plantes qui vivent paisiblement sur les pentes du volcan.

À lire : les trois grottes méconnues du mont Fuji


De même, chaque pierre doit rester par terre. Si vous désirez ramener un souvenir, vous pourrez prendre des photos ou envoyer une carte postale au sommet.
Comme dans beaucoup de lieux au Japon, les poubelles se font rares, pensez donc à prévoir un petit sac pour emmener vos déchets avec vous.

À lire : le centre du patrimoine mondial du mont Fuji à Shizuoka




Autour du mont Fuji


L’ascension est une expérience unique à faire une fois dans sa vie, mais pour apprécier la magnificence du volcan, vous pouvez aussi vous contenter de faire des excursions dans la région.
Les alentours regorgent de promenades, villes, villages et activités à ne pas rater, comme la ville de Fujinomiya.

À lire : 7 anecdotes sur le mont Fuji

L’attraction la plus populaire est sûrement Fujigoko, ou “les 5 lacs du mont Fuji”. Chacun de ces sites vous offrira un panorama incroyable et une vue imprenable sur la montagne sacrée.
Si vous avez besoin de sensations fortes, direction le Fuji Q Highland, parc d’attractions très populaire auprès des Japonais.
Enfin, vous n’aurez pas profité pleinement du mont Fuji si vous ne plongez pas dans un onsen avec vue sur le plus haut sommet du Japon. Dormez dans un ryokan près d’Hakone et laissez-vous submerger par la beauté du paysage.

Avec notre circuit en voiture mont Fuji 360° découvrez tous les charmes de la région.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.