Pierre-Alexandre Lacaze

Pierre-Alexandre

Après des études en informatique et multimédia, Pierre-Alexandre décide finalement de travailler dans son domaine de prédilection, les jeux vidéo. Après plusieurs années passées dans la vente et la vie étant rentrée dans une routine trop simple à son goût, son projet de partir voit enfin le jour et se réalise peu de temps plus tard.
Après 9 mois d'école de japonais sur place cumulé à un travail dans un bistrot gastronomique français de la capitale, il décide de chercher un emploi lui permettant de partager son autre passion, la vie au Japon. S'en est suivi rapidement son intégration dans l'équipe de Vivre le Japon et il se fait maintenant un plaisir de vous conseiller ses coins préférés de Tokyo.

Son parcours


Ses conseils pour vous

A ne pas manquer :

Les quartiers plus calmes de la capitale dans lesquels on ne pourrait pas imaginer être à Tokyo, Yanaka par exemple.
Asakusa en soirée, le quartier bondé de touristes la journée laisse place en soirée à une atmosphère de quiétude absolue où vous serez probablement les seuls à vous promener au pied du temple et de la pagode qui seront illuminés. Ambiance mystique magnifique.

A ramener :

Des goodies et produits dérivés rétro en rapport avec nos séries préférées, introuvables dans nos pays.
Également une vraie bouteille de saké japonais, ici appelé nihonshu (similaire à notre vin français en pourcentage d'alcool), trop souvent confondu avec le saké chinois ou le shôchû.

Choses à faire :

Passer une soirée dans un izakaya, ces bistrots japonais un peu à la façon tapas dans lesquels on passe du temps avec ses amis autour d'un verre et de nourriture à partager.

Mots à connaitre :

"Osusume" veut dire recommandation, souvent utilisé au restaurant pour la suggestion du jour ou celle du chef, toujours une bonne échappatoire face à un menu totalement en japonais et qui vous permettra peut-être de découvrir de nouvelles saveurs.

Plats à gouter :

Absolument tout ! Le Japon est une merveille de gastronomie, il ne faut passer à côté de rien sur ce point.
Ceci dit, manger des sushis à la japonaise, c'est s'assurer de manger des centaines de types différents de sushis que l'on ne pourrait pas trouver en France.

Pièges à éviter :

Se limiter aux restaurants en rez-de-chaussée avec devanture. Tokyo est une ville qui vit en hauteur, lever les yeux et regarder les enseignes des restaurants très hauts dans les buildings c'est s'assurer de trouver des restaurants souvent moins chers et souvent magnifiquement décorés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.