Karatsu Kunchi   唐津くんち

Date de publication :

Hikiyama du festival Karatsu Kunchi

Procession de Hikiyama

Char hikiyama

Le festival des chars

Tous les ans, entre le 2 et le 4 novembre, se tient le festival Karatsu Kunchi. Organisé dans la ville de Karatsu à Kyushu - à 45 kilomètres à l'ouest de Fukuoka -, elle draîne des centaines de milliers de personnes venant assister à la parades des chars immenses qui traversent alors la cité.

Un festival vieux 400 ans

On retrouve à l'origine de ce festival le temple shinto de la ville, que le seigneur local avait réservé aux seuls samouraïs. Le reste de la population ne pouvait venir y prier qu'à la fin du mois d'octobre, un droit de visite qui au fil du temps se transforma en festival. Il s'agit d'un des trois festivals les plus important de l'île Kyushu, avec celui de Nagasaki et celui de Fukuoka. Depuis 1980, c'est aussi un bien important et intangible de la culture populaire de la Nation.

Image d'époque d'un festival du Karatsu Kunchi

Hikiyama en forme de kabuto

Des chars gigantesques

Durant trois jours, 14 hikiyama, littéralement "montagne sur voitures", traversent la ville. Ces chars fabriqués à partir de bois laqué, de papier japonais et de plaques de bambou sont particulièrement impressionnants, autant par leur taille, comprise entre 5 et 10 mètres, que par leurs poids, qui peut aller jusqu'à 5 tonnes. Ils sont aussi couverts de feuilles d'or ou d'argent. Les chars peuvent prendre différentes formes, allant du kabuto (casque du samouraï) de combattants célèbres au dragon, en passant par le lion ou le phénix.

Les chars qui défilent ont tous été construits entre 1819 et 1876, et qui malgré les nécessaires réfections effectuées à travers le temps, ont gardé leur forme d'origine.

Des processions immenses

Les quatorze chars représentent les quatorze quartiers de la ville, et chaque habitant d'un quartier peut venir tirer son char (bien que certains soient réservés aux seuls hommes). C'est habillés de sandales de paille, d'une culotte blanche et de la tunique de leurs quartiers que les habitants tirent les chars en chantant "En-ya ! En-ya ! En-ya" ou "Yoy-sa ! Yoy-sa ! Yoy-sa !", accompagnés des joueurs de taiko (tambour japonais) et de flûte. Les chars sont ainsi baladés dans la ville. Le clou du spectacle a lieu lors du deuxième jour des festivités quant ces derniers sont transportés sur la plage de Nishinohama où ils sont tirés sur un terrain mouvant et où l'ensablement des roues oblige parfois les participants à effectuer des prouesses de force.

Preuve du rayonnement du festival, des chars ont plusieurs fois ces dernières décennies été transportés à travers le monde pour participer à des événements en France, aux États-Unis ou à Hong-Kong.

Hikiyama en forme de dragon

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs