Les spécialités culinaires d'Aomori   青森の特産物

Date de publication :
Ichigo ni, autre plat typique d'Aomori

Ichigo ni, plat typique d'Aomori

Des spécialités d'Aomori à la pomme

Des spécialités d'Aomori à la pomme

Thon d'Ôma, ou le diamant noir qu'on s'arrache à prix d'or à Tokyo !

Thon d'Ôma, ou le diamant noir qu'on s'arrache à prix d'or à Tokyo !

Nokke-don au marché d'Aomori

Nokke-don au marché d'Aomori

L'ail du village de Takko, Aomori

L'ail du village de Takko, Aomori

Senbei jiru, plat traditionnel d'Aomori

Senbei jiru, plat traditionnel d'Aomori

Ramen à l'ail

Ramen à l'ail

Igamenchi, plat traditionnel d'Aomori

Igamenchi, plat traditionnel d'Aomori

Entre terre et mer

Aomori est une terre reconnue pour ses produits de la pêche, de l’agriculture et de l’élevage. Voici les plus fameux.

La pomme, l'ail, le thon... ou même tout à la fois ! Voici les meilleures spécialités culinaires de la préfecture d'Aomori.

La pomme

Quand on demande aux Japonais quelle est la spécialité d’Aomori, 95% vous répondent la pomme ! Ringo en japonais, la pomme d’Aomori est aussi connue que le fameux Nebuta matsuri. Elle est aussi le symbole de la ville, et on la trouve partout. La pomme a été apportée à Aomori en 1874 par des missionnaires américains et cultivée depuis lors. Aujourd’hui, environ 500 000 tonnes sont cueillies par an, ce qui représente la moitié de la production japonaise ! Les principales variétés s'appellent Fuji, Tsugaru et Ôrin. 

De l'entrée au dessert !

Vous trouverez mille façons de les déguster, en jus, en gâteaux et même en chips ! Le restaurant de l’hôtel Oirase keiryû, "Aomori Ringo Kitchin" propose un buffet de pommes de l’entrée jusqu’au dessert avec des plats comme la marinade de saumon sauce à la pomme, le ragoût de poulet et pomme, le tempura de pomme, la salade de pomme, et le mille-feuilles aux pommes, accompagné bien entendu de cidre de pommes d’Aomori.

Le thon

Le thon d’Ôma est appelé le diamant noir, car sur le marché de Tsukiji à Tokyo, c'est le plus cher de tous. Les pêcheurs du village d’Ôma prennent le thon à la ligne de façon traditionnelle. La qualité du thon change selon la technique du pêcheur. Pour débusquer le plus beau spécimen, il faut des yeux d’expert. À Aomori, vous pourrez déguster un thon d’exception bien moins cher qu’à Tokyo, et la qualité et la saveur sont au rendez-vous. 

Fruits de mer

Bien évidemment, tous les fruits de mer sont aussi bons et frais. Au marché d’Aomori, le Gyosai Center, vous pourrez goûter le nokke don. C’est un plat pour lequel on achète d’abord un bol de riz, puis on choisit ensuite les garnitures, notamment les poissons crus, directement aux étals du marché.

L’ail

L’ail d’Aomori est représente 70% de la production du pays. Planté en automne, il passe un hiver rude sous les couches de neige. Cet ail est bien ferme et sucré. Au village de Takko, le Garlic Center propose 200 produits à l’ail, dont des boissons comme le cola ou la bière artisanale à l’ail ! Un restaurant propose de déguster le curry à l’ail, le ramen à l’ail, le porc grillé de Takko, élevé à l’ail, ou encore une savoureuse glace à l’ail.

Les plats locaux

Voici quelques plats traditionnels de région que vous trouverez au restaurant et parfaits pour vous réchauffer l'hiver !

Ichigo ni est un plat traditionnel d’Aomori. C’est une soupe d’oursin de mer et awabi (ormeau). C’est un plat de luxe et occasionnel.

Senbei jiru est un plat familial de la région. C’est une soupe de légumes avec du senbei (la galette du riz) de Nambu.

Igamenchi est une galette frite d’émincé de calamars et de petits légumes. C’est là aussi une recette familiale.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs