Temples & sanctuaires

Pagodes, pavillons, monastères, temples bouddhiques, sanctuaires et autels shintô bornent les paysages du Japon.

Des îles et des dieux

Quelles que soient les croyances, les lieux de culte coexistent au pays d’une myriade de divinités. Rien de plus normal car selon un adage populaire : « Le Japonais naît shintoïste et meurt bouddhiste ».

Dans un syncrétisme de croyances, le bouddhisme et les divinités shintô se côtoient. Dans des temples bouddhiques figurent parfois des symboles shintoïstes. Les Japonais se remettent au Bouddha comme à la protection des kami avec le même respect. Il n’existe pas un bouddhisme japonais ni un unique shintô mais une somme d’écoles et de courants, de rituels et de traditions.