Les Marchés au Japon   市場 Guide des meilleurs marchés aux quatre coins du Japon

Asakusa à Tokyo

Les boutiques longeant la ruelle menant au temple Senso-ji à Asakusa au coeur de Tokyo

Marché Tsukiji

L'ancien Marché au poisson Tsukiji, au coeur de Tokyo

Guide des meilleurs marchés aux quatre coins du Japon

Brocantes et autres braderies s’installent régulièrement autour des temples et sanctuaires. Sans oublier, ici et ailleurs, les marchands de quatre saisons.

Les badauds se bousculent aux marchés aux puces. Les vendeurs bien souvent de bric et de broc, parfois d’antiquités, apostrophent les acheteurs potentiels qui eux-mêmes n’hésitent pas à négocier. C’est la foire à la farfouille. 

Kimonos, objets vintage, vaisselle et autres babioles s’accumulent sur les étals. Généralement sur d’autres stands, boissons, nourritures sucrées ou salées sont proposées aux chalands. Une visite en ces rendez-vous populaires permet de vivre le Japon comme les habitants de l’archipel.

Il y a aussi les marchés alimentaires, hors des sous-sols des grands magasins et des supermarchés. Les halles du marché au poisson Toyosu à Tokyo, anciennement Tsukiji, illustrent, comme d’autres en province, l’exigence de qualité et de fraîcheur des produits chère aux professionnels.


Marché Tsukiji

L'ancien marché au poisson de Tokyo Tsukiji

Les marchés au puces du Japon 


Les marchés au poissons à visiter au Japon 

Les marchés où goûter à la cuisine populaire japonaise