La nouvelle ère japonaise : Reiwa   令和時代

Date de publication :
Le porte parole du gouvernement annonce le nouveau nom de l'ère Reiwa

Le porte parole du gouvernement annonce le nouveau nom de l'ère Reiwa

Le drapeau de la famille impériale

Le chrysanthème est le symbole de l'empereur du Japon depuis les origines et symbolise aujourd'hui la famille impériale.

La nouvelle ère Heisei

Lors de la nouvelle ère Heisei

Le Japon sous de nouveaux auspices

Le 1er mai prochain, le Japon changera d'empereur. Après 30 ans de règne, l'empereur Akihito laissera le trône du chrysanthème à son fils, le prince-héritier Naruhito. Comme à chaque changement de règne, un nouvelle ère va débuter au pays du soleil levant. Son nom vient d'être annoncé par le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga.

Reiwa : la "vénérable harmonie"

Et le nom de l'ère ("gengô" en japonais) est porteur d'espoir. L'ère "Reiwa" succédera à l'ère "Heisei", ou "accomplissement de la paix", et deviendra la 248ème ère de l'histoire de l'archipel

Composé du kanji "rei", qu'on peut traduire par "ordre" mais aussi "bon, splendide, de bon auspice", et de 和 "wa", "l'harmonie", déjà utilisé dans le nom de l'ère Shôwa (1926-1989), le nouveau nom peut être compris comme "vénérable harmonie". C'est la traduction proposée par l'expert en littérature japonaise de l'Université de Nagoya Ryan Shaldjian Morrison. 

Pour le Premier Ministre Shinzo Abe "reiwa" "signifie la naissance d'une civilisation où règne une harmonie entre les êtres", et marque "le début d'une période qui déborde d'espoir"

Le chef du gouvernement japonais a filé la métaphore en considérant que la nouvelle ère serait comme le printemps venant après l'hiver sévère.

Le futur empereur japonais Naruhito

Le futur empereur japonais Naruhito

Une préparation minutieuse

Un grand nombre d'experts de l'histoire du Japon et de l'Asie a été sollicité, ainsi que des spécialistes d'autres secteurs de la société (économie, médias...). 

Des employés regardent l'annonce du nom de la nouvelle ère Reiwa

Les derniers noms en lice ont aussi été présentés au futur empereur, qui n'a pas voix au chapitre dans ce domaine. À noter que le plus grand secret a entouré les discussions, avec des précautions qui ont pu virer à la paranoïa. 

En effet, les dernières discussions ont été organisées avec des règles très strictes. Interdiction des appareils électroniques dans les lieux de débat, interdiction de sorties sauf pour aller aux toilettes, et le cas échéant, nécessité d'être toujours accompagné ! 

Un conseil des ministres extraordinaire ce lundi matin a apporté la décision finale.

Un nom japonais

Historiquement, le nom d'une ère au Japon est emprunté aux textes chinois. Une tradition qui vient de subir un impair, un mot issu d'un texte japonais ayant été pour la première fois choisi comme nom d'ère

Il est tiré d'un waka (poème japonais) du man'yoshu, la première anthologie poétique de l'archipel composée entre le IVème et le VIIIème siècle. Le poème d'où serait tiré le kanji chante la douce nature lors d'un banquet éclairé par une "splendide lune" - "splendide" étant la traduction de "rei" -.

Une copie du Man'yoshu

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs