Où se garer au Japon ?

Étant donnée la densité urbaine de la plupart des agglomérations au Japon, et la vélocité avec laquelle les forces de l’ordre détectent les voitures mal garées, il n’est que très improbable de pouvoir se garer où bon vous semble. L’utilisation de parkings payants est fortement recommandée.


Les parcmètres

 


 

Si vous souhaitez vous garer temporairement le long de la rue, certains quartiers sont munis de parcmètres. Il faut acheter son ticket au parcmètre et le placer en évidence derrière le pare-brise. Il convient de payer à l’avance pour le temps que vous comptez utiliser le parking. Si le temps est dépassé, la voiture sera en infraction. 

Suivant les endroits, il existe des temps limités (1h, etc.) au-delà desquels il n’est pas possible de se garer. La solution dans ce cas est de déplacer le véhicule afin de réinitialiser le compteur de la cellule.

Attention, la police tolère le parking gratuit en soirée (les parcmètres s’arrêtent de fonctionner la nuit), mais passé 3 heures du matin, TOUS les véhicules garés sur des parkings à parcmètre sont emmenés à la fourrière.

 

 

Les différents types de parkings

 




 

Il existe une multitude de formes de parkings au Japon, dont certaines assez surprenantes.

  • les parkings à pièces self-service. Ces parkings peuvent être trouvés un peu partout en ville. Après avoir garé la voiture, une barre se soulève au niveau du sol qui empêche la voiture de repartir, et celle-ci ne s’abaissera que lorsque le montant pour l’utilisation du parking sera réglé.
  • les parkings souterrains ou adjoints aux centres commerciaux. Comme dans la plupart des autres pays, il faut payer à la machine automatique avant de sortir du parking et insérer le ticket pour ouvrir la barrière automatique. Beaucoup de grandes surfaces offrent des temps de parking gratuits en compensation des achats effectués.
  • les tours de parking. En raison du manque de place, les parkings rivalisent d’ingéniosité afin d’empiler les voitures les unes sur les autres. Dans ce genre de parking sont souvent présents des employés pour vous aider à manoeuvrer la voiture, avant de l’installer dans une sorte de grande roue, où elle ira se loger dans les étages. Pas question d’avoir oublié quelque chose à l’intérieur du véhicule... Il y a souvent également une sorte de plaque tournante qui fait pivoter la voiture à 180° afin qu’elle se retrouve dans la bonne position pour prendre la grande roue.

 

 

Les tarifs de parking

 
Ils varient selon une large gamme en fonction de l’emplacement. Ils commencent à 100 yens par tranche de 15 min ou de 30 min, pour passer à un tarif par heure puis par tranche de 24 heures (généralement au-delà de 1000 yens).
Il va sans dire que de se garer au centre de Tokyo coûte bien plus cher qu’en banlieue ou à la campagne.

 
 
 

A savoir

 
 

Toujours en raison du manque de place, il est coutume lors de l’achat d’une voiture au Japon de devoir présenter la preuve de la possession d’un parking, sans quoi l’achat ne saurait être approuvé. Tokyo fait partie des 5 villes dans le monde où le parking est le plus cher. Prévoir un budget parking en plus de votre budget location.

Les deux roues, y compris les vélos, doivent également se parquer dans des parkings, sous risque de se retrouver à la fourrière. Il existe des parkings à vélo (de 100 à 150 yens la journée) et des parkings à scooter et motos (environ 250 yens la journée)..
 



 

Attention !

 


 

Les amendes de stationnement sont, soit dressées par des équipes de retraités de la police (2 personnes en général) qui photographient le véhicule et sa plaque pour éviter toute contestation, ou de petits véhicules de police, en général conduits par des dames, qui marquent à la craie une roue du véhicule mal stationné et laisse également une indication sur la route, font un appel au haut-parleur signalant le numéro de plaque dudit véhicule, et repassent environ 10mn après pour constater l’infraction. L’amende est à partir de 10.000 JPY.

 

Comment se garer au Japon : notre vidéo
 

 

DRIVIN' ASSISTANCE EN EXCLUSIVITE

 

drivin-assistance

Le service Drivin’ Assistance est disponible en français et en anglais. Il est proposé à tout voyageur qui souhaite louer une voiture au Japon avec Vivre le Japon.

> En savoir plus


TRADUCTION DE VOTRE PERMIS


permis-de-conduire
 

Pour conduire au Japon, il faudra obligatoirement vous munir d’une traduction en japonais de votre permis de conduire.

Pour vous faire gagner du temps et pour une plus grande tranquillité d’esprit, Vivre le Japon peut se charger des démarches nécessaires pour effectuer cette traduction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.