Shirakami-Sanchi   白神山地

Date de publication :

L'étang Aoike

Les forêts de Shirakami-Sanchi en automne

Les forêts de Shirakami-Sanchi en automne

La flore de Shirakami-Sanchi

La flore de Shirakami-Sanchi

Le bleu intense de l'étang Aoike

Le bleu intense de l'étang Aoike

Le Japon sauvage

De profondes vallées, des montagnes aux flancs abrupts, des cascades et des lacs, une gorge, des centaines d’espèces végétales et animales -dont l'ours noir du Japon, la dernière forêt vierge de hêtres du Japon : Shirakami-Sanchi, inscrit au patrimoine de l'Unesco, offre une plongée fantastique au cœur de la nature japonaise.

Shirakami-Sanchi est une immense étendue sauvage de quelque 130 000 hectares, située entre les préfectures d’Aomori et d’Akita, au Nord-Est de l’île de Honshu. Sa forêt vierge de hêtres, la seule ayant subsisté dans cette zone tempérée froide, a valu au site d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

La zone du patrimoine, d'environ 17 000 hectares, est un espace protégé qui ne se visite qu’après l’obtention d’une autorisation demandée par écrit. Il reste néanmoins de nombreux et magnifiques endroits où l’on peut se promener librement, d'avril à novembre. 

La nature dans tous ses états

Dans la partie nord-est de Shirakami-Sanchi, au cœur d’une vallée, les chutes d'Anmon, trois cascades proches les unes des autres, constituent l’une des attractions phares du site. Le chemin d’accès, d’abord facile et plat, se fait de plus en plus étroit et pentu, comme un tribut à payer à la nature pour avoir le droit de l’admirer. On atteint la première chute (haute de 26 mètres) après environ 45 minutes de marche puis la deuxième (37 mètres) 10 minutes plus tard. Il faut encore grimper un peu plus pour arriver à la dernière, la plus impressionnante des trois (42 mètres).

La partie nord-ouest, Juniko ("les douze lacs"), est connue pour ses lacs et étangs reliés par des sentiers, le long du littoral de la mer du Japon. En été, on peut y faire du bateau, y pêcher ou y camper. Les paysages sont sublimes et l’étang Aoike (littéralement "étang bleu") est célèbre pour son bleu intense et lumineux qui fait le bonheur des photographes. 

Un petit centre touristique, l'Écomusée de Juniko "Kokyokan", apporte des informations sur les forêts de hêtres.

Près de l'entrée de Juniko, le Nihon Canyon, "Canyon du Japon", une version miniature teintée de gris et de brun, attire lui aussi photographes et randonneurs. Il est relié aux lacs et étangs de Juniko par un sentier pédestre.

Ça grimpe !

Le nord-ouest abrite également le mont Shirakamidake, le point culminant (1 232 mètres) de la chaîne de montagnes Shirakami. Le chemin d’accès offre des vues spectaculaires, notamment sur la mer du Japon. Il faut compter environ quatre heures de marche depuis le point de départ du sentier (situé à seulement 30 minutes à pied de la gare de Shirakamidake Tozanguchi) jusqu’à la cime du mont Shirakamidake. 

Le chemin de randonnée du mont Futatsumori, dans le sud-ouest de Shirakami-Sanchi, à la limite entre les préfectures d’Akita et d’Aomori, est l’un des plus populaires parmi les randonneurs et les grimpeurs. Une heure de marche seulement, mais sur un flanc très abrupt, mène au sommet d’où l’on a des vues panoramiques sur les montagnes et les vallées d'alentour. 

Enfin, du côté est du site, la gorge de Dairakyo offre elle aussi un paysage époustouflant, accessible par des sentiers pédestres. Les plus aventureux peuvent s’enfoncer plus loin dans la montagne grâce à une piste qui mène au sommet du mont Komagatake, en passant par le marécage Tanashiro, lui aussi spectaculaire.

La nature étant reine, on trouve peu d'offices de tourisme sur le site. Dans la préfecture d’Akita, le Centre du patrimoine mondial de Fujisato est bien documenté et est complété par un musée consacré aux forêts. Le centre touristique de Shirakami Sanchi, entre Hirosaki et les chutes d'Anmon, possède lui aussi un musée et un cinéma IMAX qui projette un film de 30 minutes sur les forêts de hêtres.

Paradoxalement, les points de départ de nombreux chemins de randonnée ne sont pas  accessibles à pied, ni avec les transports publics. Il est donc conseillé de louer une voiture pour profiter au maximum du site. 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs