Visite de Fukui   福井

Date de publication :

Sanchomachi, le quartier historique d'Obama

Sotomo, formations rocheuses sur la côte vers Obama, préfecture de Fukui prefecture

Temple Eiheiji

Entrée du temple Eiheiji.

Visiter Fukui : lieux à voir, activités et informations pratiques

Loin de l'agitation des grandes agglomérations nippones, Fukui n'est pas encore assaillie de hordes de touristes. Pourtant, sa nature sauvage, son savoir-faire unique et son héritage historique sauront vous séduire. Découvrez cette région pleine de traditions qui borde la mer du Japon au sud de Kanazawa.

La ville de Fukui : histoire et reconstruction

Fukui est la petite capitale de la préfecture du même nom, près de la côte de la mer du Japon, au nord de Nagoya. Ancienne ville fortifiée, Fukui était une place forte de l'époque des Tokugawa et regorge de sites historiques, de musées de qualités et vous y trouverez également un jardin de renom. Ayant subi de nombreux dégâts lors de la Seconde Guerre mondiale et suite au tremblement de terre dévastateur de 1948, les quartiers de l'époque Edo et Meiji ont été reconstruits avec une attention aux détails importante. 

Le site du château de Fukui est maintenant le bâtiment du gouvernement de la préfecture de Fukui, mais les impressionnants murs de pierre et les douves sont toujours là. Le pont Orokabashi, couvert et en bois, a été recréé à l'occasion du 400e anniversaire du château.

À proximité se trouve le jardin Yokokan, connu sous le nom d'"Osensui" pendant l'époque Edo, et qui était alors la seconde résidence du clan Matsudaira, les seigneurs féodaux au pouvoir. La jolie villa au sol en tatami, le lac et le jardin étaient situés au bord de la douve extérieure et ont été développés au fil du temps par la famille Matsudaira. La villa est située sur un lac rempli de carpes de koï et le jardin comprend une colline artificielle, des ponts et des lanternes en pierre ainsi qu'un petit pavillon indépendant "Seiren". Au fil des saisons, vous pouvez y admirer des cerisiers, des pruniers, des hortensias et des pivoines.

Les berges de la rivière Asuwa sont connues pour leurs rangées de cerisiers en saison hanami avec plus de 600 arbres couvrant environ 2 km. Les berges de la rivière Asuwa font partie des 100 meilleurs endroits du Japon pour observer les cerisiers en fleurs.

Il vaut la peine de traverser la rivière pour visiter le parc Asuwayama, qui contient le sanctuaire d'Asuwa, qui consacre le légendaire empereur Keitai du 6ème siècle, et qui abrite un grand et ancien cerisier pleureur. Une grande statue de l'empereur Keitai se trouve sur un tertre funéraire ou kofun dans le parc près du musée d'histoire naturelle de la ville de Fukui.


Les musées de Fukui

  • À côté de Yokokan se trouve le musée d'histoire de la ville de Fukui, situé dans un parc où les différents chemins de gravier, les murs de pierre, les cours d'eau et les douves de l'ancien château ont été mis au jour lors de fouilles et ont été restaurés pour leur donner l'aspect qu'ils devaient avoir pendant l'époque d'Edo (1603-1868). La porte de Toneri a également été reconstruite à partir d'illustrations de l'époque et selon des techniques traditionnelles. Le musée a ouvert ses portes en 2004 et contient une exposition permanente centrée sur l'histoire de Fukui de l'époque ancienne à l'époque moderne. Une section est également consacrée aux personnages célèbres de Fukui.

  • Le musée d'histoire culturelle de la préfecture de Fukui possède des objets datant de différentes périodes de l'histoire du Japon, dont une "zone Showa" qui recrée des scènes typiques de l'ère Showa (1926-1989), particulièrement des1960 et 1970.

  • Le musée des beaux-arts de Fukui possède une collection d'art japonais d'artistes amis de Tenshin Okakura, notamment Gaho Hashimoto, Hogai Kano, Shunso Hishida et Taikan Yokoyama. On y trouve également des œuvres de l'école dite Echizen-soga, notamment des peintures de Matabei Iwasa, Chikuma Suzuki et Makoto Mukami. Il y a aussi des œuvres d'art européen de William Blake, Pablo Picasso, Marc Chagall et Francisco Goya.

  • De l'autre côté de la rivière Asuwa se trouve le musée des arts de la ville de Fukui ou Art Labo Fukui qui expose les œuvres du sculpteur Hiroatsu Takata (1900-1987), qui a passé une grande partie de sa jeunesse à Fukui. 

  • Harmony Hall Fukui est une grande salle de concert située en face de l'arrêt de tram Harmony Hall sur la ligne Fukubu. Elle est connue pour son grand orgue à tuyaux de fabrication allemande.


Les spécialités culinaire de Fukui

La baie de Wakasa est une mine d'or culinaire, avec des ressources halieutiques dont le succès était bien connu dans l'ancienne capitale Kyoto. Le chemin parcouru par ces produits fut même surnommé "la route du maquereau"

En hiver, de nombreux Japonais friands de fruits de mer se languissent de goûter au très populaire crabe d'Echizen, et n'hésitent pas à faire la route de régions éloignées pour venir à Fukui se régaler ! 

Grâce à la qualité exceptionnelle de l'eau utilisée pour arroser les récoltes, les chefs de la région n'ont qu'à laisser les saveurs s'exprimer dans leurs plats.

La cuisine de Fukui

La cuisine de Fukui

L'artisanat traditionel de Fukui

De nombreux savoir-faire se transmettent de génération en génération, et l'on prend soin de célébrer la nature qui permet de telles prouesses. En explorant la préfecture de Fukui, vous pourrez découvrir l'artisanat ancestral qui perdure depuis parfois plus de 1 500 ans

Berceau de la laque et du papier, mais aussi de la poterie et du couteau, c'est à Echizen que vous pourrez réaliser à quel point la région déborde de richesses. Des chefs cuisiniers du monde entier attendent leur couteau fabriqué sur-mesure par des experts d'Echizen. 

Les artisans partageront avec patience et passion leurs connaissances, heureux de susciter l'intérêt des voyageurs dans une région où le tourisme n'est pas encore très développé. La plupart d'entre eux consacrent leur vie à leur art, et travaillent des dizaines d'années avec dévotion dans des conditions parfois très rudes sans jamais se plaindre.

Que faire et voir près Fukui ?

Les deux grandes attractions de Fukui, Eiheiji et le musée des dinosaures de la préfecture de Fukui, se trouvent en fait toutes deux en dehors de la ville mais peuvent facilement être visitées dans le cadre d'une excursion d'une demi-journée.

Le temple Eihei-ji

Le temple Eiheiji, un temple d'entraînement zen fondé par le moine Dogen en 1244, est à seulement 30 minutes en bus de la sortie Est de la gare de Fukui. Eiheiji se compose d'environ 70 bâtiments reliés par des passerelles en bois couvertes, construites sur une ancienne colline boisée. 

La salle du Hatto, ou du Dharma, est le bâtiment le plus élevé et la terrasse offre une belle vue sur le complexe du temple. Le Hatto est utilisé pour les services religieux trois fois par jour et pour les conférences. Le Hatto d'Eiheiji date de 1843 et contient une image de Kannon et quatre shishi.

Le magnifique Sanmon (la porte principale) est la plus ancienne structure de Eiheiji et date de 1749.

Le musée moderne des dinosaures de la préfecture de Fukui

Le musée moderne des dinosaures de la préfecture de Fukui

Fukui Prefectural Dinosaur Museum

Le musée moderne des dinosaures de la préfecture de Fukui a été conçu par Kisho Kurokawa, qui était l'architecte du Centre national d'art de Tokyo, et achevé en 2000. 

Le musée préfectoral des dinosaures de Fukui est l'un des trois plus grands musées de dinosaures au monde et constitue un centre international actif de recherche sur les dinosaures avec une équipe de spécialistes japonais et étrangers en résidence. Plus de dinosaures ont été trouvés dans la région de Katsuyama à Fukui, où le musée est situé, que partout ailleurs au Japon. 

Pour se rendre au Musée des dinosaures de la préfecture de Fukui en transport public, prenez le train Echizen Railway de la gare Eichizen Railway de Fukui à la sortie est de la gare de Fukui jusqu'au dernier arrêt à Katsuyama. De là, il faut compter 15 à 20 minutes de trajet en bus communautaire pour se rendre au musée.

En communion avec la nature et les traditions

Au-delà de la mer, des champs, des plaines et des montagnes qui créent le paysage fantastique de la préfecture de Fukui, ce sont les habitants de la région qui s'évertuent à entretenir le patrimoine dont ils ont hérité. Ils vantent un mode de vie simple et respectueux de leur environnement. Le climat propice aux cultures et les paysages évoluent au rythme des saisons, avec de magnifiques cerisiers en fleurs au printemps et une épaisse couche de neige en hiver.

Sans trop se reposer sur la technologie, les locaux ont appris à vivre avec ce que la terre a à leur offrir et parmi ces trésors, l'eau particulièrement pure a grandement contribué au développement de l'agriculture. Que les produits soient pêchés en mer ou sortis de terre, chaque plat comporte la petite touche de charme et de simplicité de Fukui.

L'artisanat est vénéré et de nombreuses cérémonies sont organisées pour honorer par exemple le dieu du papier. La croyance shinto veut que des dieux habitent dans la mer et dans la montagne, mais aussi dans tout ce qu'il y a entre les deux. Les humains doivent donc le respect à la nature qui leur permet de vivre en son sein.

À Awara, les sources thermales attendent les voyageurs désireux de se détendre au coeur de paysages bucoliques et de profiter de la légendaire hospitalité japonaise. Coucher de soleil à couper le souffle suivi d'un feu d'artifice grandiose, la région est parfaite pour apprécier tout ce que le Japon a de plus beau à offrir. Une escapade spirituelle où relaxation est le maître mot.


Le château de Ono

Le château de Ono