Accueil > La cérémonie du thé s'expose à Tokyo

La cérémonie du thé s'expose à Tokyo
茶の湯・特別展

L'exposition Chanoyu sur la cérémonie du thé est à découvrir jusqu'au 4 juin au Musée National de Tokyo

L'exposition Chanoyu sur la cérémonie du thé est à découvrir jusqu'au 4 juin au Musée National de Tokyo

Bol de thé de style Shino (XVIe-XVIIe siècle) au Musée National de Tokyo

Bol de thé de style Shino (XVIe-XVIIe siècle) au Musée National de Tokyo

Bol de thé en céladon du XIIIe siècle, au Musée National de Tokyo

Bol de thé en céladon du XIIIe siècle, au Musée National de Tokyo

Chanoyu, l'essence du Japon

Du 11 avril au 4 juin 2017, le Musée National de Tokyo propose la plus grande exposition sur la cérémonie du thé au Japon depuis 1980.

L'exposition "Chanoyu, les arts de la cérémonie du thé, l'essence du Japon" au Musée National de Tokyo, à Ueno, est l'occasion de découvrir comment l'art du thé - chanoyu en japonais - et son esthétique ont évolué depuis l'époque chinoise des Song du Sud (XIIe-XIIIe siècle) jusqu'à l'ère Meiji (1868-1912). Huit siècles d'art du thé réunis pour la première fois depuis 37 ans.

Trésors nationaux

Les visiteurs peuvent ainsi admirer des bols et ustensiles de thé utilisés jadis par des figures historiques, maîtres du thé ou guerriers : de Sen no Rikyu (1522-1595), l'homme qui formalisa la cérémonie du thé, au daimyo Oda Nobunaga (1534-1582) en passant par Ashikaga Yoshimasa (1436-1490) et Matsudaira Fumai (1751-1818). Ces objets en céramique proviennent non seulement du Japon, mais aussi de Chine et de Corée. Sur les 360 œuvres exposées, le tiers est considéré aujourd'hui comme des trésors nationaux ou des biens culturels importants. 

Du karamono au Wabi-cha

Sur une progression chronologique, l'exposition donne d'abord à voir des peintures et vases chinois des Song du Sud (XIIIe siècle), l'époque où les premiers moines bouddhistes japonais rapportent du continent une nouvelle façon de consommer le thé et la diffusent à travers les temples zen et les familles de samouraïs

L'exposition montre ensuite l'évolution des ustensiles, d'abord appelés karamono, "objets importés de Chine", avant d'acquérir une singularité japonaise avec l'esthétique du Wabi-cha à la fin du XVe siècle. À l'origine de ce changement de style, Sen no Rikyu, qui donna à la cérémonie du thé son plus haut degré de raffinement et propagea sa pratique à travers toutes les couches de la société japonaise. 

Lire aussi : L'époque Sengoku, l'ère des provinces en guerre

Le visiteur peut ensuite voir l'évolution des ustensiles de thé au passage à l'époque d'Edo (1603) et jusqu'à la révolution Meiji (1868). 

Infos pratiques

Chanoyu, les arts de la cérémonie du thé, l'essence du Japon

Du 11 avril au 4 juin 2017 ; ouvert du mardi au dimanche

Musée National de Tokyo

〒110-8712 Parc d'Ueno 13-9, arrondissement de Taito, Tokyo

Tél.: +81 (0)3-5777-8600

Prix : 1 600 yen (13,50 €)

Site officiel (en anglais)


Moyenne de 5 pour 3 notes
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.