Le village d'Obama   小浜市

Date de publication :
Baie de Wakasa à Obama, Fukui.

Baie de Wakasa à Obama, Fukui.

La Nara de l’Océan

Jalonnée de nombreux temples et sanctuaires, bordée par une jolie côte dans la baie de Wakasa, Obama est une cité historique au charme tranquille dans la préfecture de Fukui.

Wakasa-Hime-jinja, sanctuaire shinto à Obama, F Author

Sotomo, formations rocheuses sur la côte vers Obama, préfecture de Fukui prefecture

Baie d'Obama

Baie d'Obama

La ville d’Obama (qui signifie "petite plage" en japonais) fit beaucoup parler d’elle lorsque, dès 2007, elle apporta son soutien inconditionnel à son homonyme, l’ex-candidat aux élections présidentielles américaines : Barack Obama. À cette époque, la ville s’est mise à vendre de nombreux produits à l’effigie de l’illustre politicien et lui voua un véritable culte.

Mais Obama est bien plus qu’un nom. Cette cité portuaire fut même surnommée la "Nara de l’Océan". Outre les produits de la mer, Obama est aussi connue pour sa laque et ses baguettes laquées,  Wakasa nuri-bashi. Presque  80% des baguettes en laque du Japon sont fabriqués à Obama.

Lire : La baie de Wakasa

Un riche passé

C’est au VIIIe siècle que la ville fut construite, à la même époque que Nara, alors capitale du Japon. De par sa position sur la Mer du Japon, face à la Chine, Obama devint un port important. Marchandises et biens culturels transitaient par Obama avant de rejoindre les capitales successives - Nara puis Kyoto - via la route qui contournait le lac Biwa, appelée la "route des maquereaux salés" et qui reliait la région de Wakasa à la capitale. On y transportait des poissons et du sel, mais aussi des marchandises venues de Chine, de Corée et des autres villes portuaires du Japon. D'autre part, Obama faisait partie des Miketsukuni ; ces régions qui  avaient l'honneur de nourrir la cour impérialeSi elle est restée un port de pêche important, Obama est désormais une bourgade paisible qu’il fait bon découvrir à pied ou à vélo. 

Pagode du temple Myōtsū-ji à Obama, préfecture de Fukui

Higashi-Obama : le quartier des temples

Avec plus de 130 temples bouddhistes et sanctuaires shintô, Obama n’usurpe pas son surnom de "Nara de l’océan". La plupart d’entre eux sont situés à quelques kilomètres du centre ville, dans de magnifiques sites  campagnards. Depuis Obama, il faut prendre le train jusqu’à la gare voisine de Higashi-Obama. De là, il est conseillé de louer une bicyclette, les bus étant peu nombreux et les sites assez éloignés les uns des autres.

Voici une liste (non exhaustive) de certains des plus beaux temples et sanctuaires:

  • Le temple Myorakuji

Niché dans la forêt, il aurait été fondé en 719. Le bâtiment principal date de 1392. Nombre de ses magnifiques édifices en bois et de ses statues (dont une représentation de Kannon aux mille bras)  sont classés biens culturels par la préfecture de Fukui.

  • Le temple Enshoji

Situé à environ un kilomètre à l’ouest de Myorakuji. Il fut fondé dans les années 640. On le visite pour son jardin japonais du XVIIe siècle et ses statues de Bouddha en bois datant des XIIIe et XIVe siècles.

  • Le sanctuaire shintô Wakasa-hiko-jinja

Il s’agit en fait de deux sanctuaires distincts regroupés sous le nom commun de Wakasa-hiko-jinja. Le sanctuaire supérieur, construit en 714, s’appelle Wakasa-hiko et le sanctuaire inférieur, fondé en 721, situé un peu plus au nord, est nommé Wakasa-hime. Le bâtiment principal et la porte de chacun des deux sanctuaires sont classés Propriétés Culturelles Intangibles de la préfecture.

  • Le temple Jingûji

Fondé en 714, c’est l’un des plus importants temples bouddhistes de la région. Sa porte d’entrée, Niomon,date de 1332. Chaque 2 mars, le temple sert de point de départ à la cérémonie millénaire Omizu-okuri (littéralement "envoi de l’eau"). En soirée, après avoir observé des rituels sacrés, yamabushi (moines ermites) et fidèles se rendent en procession à la rivière Unose pour y jeter de l’eau sacrée et "l 'envoyer" au temple Todaiji à Nara pour la cérémonie Omizu-tori (littéralement "prendre l’eau"). Et ceci, depuis plus de 1 200 ans.

À lire : Le sanctuaire Kasuga-taisha à Nara

  • Le temple Mantokuji

Construit dans les années 1370, ce temple bouddhiste est célèbre pour son jardin japonais datant de 1677.

  • Le temple Myotsuji

Il faut absolument visiter ce magnifique temple fondé en 806. Le bâtiment principal date de 1258 et la pagode à trois étages de 1270. Tous deux ont été désignés Trésors Nationaux. Le temple abrite également de précieuses statues de Bouddha.

  • Le temple Hagaji

Fondé en 716, le bâtiment principal fut reconstruit en 1447. 

Sanchomachi, le quartier historique d'Obama

Baguettes japonaises traditionnelles

Baguettes japonaises traditionnelles

Boite en fer à l'effigie du candidat Obama, ville d'Obama

Le centre d’Obama

À environ un kilomètre de la gare d’Obama, Sanchomachi, était au moyen-âge le quartier rouge de la ville. Aujourd’hui, il ne reste que ses jolies maisons traditionnelles. Peut-être aurez-vous la chance d’y apercevoir des geishas se rendant à leur travail dans les restaurants du quartier.

Non loin de là, un sanctuaire shintô est dédié au dieu Hachiman, dieu de la guerre et de la nation japonaise qui fut choisi comme "saint patron" de la ville lors de sa fondation. Le bâtiment actuel date de la fin des années 1180. Chaque année en septembre, on y célèbre le grand festival d’automne, Hôze matsuri.

Lire aussi : Les villages de Shirakawago

Au bord de la mer, la "terrasse des sirènes", avec ses deux statues de sirènes surplombant la "plage des Sirènes" est l’emblème de la ville. Amoureux et touristes viennent y admirer le soleil couchant sur la baie de Wakasa. De là, un sentier pédestre permet de rejoindre le parc Obama. Un peu plus au nord, se trouve le quai d’embarquement pour la côte rocheuse de Sotomo.

La côte Sotomo

Fierté de la région, elle se trouve à environ 10 kilomètres d’Obama. D’immenses rochers de granite émergent de la mer sur environ 6 kilomètres de côte. Erodées par les vagues, ces formations rocheuses ont façonné des paysages aux formes étranges. Des bateaux de croisière partent une fois par heure du nouveau port d’Obama.

Le temple Obama jinja

Le temple Obama jinja

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs