La péninsule de Kunisaki   国東半島

Date de publication :
Le paysage du domaine de Tashibunosho, dans la péninsule de Kunisaki

Le paysage du domaine de Tashibunosho, dans la péninsule de Kunisaki

Le sanctuaire d'Usa, dans la péninsule de Kunisaki

Le sanctuaire d'Usa, dans la péninsule de Kunisaki

Les forêts de la péninsule de Kunisaki

Les forêts de la péninsule de Kunisaki

Les vallées du Mont Futago, dans la péninsule de Kunisaki

Les vallées du Mont Futago, dans la péninsule de Kunisaki

Forêts et canaux d'irrigation, dans la péninsule de Kunisaki

Forêts et canaux d'irrigation, dans la péninsule de Kunisaki

Vue satellite de la péninsule de Kunisaki

Vue satellite de la péninsule de Kunisaki

Un territoire hors du temps

Au nord-est de l’île de Kyushu, la péninsule de Kunisaki et ses vallées verdoyantes sont le berceau d’une culture unique, dénommée Rokugo Manzan. Un retour à la nature empreint de spiritualité.

Le temple Fuki-ji, dans la péninsule de Kunisaki

Le temple Fuki-ji, dans la péninsule de Kunisaki

Ce morceau de terre méconnu, situé au nord de Beppu, avance sur la mer de Suo. Accessible directement depuis Tokyo, Osaka et Nagoya, via l’aéroport d’Oita, l’intérieur de la péninsule de Kunisaki, dépourvue de ligne de train, reste assez isolée. Louer une voiture constitue le moyen le plus pratique pour la parcourir.

Le Mont Futago, coeur névralgique d’un culte unique


Le Futago-san domine la péninsule, du haut de ses 721 mètres. Couverte de forêts luxuriantes et de rizières, la presqu’île abrite de nombreux temples, vestiges de la culture Rokugo Manzan, ce syncrétisme inédit de shintoïsme, de bouddhisme et de cultes locaux datant du VIIIe siècle. Un territoire propice, en somme, à la pratique du shugendo, cet ensemble de rites ultra rigoureux pratiqués par les moines des montagnes.

À l’origine, Rokugo Manzan caractérise l’ensemble des 28 temples fondés par Ninmon autour des 6 villages construits dans les vallées - étrangement symétriques - formées après l’éruption du volcan. Ce courant se distingue notamment par d’innombrables statues rupestres - parfois monumentales -, qui se fondent parfaitement dans les feuillages de cèdres et de bambous.

Les sites à ne pas manquer

  • Le sanctuaire d’Usa

L’Usa-jinja, construit au VIIIe siècle, est le premier sanctuaire du Japon dédié au dieu guerrier Hachiman. Son bâtiment principal, rouge vermillon, a été classé “trésor national”. À voir, également le pont Kurehashi, un magnifique pont couvert au toit de chaume. Le sanctuaire est accessible en bus depuis la gare d’Usa.

Accès : ouvert tous les jours de 5h30 à 21h - Entrée gratuite. La salle du trésor, ouverte de 9h à 16h, est fermée le mardi - Entrée : 300 yen (2.50€)


Lire aussi : Le sanctuaire d'Usa-jingû

Usa-jingû

Pavillon principal du sanctuaire Usa-jingû.

Pont Kurehashi du sanctuaire Usa-jingû

Pont Kurehashi ouvert une fois par an.

  • Les statues Kumano Magaibutsu

L'une des statues géantes de Kumano Magaibutsu, dans la péninsule de Kunisaki

L'une des statues géantes de Kumano Magaibutsu, dans la péninsule de Kunisaki

Il s’agit des plus grandes représentations rupestres de bouddha de l’Archipel. Ces 2 statues, de 6 et 8 mètres de haut, ont été sculptées à même la falaise vers le VIIIe siècle. La plus petite représente le bouddha Dainichi, la plus grande Fudo-Myo-o. Pour y accéder, empruntez les escaliers escarpés du temple Taizo-ji.

Accès : ouvert tous les jours de 8h à 17h (fermeture à 16h30 d’avril à novembre) - Entrée : 300 yen (2.50€)

Lire aussi : Les bouddhas de pierre d'Usuki

  • Le temple Futago-ji

Situé à proximité du sommet du volcan, le Futago-ji a été construit au VIIIe siècle en pleine forêt de cèdres géants. Deux grandes statues de gardiens marquent l’entrée de l’escalier principal.

Accès : ouvert tous les jours de 8h à 17h - Entrée : 300 yen (2.50€)

  • Le temple Fuki-ji

Situé à une quinzaine de kilomètres au sud du Mont Futago, le Fuki-ji est l’un des plus anciens temples en bois du Japon. Le bâtiment, datant du XIe siècle, a été classé Trésor National.

Accès : ouvert tous les jours de 8h30 à 16h30 - Entrée : 300 yen (2.50€)

Le temple Fuki-ji, dans la péninsule de Kunisaki

Le temple Fuki-ji, dans la péninsule de Kunisaki

Une campagne protégée

Au-delà de son aspect éminemment spirituel, la péninsule de Kunisaki constitue un territoire préservé, à l’image du domaine de Tashibunosho, situé autour du sanctuaire d’Usa. Ici, les rizières ancestrales suivent les courbes du relief, formant un puzzle verdoyant d’une grande harmonie, ce qui a valu au domaine d’être classé “Paysage culturel important du Japon.

Les vallées du Mont Futago, dans la péninsule de Kunisaki

Les vallées du Mont Futago, dans la péninsule de Kunisaki

Forêts et canaux d'irrigation, dans la péninsule de Kunisaki

Forêts et canaux d'irrigation, dans la péninsule de Kunisaki

L’activité de la péninsule, essentiellement agricole, suit, elle aussi, des méthodes ancestrales. Dans la région d’Usa, les forêts et les champs sont reliés par des bassins d’irrigation, ce qui assure aussi bien la pérennité des rizières que de la culture des champignons shiitake, et plus largement de la biodiversité. 

Un système circulaire qui a retenu l’attention de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) : le système agricole de la région d’Usa fait partie, en effet, des 31 GIAHS (Globally important agricultural heritage system) reconnus par l’ONU à travers le monde.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs