Laetitia Da Costa

Laetitia, Travel Angels à Tokyo chez Vivre le Japon

Laetitia

Laetitia vit à Tokyo depuis 8 ans. Pourquoi Tokyo ? Car la ville regorge de musées, de galeries et de magnifiques parcs pour pique-niquer. Laetitia aime également jouer du yukulele avec son groupe et rechercher les meilleurs izakayas de Tokyo. De Hokkaido à Ishigaki-jima, Laetitia a longtemps parcouru le Japon à la découverte de la culture japonaise.

Son parcours

Sa première rencontre avec le Japon démarre dès 16 ans, lors d’un programme d’échange linguistique. Laetitia suit alors les cours de lycée japonais (Gakushuin) et vit au sein d’une famille d’accueil. En 2001 Laetitia retourne au Japon pour effectuer un échange universitaire à l’Université de Keio de Tokyo. Depuis, Laetitia vit au Japon. Elle s’est d’abord spécialisée dans la production publicitaire et exerce maintenant une activité de traduction et de gestion de projet culturel. 

Ses conseils pour vous

A ne pas manquer :

Le jardin du musée de Nezu à Aoyama, l’observatoire de la tour Mori à Roppongi, Asakusa, le temple Meiji Jingu

A ramener :

Une pièce de tissu furoshiki (qui peut servir à tout), des sandales geta (pour épater les voisins), des bonbons au kinako et à l’umé (une fois qu’on connaît on ne peut plus s’en passer).

Choses à faire :

L'été, se vêtir d’un yukata et aller danser dans un “bon odori". Ces petits festivals de quartier sont la quintessence de l’esprit de convivialité et de la longue tradition japonaise.
L’hiver, prendre un saké chaud dans un “tachinomi”, petits bar-restaurants pas chers où l’on boit et on grignote debout, et où l’ambiance est toujours chaleureuse.

Mots à connaitre :

« Yoroshiku onegai shimasu » se traduisant parfois par “enchanté”, parfois par “s’il-vous-plaît”, cette expression est utilisée lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois, ou que l’on demande une faveur, ou encore que l’on commence une collaboration avec quelqu’un. Bref c’est une expression pleine de gentillesse pour dire que le contact est établi.

Plats à gouter :

Le monja-yaki, version plus liquide du okonomi-yaki (vous savez, les « crêpes a la viande » de « Lucile, Amour et Rock n’ Roll »). Il y a toute une rue dédiée à cette spécialité tokoïte à Tsukishima.

Pièges à éviter :

Faire attention aux distances lors de vos déplacements. Tokyo est souvent plus grand qu’on ne le croit.

NOS CLIENTS VOUS PARLENT DE LAETITIA :

"Merci à Laetitia pour son accueil et ses très bons conseils qui nous ont permis de passer un très agréable séjour sur Tokyo (en particulier la première soirée, la balade le long de la rivière Meguro était simplement magique !)"

Anne-Laure et Jérémy 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.