Le Mont Fuji devient payant   富士山

Date de publication :

Une célèbre "vue de Mont Fuji" du maître de l'estampe japonaise Hiroshige.

Le mont Fuji au lever du soleil, dans la préfecture de Shizuoka.

Le mont Fuji au lever du soleil, dans la préfecture de Shizuoka.

A votre bon cœur

Le Mont Fuji a rejoint l'an dernier la (longue) liste des sites nippons classés au patrimoine naturel et culturel de l'Unesco

Mais est-ce une bonne nouvelle pour le célèbre sommet, qui reçoit déjà plus de 300.000 visiteurs chaque été (son ascension n'est possible qu'entre juillet septembre), et est proche de la sur-exploitation touristique ? Comment contrôler voire juguler le nombre de randonneurs au Mont Fuji, alors que la décision de l'Unesco risque de les multiplier ?

La solution : inviter les visiteurs à payer un "droit de passage", ont proposé certains spécialistes, ce qui aurait pour effet de faire (légèrement) baisser leur nombre, et de récolter de quoi mieux protéger le site.

1000 円, le prix du Fuji

Une solution testée avec succès à l'été 2013 pendant 10 jours, durant lesquels les préfectures de Yamanashi et Shizuoka (qui se partagent les versants du Fuji) ont proposé aux grimpeurs de s'acquitter d'une somme de 1000 円 (environ 8,50 €) : plus de 10.000 d'entre eux se sont exécutés et ont reconnu le bien-fondé de ce petit "péage" de montagne.

Le principe sera donc généralisé cet été, du 1er juillet au 14 septembre 2014 à Yamanashi, et du 10 juillet au 10 septembre à Shizuoka. Tous les grimpeurs (adultes) auront le choix de verser 1000 円 (mais ce ne sera pas une obligation) à partir de la cinquième station d'ascension. Le paiement pourra être fait en ligne ou dans certains kombini, et les généreux donateurs voulant verser plus seront remerciés !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs