Kodo Miura

Kodo

Après avoir vécu 14 ans à Berlin et à Prague, Kodo est retourné à Kyoto, sa ville natale.

Durant ses séjours en Europe Centrale, qui ont duré plus d’une décennie, il n’a jamais oublié sa ville natale, où plongent les racines de son identité culturelle. Lors de chacune de ses visites à Kyoto, il a essayé de la redécouvrir en adoptant une perspective multiculturelle, acquise durant ses séjours à l'étranger. 

En 2016, lorsqu’il a décidé de quitter Berlin, il a immédiatement choisi de retourner à Kyoto et d’en faire son prochain lieu de résidence. 

Aujourd’hui, il désire allier la perspective culturelle de sa ville natale à ses expériences multiculturelles acquises lors de ses séjours antérieurs en Europe Centrale. C’est ce qu’il souhaite vivement partager avec vous.

Son parcours

Lors de ses études secondaires, Kodo manifestait une grande curiosité pour l’histoire et la culture de Kyoto et de ses environs. Son envie de découvrir le patrimoine culturel et naturel du Japon l’avait déjà amené à voyager à travers ce pays durant sa scolarité.
Après l’obtention de son diplôme, il a décidé d’aller étudier la littérature et la culture russes à l’Université de Tokyo. Son diplôme universitaire en poche, il est allé ensuite étudier la Théorie Esthétique à l’Université Humboldt de Berlin, mais son intérêt s’est peu à peu déplacé vers l’étude des cultures de l’Europe Centrale, notamment la culture tchèque. Au début de sa carrière universitaire, il a résidé pendant deux ans à Prague pour se concentrer sur son projet de recherches sur les Roms européens.

Ses conseils pour vous

A ne pas manquer :

Quartier de Nishijin : ce quartier ouvrier situé au nord-ouest du centre de Kyoto est connu encore aujourd’hui pour son industrie textile traditionnelle et ses activités artisanales. C’est là que Kodo a grandi et a passé la plus grande partie de sa vie au Japon. Récemment, la scène culturelle locale des jeunes s’y est considérablement développée avec l’émergence de nouveaux lieux culturels, de galeries, de cafés etc. Cette nouvelle effervescence culturelle ne manquera pas de susciter l’intérêt et d’attirer des jeunes gens des quatre coins du monde. Mais ce quartier a conservé le paysage urbain et l’atmosphère de la vieille ville. Elle s’harmonise parfaitement à cette nouvelle scène culturelle.

Mots à connaitre :

"Ōkini !" Ce mot couramment utilisé dans la région de Kansai signifie "Merci !". Utiliser ce mot pour vous rapprocher des habitants du Kansai !

Plats à gouter :

Ne visitez pas Kyoto sans goûter aux rāmen, ces mets traditionnels japonais uniques. Kyoto est également fière de sa longue tradition en matière de café. L’un des représentants de cette culture du café est l’Inoda-Coffee. Une visite au café emblématique de Sanjo-Street est un passage obligé. Mais on trouve également de nombreux petits bars offrant de l’excellent café et des douceurs que Kodo sera heureux de vous présenter.

Pièges à éviter :

À Kyoto, les transports publics ne sont pas très fiables au niveau des horaires, la structure de réseau étant déficiente par rapport aux normes internationales. Optez pour une alternative écologique : déplacez-vous en vélo ! Je pense que Kyoto est l’une des villes du Japon les mieux adaptées à la circulation en vélo. Ainsi, vous aurez une perspective différente sur Kyoto et vous serez plus proche des habitants.

Voir aussi : notre activité à Kyoto "Vélo au fil de l'eau"

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.