"Takayama, le Japon traditionnel et authentique"   「高山は伝統的な本物の日本」

Date de publication :
Défilé de chars lors du Takayama Matsuri

Défilé de chars lors du Festival Takayama Matsuri

Quartier Sanmachi-Suji (Takayama)

Les rues de Sanmachi-Suji, le vieux quartier de Takayama

Les bains de l'onsen Hirayu, à l'est de Takayama

Les bains de l'onsen Hirayu, à l'est de Takayama

Des maisons de village gassho-zukuri.

Des maisons de type gassho-zukuri, dans le village de Shirakawago, près de Takayama

Circuit des temples de Higashiyama Teramachi

Entrée d'un temple du circuit des temples de Higashiyama Teramachi sous la neige.

Les allées du marché du matin Miyagawa, à Takayama

Les allées du marché du matin Miyagawa, à Takayama

La vallée de Kamikochi

La vallée de Kamikochi en hiver

L'interview de Hidekazu Hayashi

Hidekazu Hayashi, de la mairie de Takayama, nous a fait l'honneur de venir dans nos locaux lors de son passage à Paris, le 10 février, pour répondre à nos questions sur la ville et sa région. Interview.

Hidekazu Hayashi parle de Takayama avec le cœur. Le directeur de la stratégie pour les relations internationales de la mairie voit en sa ville une merveille de la campagne japonaise, trésor d'authenticité et gardienne des traditions du Japon.

Vivre le Japon : Quels sont les atouts de Takayama ?

Hidekazu Hayashi : Takayama est un ancien village très traditionnel. On y trouve des bâtiments datant de l'époque d'Edo, il y a 200 à 300 ans, et restés intacts. C'est aussi un lieu de fête, avec le Takayama Matsuri les 14 et 15 avril et les 9 et 10 octobre. Sa particularité : les 23 chars qui défilent dans les rues et qui en font l'un des festivals les plus célèbres du pays. Il a d'ailleurs été inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco en décembre dernier. 

VLJ : On surnomme Takayama la "Petite Kyoto". Qu'en pensez-vous ?

HH : Takayama est complètement différente de Kyoto ! Kyoto est l'ancienne capitale, c'est une ville plus moderne, avec beaucoup de monde, de voitures, de bruit... Takayama est plus calme, il n'y a quasiment pas de circulation. Et il y a plus de vieilles maisons, de nature. C'est vraiment l'image du Japon traditionnel et authentique.

VLJ : Y a-t-il des onsen à Takayama ?

HH : Oui, beaucoup : on en compte 130 dans la région de Takayama ! Et ce sont des rotemburo, des sources thermales en extérieur. 

"Une bonne initiation aux onsen"

En particulier Okuhida onsengo Hirayu, qui est un rotemburo très relaxant. Les onsen de Takayama comptent des parties privées, où l'on peut se baigner en couple, entre amis ou en famille sans se soucier du regard des autres. C'est donc l'endroit parfait pour les étrangers un peu timides qui veulent s'initier aux onsen.

VLJ : Que mange-t-on à Takayama ?

HH : On y mange très local. Takayama est notamment réputée pour son bœuf, qui est encore meilleur que le bœuf de Kobe. Il a remporté deux fois de suite un concours national, sorte de Jeux Olympiques du bœuf au Japon qui a lieu tous les cinq ans. La dernière fois, nous avons perdu notre titre, mais nous comptons bien le récupérer lors de la prochaine édition, cette année ! 

VLJ : C'est bientôt la saison des cerisiers en fleurs. Peut-on en voir aussi à Takayama ?

HH : Bien sûr. Du fait du climat, l'époque de floraison est décalée par rapport au reste du Japon : les cerisiers fleurissent dans la seconde quinzaine du mois d'avril, soit un mois plus tard qu'à Tokyo par exemple. Avec un peu de chance, ils commencent à fleurir au moment du festival de mi-avril.

VLJ : Comment se déplace-t-on dans la ville ?

HH : La meilleure façon est de marcher. Takayama est une ville très agréable à parcourir à pied. Vous pouvez traverser le centre-ville en 10 à 20 minutes, mais le mieux est de prendre une journée pour arpenter la ville tranquillement depuis le Takayama Jinya, en vous arrêtant ça et là dans une des brasseries de saké ou bien en vous promenant sur le circuit des temples de Higashiyama Teramachi.

VLJ : Qu'y a-t-il autour de Takayama ?

HH : Beaucoup d'excursions à faire ! Le village de Shirakawago, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, est à seulement une heure de bus. 

"Le meilleur point de départ pour faire du trekking"

Kanazawa aussi peut se visiter à partir de Takayama. Vous pouvez également faire un détour par Matsumoto et son célèbre château noir. Takayama est aussi le meilleur point de départ pour faire du trekking dans les Alpes japonaises. Visitez notamment Norikura et Kamikôchi pour voir des paysages magnifiques.

VLJ : Quel est le séjour idéal à Takayama ?

HH : La ville en elle-même prend toute une journée à visiter. Arrivez donc le soir, pour commencer votre visite le lendemain matin. Rendez-vous dans l'un des marchés du matin, où vous pouvez acheter vos fruits et légumes locaux comme le font les habitants de la ville. Visitez le reste de Takayama l'après-midi. Le lendemain, partez pour la village de Shirakawago, avant de rentrer à Takayama le soir. Le troisième jour, allez prendre un bain à Okuhida Onsen Hirayu puis prolongez jusqu'à Kamikôchi et Norikura pour une randonnée dans la montagne. Rentrez à Takayama le soir, avant de poursuivre votre séjour vers Kanazawa ou Kyoto. Comptez donc trois jours et quatre nuits pour un séjour idéal.


Découvrez aussi nos activités de découverte de Takayama avec notre Travel Angel.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs