Kosaka   小坂町

Date de publication :
Korakukan_Kosaka

Le théâtre Korakukan

spectacle-theatre-kosaka

Des spectacles sont donnés tous les jours entre avril et novembre au Korakukan

train-bleu-akebono

Envie d'une nuit atypique dans un ancien train?

Nanataki_kosaka

Les chutes Nanataki à Kosaka

Le parfum de l'ère Meiji

Au nord-est de la préfecture d'Akita, l'ancienne ville minière de Kosaka conserve un patrimoine historique et architectural hors du commun, né du souffle de la modernisation de l'ère Meiji et d'une prospérité sans commune mesure. Une plongée dans un Japon tout en authenticité et discrétion.

Le temps de la prospérité

À la frontière de la préfecture d'Aomori, Kosaka, littéralement "petite colline", est une ville quelque peu isolée dans une petite vallée. Les municipalités voisines sont en effet situées à 20 kilomètres au sud et à l'ouest ; de quoi donner le vertige aux citadins convaincus ! Mais vous y rendre en vaut la peine ; tant la ville a su excellemment préserver son patrimoine et la beauté de ses paysages naturels.

L’adhésion de Kosaka à l’association Nihon de mottomo utsukushii mura ("Les plus beaux villages du Japon") en 2009 est une preuve supplémentaire de cette reconnaissance. Durant l’ère Meiji (1868-1912), Kosaka est un important centre industriel grâce à l’exploitation de mines d’argent, de cuivre et autres minerais depuis la fin du XIXème siècle. La prospérité est telle que la cité devient la 2ème ville la plus importante de la préfecture. Elle attire ainsi de nombreux Européens qui reconnaissent son avance technologique dans l’extraction minière. Ses habitants sont parmi les premiers du pays à bénéficier du luxe et du confort offerts par l’électricité et la plomberie. L’ancienne station de distribution d’électricité datant de 1904 est d’ailleurs toujours en place. Transformée en café depuis 2015, elle offre une petite halte gourmande dans un bâtiment en briques et en bois caractéristique de l’ère Meiji.

Kosaka_Mine_Office

L'ancien siège social de la société minière de Kosaka

velo-ferroviaire-kosaka

Balade sur les rails

Un petit voyage dans le passé

Ce riche passé dispose de son écrin : la Meiji Hyakunen dori. Offrez-vous une balade dans le temps le long de cette rue bordée de bâtiments historiques de style européen ; derniers témoins de la prospérité d’antan. Parmi ceux-ci, l’ancien bureau de la mine, édifié en 1905, est classé Bien culturel important du pays depuis 2002. De style renaissance, il fut le siège social de la société minière jusqu’en 1997. En 2001, il est restauré et déplacé le long de la rue historique ; devenant ainsi l’une des symboles touristiques de la ville.

L’édifice qui abrite encore du mobilier d’époque jouxte un autre fleuron de Kosaka : le théâtre Korakukan. Ce Bien culturel important du pays est l’un des plus anciens théâtres en bois encore en service. L’établissement à la façade occidentale avec un intérieur japonais traditionnel accueille des spectacles réguliers depuis son ouverture en 1910.

Une autre attraction fameuse de la ville, le Kosaka Tetsudo Rail Park joue la carte de la nostalgie. Dans ce parc à thème dédié aux trains, véritable paradis pour les nombreux densha otaku (passionnés de trains) que comptent l’archipel, vous découvrez les anciennes installations ferroviaires et expérimentez le vélo sur voies ferrées et même la conduite d’une locomotive diesel ! Cette dernière expérience est suffisamment rare pour exiger une réservation préalable. Vous pouvez également passer une nuit dans un wagon du fameux train bleu Akekono qui a desservi 44 ans durant la liaison Ueno-Akita, désormais reconverti en hôtel atypique.

Pour aller plus loin : Top des musées ferroviaires japonais

Beauté naturelle

Bordée d’une chaîne de montagnes à l’ouest, Kosaka dispose d’un cadre naturel privilégié ; les forêts occupant 80% de sa superficie globale. En vous éloignant au nord-est de la ville, vous accédez au lac Towada qui dispose de sentiers de randonnées très agréables. Un observatoire offre une vue panoramique sur les eaux d’un bleu profond. Tous les ans, début février, le festival de l’hiver qui se tient sur les rives du lac attire de nombreux touristes venus apprécier les sculptures de glace, les illuminations nocturnes et les bains de pied en plein air.

Voir aussi : Top des festivals de l'hiver

lac-towada

Le lac Towada

acacia-kosaka

L'acacia est un des emblèmes de la ville

Sur la route menant au lac Towada, profitez d’une pause aux chutes Nanataki. D’une hauteur de 60 mètres, celles-ci se divisent en sept cascades distinctes pour un très beau spectacle naturel. Le festival de l'acacia qui se tient chaque année le 2ème week-end de juin célèbre l'arbre implanté en abondance au début du XXème siècle pour lutter contre le dioxyde de soufre rejeté par l’exploitation minière. À ce moment de l'année, les trois millions d’acacias embaument toute la ville de leur douce fragrance.  Les gastronomes ne manqueront pas de goûter au miel d’acacia, le délice de Kosaka ! 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs