Le sanctuaire Kushida   櫛田神社

Date de publication :
sanctuaire kushida

La fontaine aux trois hérons, qui, selon la légende apporte la jeunesse éternelle à qui boit de son eau.

Kushida jinja

Détail du hall principal de Kushida jinja.

Sanctuaire Kushida

Tengu du sanctuaire Kushida.

Le sanctuaire préféré de la ville

Situé à deux pas de la gare de Hakata, le sanctuaire Kushida est l’un des plus connus de Fukuoka, car il est le point de départ de la course de "bateaux" du festival d’été Hakata Gion Yamakasa. Mais c’est surtout le sanctuaire de la divinité qui protège la ville et l’un des plus beaux ! Il va donc sans dire que ce sanctuaire est très apprécié et visité par les habitants de Fukuoka.

À voir au sanctuaire Kushida

D’abord, le grand arbre ginkgo qui vous accueille à l’entrée du sanctuaire, en face du hall principal : un arbre millénaire.

Ensuite, la fontaine aux trois hérons, qui, selon la légende apporte la jeunesse éternelle à qui boit de son eau. Une sorte de fontaine de jouvence, version japonaise. Cependant, les sels minéraux sont abondants dans l’eau de ce puits… il vaut mieux donc ne pas en boire trop.

Enfin, l’alignement de Chikara Ishi, de grosses pierres auparavant utilisées pour prédire l’avenir. Leur signification a changé au cours du temps et elles sont désormais utilisées comme test de force physique : les sumos ont pour coutume de venir faire bénir leur propre pierre au sanctuaire Kushida encore aujourd’hui.

Lire : Le Top 10 de Fukuoka

Hakata Gion Yamakasa

Grand char du Hakata Gion Yamakasa.

Les festivités de Kushida-jinja

Le sanctuaire est connu pour le Hakata Gion Yamakasa, un festival qui a lieu dans le quartier central de Hakata les deux premières semaines de juillet. L’activité la plus populaire du festival est sans aucun doute Oiyama, une course de "chars à porteurs", qui prend son départ au sanctuaire Kushida. Il s’agit de la représentation terrestre d’une course maritime menée en l'honneur de Susano, la déesse Shinto de la mer et des tempêtes.

Lire aussi : Le sanctuaire Sumoyoshi-jinja

Les kazari sont d’énormes sculptures de plusieurs mètres de haut et pesant plus d’une tonne, représentant des bateaux. Elles sont transportées par des équipes de plusieurs dizaines de porteurs qui se relaient, et font la course contre les autres équipes. Ces porteurs doivent s’entraîner toute l’année pour l’événement et chacun ne peut soutenir le char que 8 secondes maximum tant il est lourd ! Vous pourrez en admirer directement dans la cour du sanctuaire. En hiver, l’entrée du sanctuaire Kushida se pare du plus grand masque otabuku du Japon – il s’agit d’un masque utilisé dans le théâtre japonais représentant le visage souriant d’une femme dodue. 

Mesurant 5 mètres de haut, le masque est installé pile devant le torii principal du sanctuaire et passer à travers la bouche du masque porte bonheur. Cela a lieu à l’occasion du festival Setsubun marquant le passant de l’hiver au printemps. Au Japon, le Setsubun symbolise le passage entre les saisons, mais celui qui marque la fin de l’hiver est le plus important.

À lireShunbun no hi, l'équinoxe du printemps

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs