Myôban Onsen   明礬温泉

Date de publication :
Des yunohana goya

Ces huttes servent à produire des sels de bain à partir des vapeurs de souffre dégagé par l'activité volcanique.

Vue sur le pont Myôban

Depuis les bains du onsen Yunosato, le vue est imprenable sur Beppu.

Les sels de bain de Myôban

Les sels de bain produits dans les yunohana goya.

La face cachée de Beppu

Dans la ville thermale la plus connue de Kyûshû, les onsen se suivent mais ne se ressemblent pas. Loin de l’agitation des bains du centre-ville, le quartier de Myôban est un véritable havre de paix pour les baigneurs.

Au Nord-Ouest de Beppu, au milieu d’une forêt, les flans escarpés des montagnes qui bordent Beppu n’étaient pas des lieux tout désignés pour accueillir une quinzaine de bains et une dizaine de ryokan (auberges traditionnelles). Les sources d’eau chaude onsen qui s’y trouvent en ont cependant décidé autrement.

Dans rue principale, très pentue, peu de voitures mais des onsen de part et d'autre. La situation du lieu donne une vue sans pareille sur le pont Myôban, Beppu et la mer - qu'il est d'ailleurs possible d'admirer depuis de nombreux bains.

Aux côtés des ryokan traditionnels, on croise de nombreuses yunohana-goya, huttes en paille, destinées à la fabrication de sels de bain à base de souffre.

Bains hors normes

En plus de son atmosphère reposante, le quartier de Myôban compte plusieurs bains plutôt atypiques :

  • Onsen Hoyoland

Onsen Hoyo Land est l'un des seuls établissements de Beppu à proposer un bain de boue en plein air et mixte (on y rentre cependant à l’abri des regards). Cette boue enrichie en souffre est réputée pour ses vertus adoucissantes pour la peau. L’établissement propose par ailleurs d’autres bains intérieurs et extérieurs, ainsi qu’un sauna aux vapeurs de souffre.

  • Myoban Yunosato

Un peu plus haut, après l’arrêt de bus Jizoyumae, se dresse l’imposant Yunosato où l’on trouve des bains particulièrement laiteux. Les baigneurs ont par ailleurs une jolie vue sur les collines environnantes. On peut même y louer des bains privés, à l’heure, en famille ou en couple. L’établissement produit ses propres sels de bain dans les yunohana-goya et en propose même à la vente.

En descendant, le restaurant Okamotoya sert des œufs cuits dans l’eau d’une source : les onsen tamago, et autres spécialités à la vapeur dont les fameux jigoku mushi puddings, petites crèmes au caramel cuite à la vapeur des "enfers".

  • Okamotoya Ryokan

C’est l’un des huit meilleurs établissements de Beppu, et aussi l’un des plus onéreux. Mais heureusement, il est aussi possible d’y entrer simplement en tant que visiteur d'un jour afin de se plonger dans un de leurs bains à l’eau bleue turquoise, tout comme l’est l’Umi Jigoku, un des sept "enfers" de la ville.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs