Echizen, berceau du papier washi   越前和紙の里

Date de publication :
Des rouleaux de washi

Le washi, papier tradtionnel japonais, peut être brut ou décoré, il sert alors à l'origami.

japanese-umbrellas

Le wagasa, un élégant accessoire

Du papier washi d'Echizen exposé dans un grand centre commercial d'Osaka

Du papier washi d'Echizen exposé dans un grand centre commercial d'Osaka

Un artisanat devenu trésor national

Les artisans de l'ancienne province d'Echizen, dans la préfecture de Fukui, perpétuent le savoir-faire du papier traditionnel japonais depuis plus de 1 500 ans. Découvrez les origines de la fabrication du papier washi.

Un papier de légende

Pour se rendre compte de la place que prend le papier washi dans la vie des habitants d'Echizen, vous devez connaître son histoire. La légende raconte qu'il y a plus de 1 500 ans, une femme eu de la peine pour les habitants de la région qui ne pouvaient pas vivre de la culture du riz et leur offrit l'art de la fabrication du papier washi. Elle disparut ensuite dans la rivière et fut donc nommée "Déesse des hauteurs de la rivière", Kawakami gozen en japonais. Devenue ainsi la déesse du washi, elle est vénérée au sanctuaire Okamoto Otaki.


Le temple de la déesse du papier washi

Le temple de la déesse du papier washi

À cette période, beaucoup de Chinois et de Coréens venaient apporter leur savoir-faire au Japon donc on soupçonne que la supposée déesse était originaire d'un de ces deux pays voisins. Mais même si la fabrication du papier vient d'au-delà des mers, le Japon l'a tellement travaillée et façonnée avec ses propres méthodes que l'art du washi mérite bel et bien sa place dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité établie par l'Unesco.

Aujourd'hui, il existe encore 70 industries de washi dans la région d'Echizen, le plus souvent des affaires familiales, qui emploient environ 500 personnes. Cet artisanat ancestral est reconnu dans tout le Japon et un des fabricants a même été proclamé "Trésor national vivant" pour avoir perpétué la tradition du papier washi à son plus haut niveau. La renommée est si grande qu'il arrive à la famille royale d'en utiliser pour leurs faire-parts de naissance !

À lire : Le washi

Des professionnels en plein travail

Des professionnels en plein travail

Fabrication et usages

Traditionnellement, le papier est fabriqué à partir des fibres de trois différents matériaux : le kozo, le mitsumata et le gampi. Mais aujourd'hui, beaucoup d'artisans importent leurs matériaux pour minimiser les coûts donc les plantations sont devenus plus rares. Bien sûr, certains continuent d'utiliser les méthodes de l'ancien temps pour garantir la qualité du papier, avec des produits qui poussent sur le sol japonais.

Exemple d'oeuvre en papier washi

Exemple d'oeuvre en papier washi

Il existe de très nombreux types de papier, qui ont chacun des utilisations différentes. Voici une liste des washi les plus produits à Echizen ainsi que leurs usages :

  • Hosho : pour la gravure sur bois, les emballages de cadeaux lors des cérémonies traditionnelles et les certificats. 
  • Gasenshi : pour la calligraphie, le dessin, la peinture traditionnelle et les sutras. 
  • Torinoko : pour les panneaux coulissants (fusuma), les paravents, les cartes et les diplômes.
  • Komagami : pour les étiquettes des bouteilles de saké, les cartes postales, le papier à lettre, les enveloppes, le papier-cadeau et les ombrelles.
  • Kyokushi : pour les certificats, diplômes, cartes de visite, cartes postales et les aquarelles.

Circuit de découverte du papier

Echizen est fière de son artisanat et vous offre diverses façons d'en apprendre plus sur son histoire avec le washi. Entre les musées et les ateliers, vous reviendrez incollable sur le célèbre papier japonais.

  • Le musée du papier et de la culture

Tout est dit dans le nom. Vous apprendrez toute l'histoire de la fabrication du washi à Echizen, en contemplant les différents papiers produits dans les ateliers et usines alentours. Différentes tailles, qualités et couleurs qui vous montreront que les artisans n'ont jamais cessé d'innover pour perfectionner leur travail. 1 500 d'histoire pour en prendre plein les yeux !

Informations pratiques :
Adresse : 11-12 Shinzaike-cho, Echizen City, Fukui 915-0232
Prix : 200 yen (1€50)

  • Le musée du papier et de l'artisanat Udatsu

Juste à côté du premier musée, vous verrez cette maison traditionnelle de l'ère Edo (1603-1868) qui sert d'atelier pour la fabrication du papier et que vous pourrez bien entendu visiter. Cela vous permettra de voir les professionnels en plein travail avec les outils d'époque. Les feuilles de papier sont mises à sécher à l'extérieur et sont disponibles à l'achat.

Pour accéder à l'atelier, vous pourrez utiliser le même ticket d'entrée que pour le musée du papier et de la culture dont les informations pratiques sont indiquées ci-dessus.


  • Papyrus House

Vous connaissez maintenant l'histoire et le processus de fabrication, alors au travail ! Créez votre propre papier en choisissant parmi les 7 options proposées et repartez avec votre oeuvre d'art réalisée en 20 minutes seulement. Ne vous en faites pas, vous pourrez également acheter les créations des artisans à la boutique souvenir si vous n'êtes pas très manuel(le).

Informations pratiques :
Adresse : 8-44 Shinzaike-cho, Echizen City, Fukui 915-0232
Prix : de 500 à 1 000 yen (3€85 à 7€70). L'entrée est gratuite, vous ne payez que ce que vous fabriquez.

Une expérience unique pour plonger dans le monde de l'artisanat japonais traditionnel !

Fabriquez votre propre papier

Fabriquez votre propre papier

Des feuilles de papier mises à sécher

Des feuilles de papier mises à sécher

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs